Ehpad : les parlementaires interpellent la ministre de la santé sur les conditions de travail des soignants

Une mission parlementaire menée cet été dénonce les conditions de travail des soignants dans les Etablissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes. 

Ehpad : les parlementaires interpellent la ministre de la santé sur les conditions de travail des soignantsUn rapport, établi pour la "mission flash" de l'Asssemblée Nationale sur les Ehpad (les missions flash sont des nouveaux formats de missions parlementaires, moins longues que les missions traditionnelles qui s'étalent sur trois à six mois), explique que les conditions de travail y sont particulièrement préoccupantes tant d'un point de vue physique que psychologique, notamment pour les aides-soignantes. La profession connaît un taux d'absentéisme moyen de 10% et un taux d'accident du travail supérieur à la moyenne nationale, plus important que dans le secteur BTP. 

La médicalisation des établissements est "insuffisante", poursuit le rapport. Un tiers des établissements sont dépourvus de médecin coordonnateur, tandis qu'une majorité des Ehpad n'ont pas d'infirmier de nuit, ce qui est "souvent la cause d'hospitalisations en urgences qui auraient pu être évitées". 

Des propositions pour améliorer les conditions de travail

Après avoir détaillé cinq constats (voir encadré), la rapporteure de la mission, la députée Monique Iborra, a fait deux types de propositions. Des propositions "à court-terme", et des propositions "pour une deuxième étape". 

Pour le court terme, elle préconise de s'attaquer à cinq sujets : Pour les aides-soignantes, elle demande la mise en place immédiate d'un groupe de travail avec les professionnels "pour actualiser les compétences et réfléchir rapidement à une revalorisation de leur statut"

Pour les infirmiers, la députée souhaite que soit prévue "dans la budgétisation des établissements, la présence d'un infirmier la nuit en astreinte ou en poste". 

Concernant la tarification des Ehpad, elle a souligné l'intérêt de transformer le groupe de suivi de la réforme en un groupe de travail sur l'évaluation de cette tarification. 

La députée a également indiqué que le secteur devrait faire partie des "prioritaires" dans l'allocation des derniers contrats aidés

Un rapport final attendu à la fin du premier semestre 2018

A moyen terme, la commission devrait déboucher sur l'ouverture d'une mission d'information plus traditionnelle. Selon le rapport, cette mission d'information "devra notamment se pencher sur la possibilité d'instaurer une norme minimale d'encadrement", inexistante en France, contrairement aux autres pays européens. 

"Il s'agirait de travailler sur l'adéquation des ressources humaines aux profils des résidents, pour parvenir à la publication de normes de personnels, soignants notamment, minimales, par établissements, publics et privés", a expliqué Monique Iborra. 

Elle a expliqué que le ratio de personnel en Ehpad était de 0,6 équivalent temps plein (ETP) pour un résident, alors que "dans le secteur des personnes handicapées, il est de 0,9". "Il faut qu'un effectif minimum soit respecté...et donc financé". 

Rédaction ActuSoins (sources : Le Monde & APMnews)

Les cinq constats du rapport résumés : 

  • "l'évolution de la population accueillie dans ces établissements qui se fait depuis un certain nombre d'années mais qui s'accélère et qui n'a pas été vraiment prise en compte par les pouvoirs publics"
  • les sous-effectifs en personnels sont unanimement reconnus et les conditions de travail sont particulièrement difficile
  • la médicalisation est "absolument nécessaire mais reste aujourd'hui insuffisante", notamment à cause de "recrutements difficiles à opérer". 
  • l'absence d'infirmier de nuit est souvent la cause "d'hospitalisations en urgence qui auraient pu être évitées"
  • le recrutement difficile chez les aides-soignants, des personnels "faisant fonction", et des glissements de tâches "préjudiciables à la qualité des soins et sources d'inquiétude pour les soignants". 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

135 réponses pour “Ehpad : les parlementaires interpellent la ministre de la santé sur les conditions de travail des soignants”

