Convergence Infirmière s’insurge contre des procédures abusives des CPAM

Convergence Infirmière interpelle le directeur général de l’UNCAM, sur les procédures abusives des CPAM à l’encontre des infirmières libérales.

Convergence Infirmière s'insurge contre des procédures abusives des CPAM

© Jose Oto/BSIP

"Fondés strictement sur la notion de temps de la séance de soins en AIS, ces contrôles ne s’appuient que sur le nombre journalier d’AIS 3 facturés à l’assurance maladie converti en temps de travail ou sur l’unique question d’un contrôleur au patient « combien de temps votre infirmière passe t-elle pour effectuer vos soins ? »", affirme le syndicat.

Convergence Infirmière "déplore plus que jamais, que le contrôle ne porte sur le contenu d’une séance de soins ! Ces contrôles et procédures ignorent le rôle propre de l’infirmière dans le maintien à domicile tout comme elles ignorent la charte du contrôle de l’activité des professionnels de santé".

Le syndicat compte promouvoir "un nouvel outil pour la profession : le BSI Bilan de soins infirmiers qui est un forfait de prise en charge globale de la personne fragilisée, évaluée par une charge en soins".

Rédaction ActuSoins

Pour en savoir plus : Communiqué de Convergence Infirmière

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

37 réponses pour “Convergence Infirmière s’insurge contre des procédures abusives des CPAM”

  1. Personne ne dit rien par contre pour les médecins qui viennent voir les couples au domicile et facture 2 déplacements !!!!

  2. Lauriane tout à fait d’accord avec toi sauf concernant les ais.
    Il faudrait vraiment que nous soyons tous et toutes solidaires pour une mobilisation mais malheureusement….

  3. Cest a nous de nous bouger… comme les medecins et les kines

  4. Il est parfaitement possible de coter les poses de bandes et distri de ttt en AIS3 suffit des faire une DSI. La BSI vise à simplifier la DSI que bcp d’infirmiers et de médecins ne se servent pas. C’est vrai que c’est bcp trop fastidieux. Je suis aussi totalement favorable à une refonte totale de la nomenclature.

  5. La sécurité sociale arnaque les imfirmieres libérale en prenant de l argent directement sur leurs comptes sans les prévenir a

  6. Laure Hrouch dit :

    Surtout ne pas valider. C’est un outil qui se retournera contre nous en le croisant avec les directives de PEC SISA!!!! Attention!!!! Arnaque!!!!

  7. Moi je suis à fond avec la cpam suis infirmier mais hospitalier 🙂

  8. Pierre Fab dit :

    Faire comme les médecins se serrer les coudes, faire grève et stopper le tiers payant!!

  9. Complètement d’accord avec vous tous, il faut qu’on se bouge pour réformer cette nomenclature, on a qu’à être payé à l’acte et faire disparaître les actes gratuits, c’est intolérable!! Mais quoi faire?? En attendant ils nous tombent dessus 1 à 1, par ci par là en réclamant de grosses sommes, ils maintiennent la pression!!!

  10. Moi je pense juste que l’on veut nous enterrer vivant… Après la campagne de discrédit de la profession faite par les pouvoirs en place auprès de la population ( les infirmiers libéraux roulent tous en Porsche et ont un appart a megeve c’est bien Connu a grand cour d’arnaques a la sécu ) si on compte le glissement des actes Ide a des personnels sous qualifies etc etc etc les pressions omniprésentes de la sécu a notre encontre ( la stasie ne faisait pas mieux ) franchement il y a de quoi être franchement découragé …… Dégouté même

  11. La nomenclature sera remise en plat quand les IDELS seront capable de se révolter ! C comme les abus de l état quand le français doit se serrait la ceinture tt cela restera tant que le français con que l on n est restera chez lui sans rien dire

