Journée de la contraception le 26 septembre

| 270 vues | | mots clefs : Pas de commentaire

Près d’une femme sur cinq a changé sa situation contraceptive depuis janvier 2013 mais le taux de couverture contraceptive reste de très bon niveau en France (97 % chez les femmes ne souhaitant pas de grossesse et ayant des rapports sexuels).

Journée de la contraception le 26 septembreLa fin de l’année 2012 et l’année 2013 ont été marquées par plusieurs événements : la gratuité de la contraception pour les mineures de plus de 15 ans, le déremboursement des pilules de 3ème génération, le débat médiatique autour des risques liés aux pilules de 3ème et 4ème génération, les nouvelles recommandations de la Haute autorité de santé (HAS) en matière de contraception, la nouvelle campagne de communication lancée par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES).

Dans le contexte de nombreux changements de contraception chez les femmes, et au regard d’une couverture médiatique sur le sujet qui a pu être source de confusion, la question de l’évolution des interruptions volontaires de grossesse (IVG), qui feraient suite à un abandon ou des échecs de contraception, s’est posée.

Le suivi rapproché de l’évolution des IVG , avec maintenant plus de 9 mois de recul par rapport à l’annonce du déremboursement des pilules de 3ème génération et 7 mois par rapport aux débats sur les effets secondaires des pilules de 3ème et 4ème génération, permet de confirmer que le nombre d’IVG reste stable avec 17 000 en moyenne par mois.

Facebook.com/unamourdesterilet

Un des objectifs du ministère de la Santé a été de favoriser une sortie du "tout pilule. Le dispositif intra-utérin, tel que le stérilet, est la forme de contraception la plus utilisée en France  par les femmes âgées de 45 à 49 ans. Pourtant, les plus jeunes pourraient aussi y avoir recours, même si elles n'ont pas encore eu d'enfants. Pour casser les idées reçues, une application sur est lancée et concentre une multitude d'informations précises à ce sujet.

Lancé à l'occasion de la journée mondiale de la contraception le 26 septembre, ce dispositif a été élaboré pour façonner les esprits, car les idées reçues ont la vie dure à propos du stérilet. Une encyclopédie joue le rôle de la théorie, avec tout ce qu'il faut savoir sur les dispositifs intra-utérins, tandis qu'une bande-dessinée aborde de façon ludique les fausses croyances sur le sujet.

Rédaction ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
319 rq / 5,914 sec