Infirmiers de pratique avancée : le projet de décret retoqué par le HCPP

Le Haut conseil des professions paramédicales (HCPP) a voté contre les projets de textes réglementaires sur les infirmiers de pratique avancée lors de sa séance de mercredi. 

Infirmiers de pratique avancée : le projet de décret retoqué par le HCPP

Si le statut d'Infirmier de pratique avancée existe déjà en France depuis la loi de modernisation de notre système de santé, les décrets d'applications, eux se font attendre depuis de longs mois. Ces décrets permettront d'identifier le périmètre d'action exact des IPA ainsi que la formation par laquelle ils devront passer.

Ces textes font l'objet d'une concertation depuis le mois de mars et ont déçu la plupart des organisations infirmières qui ont, dans un premier temps, exprimé leur mécontentement, puis, dans un second, rejeté les projets de décret et d'arrêtés lors d'une séance au HCPP. 

Déjà, parce que dans les textes, "les infirmiers de pratique avancée se trouvent écartés des soins de premiers recours pour des raisons qui restent encore à clarifier, alors que leur contribution au sein des équipes pluriprofessionnelles aurait pourtant pu desserrer l'étau qui enserre ce secteur d'activité", expliquaient dans un communiqué diffusé au début du mois, une dizaine d'organisations professionnelles. 

Ensuite, parce la mise en oeuvre de l'exercice en pratique avancée serait trop rigide, et l'autonomie promise ne serait pas au rendez-vous, selon ces mêmes organisations. "Là où on demandait un document validé par l'équipe, on doit désormais rédiger un protocole descriptif précisant des règles de collaboration signé par le médecin et l'infirmier". 

Un "recul progressif", selon l'ONI Ordre National des Infirmiers

Le président de l'Ordre national des infirmiers (ONI), Patrick Chamboredon, a indiqué dans sa déclaration liminaire à la séance du HCPP, mise en ligne sur le site de l'ONI Ordre National des Infirmiers, qu'il "faut déplorer le recul progressif des textes auquel nous avons assisté et que nous ne pouvons que constater aujourd'hui par rapport aux intentions premières". 

"Notre position est connue", a-t-il ajouté. "C'est pour cela qu'il y a finalement peu d'intérêt dans le cadre de ce HCPP de défendre des amendements à ce texte sans ambition, hors sol et si éloigné de la réalité des besoins du système de santé. Il y a surtout aujourd'hui à marquer solennellement notre opposition à une vision rétrograde, passéiste et pusillanime de notre système de santé", a t-il indiqué. 

Même son de cloche du côté de la FNESI (Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers) qui a adressé mardi une lettre ouverte à la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn. "Alors même que vous avez porté les pratiques avancées au sein du plan cancer et réaffirmé cette ambition dès le début du quinquennat en mettant l'accent sur l'accès aux soins pour tous sur l'ensemble du territoire dans la stratégie nationale de santé, nous nous interrogeons aujourd'hui sur la cohérence de la proposition de décret de compétences des infirmiers de pratique avancée", explique la fédération étudiante. 

Des positions divergentes

D'autres, comme le syndicat Force Ouvrière (FO), ont une position radicalement différente. Opposés au statut même de d'Infirmier de Pratique avancée, ils estiment que ce statut ne représente pas d'avancée pour les personnels. 

Les textes doivent à présent passer devant le Conseil d'Etat et devraient être publiés pour le mois de juin. 

M.S

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

3 réponses pour “Infirmiers de pratique avancée : le projet de décret retoqué par le HCPP”

  1. Anonyme dit :

    Propos déplacés mais je suis contre les pratiques avancées car au bout du compte ce qui est rechercher c’est la destruction des diplômes au profit des compétences…Il faut parfois avoir une vision plus globale de notre système de santé et de voir ou veulent en venir nos politiques. Avant de critiquer, lisez l’histoire sociale …tout ce que les salariés ont aujourd’hui comme avancées sociales sont le fruit de lutte de salariés organisés autour de syndicat…Qu’avez vous fait pour le progrès social en France Hugo Lien ?

  2. Anonyme dit :

    Oui, le syndicat FO devrait bien se taire… qu ils continuent de fêter la fête à la saucisse… au lieu de parler au non de l ensemble des infirmiers.

  3. Anonyme dit :

    En quoi Force Ouvrière représente la profession infirmière? Comment peut-on dire que ça n’apporte pas d’avancées?! Études? Enquêtes? Arguments?

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
223 rq / 1,789 sec