Relations infirmiers libéraux et HAD : une enquête de Convergence infirmière pointe des « problématiques multiples »

Les résultats d'une enquête de Convergence Infirmière à laquelle ont répondu plus de 2 000 de ses adhérents infirmiers libéraux  pointe des dysfonctionnements dans les relations entre infirmiers libéraux (IDEL) et Hospitalisation à domicile (HAD).  

Relations infirmiers libéraux et HAD

L'enquête a permis "de récolter de multiples témoignages permettant de prendre en compte non seulement les attentes des professionnels mais aussi leurs besoins au travers de leurs ressentis et de leurs difficultés à travailler avec l'HAD", indique Convergence Infirmière. 

Selon les résultats, 80% des IDEL répondants ont indiqué travailler avec un service d'HAD, et 59% indiquent "rencontrer des difficultés avec cet organisme". 

Le plus souvent, les problématiques relevées concernent les cotations sur les actes infirmiers (74% de réponses) comme les perfusions, les pansements complexes ou les soins auprès de la personne dépendante. 

D'autres problématiques sont également abordées comme la coordination, la tarification avec le cumul des actes, la rémunération des actes à taux plein ou la prise en compte des actes hors NGAP.

Pistes de réflexion

Les résultats de l'enquête ont été remis le 14 novembre à François Braun, ministre de la santé et de la prévention ainsi qu'à Agnès Firmin-le-Bodo, ministre déléguée à l'organisation territoriale et des professions de santé. 

Le document a pour objectif de "fournir des éléments précis à propos des dysfonctionnements mais aussi des pistes de réflexion afin d'améliorer les collaborations parfois difficiles entre les Idel et l'HAD", explique Ghislaine Sicre, la présidente du syndicat. 

Convergence infirmière propose d'ailleurs dans le document, des solutions portées par les répondants, pour améliorer cette collaboration entre Idel et HAD. 

Ainsi, pour 26,9% des Idel interrogés, une meilleure prise en charge suppose une "meilleure coordination avec le personnel de santé à l'hôpital". 10% suggèrent ainsi de  "simplifier et améliorer les échanges avec les professionnels de santé". 

Concernant la rémunération, 15% des répondants estiment nécessaire de percevoir une rémunération "à la hauteur du temps passé et être conforme aux actes réalisés". 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
384 rq / 3,592 sec