  12. Qu’ils viennent contrôler pourquoi pas. Je suis ouvert à la discussion personnellement pour leur rappeller les prises de sang gratuites et autres actes soldés . Laurianne Rousselin je suis d’accord avec vous sauf sur le “pourrait être effectué par une autre personne”. Si tel est le cas je demande une revalorisation doublée des actes dits techniques pour compenser. Ainsi que le paiement immédiat de tous mes actes gratuits. Quand je fais un soin d’hygiène il y a aussi des “A côté ” (médicaments, bas, crèmes, injections ). Il faut que la cpam pense globalité et pas leur discours administratif. Je suis vieux jeu peut être mais déjà je trouve très limité l’utilisation des ssiad sur les secteurs non surdotés . Alors ne me parlez pas d’A.S ou d’auxiliaire de vie en libéral car je fulmine sur le sujet. Les personnes ou nous intervenons sont souvent en souffrance. Pouvons nous demander aux familles de faire tout les soins d’hygiène sous prétexte d’économies ? Je pense que nous sommes un soutien et par nos même AIS et AMI nous évitons des hospitalisations, des complications et des placements en institution. Autant d’économies réalisées . Mes AIS je les traite à la pénibilité du travail effectué . Des simples gouttes dans les yeux c’est un ami 1. Rajouter à cette nomenclature boiteuse est une erreur . Mais en revoir certains serait intelligent . Exemple. Je gagne plus ma vie à faire un lavement médicamenteux qu’une prise de sang…normal? Les prise de sang par exemple devraient être doublées. Pour 4e net la demi heure je préfère rester chez moi. Et encore si je trouve la veine… (entre le moment où tu te déplaces, tu t’installes, cherche la veine, pique,remplit les papiers et passe au laboratoire. ..) c’est pas du foutage ? Il faudrait leur présenter la facture en fin d’année des actes gratuits non rémunérés. Peut être vont ils réfléchir ?

  13. Effectivement je pense qu’il serait préférable de revoir la nomenclature, à plusieurs reprises j’ai refusé des patients pour la pose de bas ou pour des gouttes ophtalmique mais quand on a entre 90 et 105 ans il n’est pas facile de faire ses geste et pourtant ces personnes en ont besoin tout comme les soins de SAD bref je pense que remettre à plat la nomenclature serait une bonne chose

  14. solange granier dit :

    Mais que fait cet ordre infirmier pour défendre les IDEL à part leur ponctionner des cotisations à 75 et 150 euros ?
    Convergence faut savoir : soit vous voulez des contrôles, soit vous ne voulez pas de contrôle !
    Avoir le c.. entre deux chaises est le meilleur moyen pour se faire e…….
    Quand aux autres syndicats IDEL, ils font quoi ?

  15. comment renflouer les caisses de la sécu sur le dos des IDEL…

  16. Euh…. Comment dire sans être vulgaire ? Je pense que l’Ais3 est effectivement une belle arnaque quand on le ramène au tôt horaire. Ceci étant dit, la plupart du temps ce qui est regroupé sous le terme ais 3 pourrait être effectué par des personnes ayant des qualifications moindres ( j’ai bien dit la plupart du temps), donc ça peut s’entendre….
    Là où je trouve que Convergence s’égare, c’est en demandant une nouvelle cotation…. Sérieusement, la nomenclature n’est pas assez compliquée à leur goût ???
    N’y a t il pas des aberration plus énormes ? Quel artisan accepterait, pour 3 boulots différents chez la même personne d’être payé à moitié pour le deuxième et rien pour le troisième ??? Comment expliquer qu’ un acte aussi courant que la pose de bandes de contention ne soit pas présent dans notre nomenclature… Idem pour la distribution de médicaments chez quelqu’un qui ne perd pas la tête ??? Notre nomenclature est compliquée, obsolète et nous OBLIGE à devenir des fraudeurs… Plutôt que de rajouter des couches à ce château de carte branlant, Convergence devrait militer pour une remise à plat totale des règles de notre métier ! Se batre, oui, mais pas pour nous compliquer la vie !

  17. C’est étonnant ce goût prononcé pour le contrôle en matière libérale alors que l’on souhaiterait voir le même zèle dans la fonction publique ce qui éviterait un certain gaspillage de nos impôts.

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
315 rq / 1,667 sec