  1. Combien à coûté ce super rapport que tous les soignants auraient pu rédiger depuis des années

  2. Chris Bo dit :

    dans le privé ça ne changera pas.car les actionnaires ne voudront pas voir baisser leurs dividendes.et dans le public la mode est aux suppressions de postes.je travail dans l action sociale.je sais de quoi je parle…

  3. Paroles paroles paroles comme une certaine chanson….

  4. annie.fenieys@orange.fr dit :

    Je connais beaucoup trop, hélas ,tout ce que pointe du doigt Monique Iborra…Une honte !
    IDE dans une maison de retraite puis EHPAD pendant plus de 20 ans ,je peux témoigner.
    Unique infirmière au début ,une AS me remplaçait durant mes repos, sans aucune compensation salariale,elle faisait les injections, préparait les médocs….
    Une seule ASH la nuit pour 55 résidents et lors d’un DC,j’étais appelée à la rescousse,sans aucune compensation. La morgue était située au fond du jardin avec un escalier à franchir et nous y transportions le défunt dans la nuit….Je ne sais plus où est mon dos ,ni mes cervicales …à ce jour.
    Ce vécu, je l’ai raconté à la nouvelle direction plusieurs années après et ce fut le grand étonnement…
    Les glissements de tâches étaient encore plus importants avant mais ils perdurent hélas.
    Les ASH font le nursing sans en avoir la rémunération..ni la formation…
    Les contractualisations s’éternisent…Bref un personnel maltraité et les résidents aussi, par conséquent.
    Je souhaite que nos politiques soient un jour résidents dans de telles structures…mais ils ont les moyens du “haut de gamme” donc fermons les yeux ….

  5. Ca a toujours ete d actualité que nos anciens ete moins bien loti que nos détenus en prison en fait il faudrai changé et faire l inverse

  6. Anne Rambois dit :

    Un rapport parlementaire ? ….Ha Ha ! il va être pris en compte ? Pensez-vous ? Avec parlement et SANS pouvoir c’est ” Elysée-Matignon ” qui commande . Pour la ministre, de la santé, Mme Buzynn “tout ira pour le mieux en ehpad ” tout est prévu ” elle va dire ! ….Mais quand ?.Tout va toujours bien pour elle ! ..On assiste actuellement à la destruction inéluctable des professions les plus indispensables ! les soignants sont visés, évidemment . Et le rapport parlementaire, restera lettre-morte ! Les personnels des ehpad n’ont pas fini de souffrir de grande solitude ! les élites françaises sont aux ordres de Bruxelles !……. Avec tous mes regrets pour les soignants que j’aime et j’admire !

  7. On leur droit le respect total aux ainés alors c’est normal

  8. Et la considération des aides a domicile on en parle?!?!

  9. Ca resTe à Voir..
    Suis pas Convaincu que le Gouvernement va se Bouger le C… Ou donner le Budget…

  10. C’est pas trop tôt !!! Reste à savoir combien de temps ça prendra et si nos dirigeants prendront de bonnes décisions. C’est un état d’urgences !!!!

  11. Il est tant de s’en préoccuper !!! Ça fait des décennies que les prises en charges sont indécentes et inhumaines!!! Que ce soit du côté patients comme côté soignants!!!!

  12. l’hôpital public aussi est concerné pour ses HEPAD

  13. Pour toutes les maisons de retraite privé. Faut juste que les actionnaires s en mettent moins dans les poches.

  14. Jes Sica dit :

    C’est une honte de traiter nos anciens comme cela. Et c’est une honte que les soignants en soient rendus à maltraiter parce que la direction de certains de ces établissement en demande toujours plus à leur personnel et les regarde se tuer à la tâche plutôt que de recruter des Aides Soignants supplémentaires au risque de rogner sur leur bénéfice.

  15. Fan Suard dit :

    Il serait temps .et c’est pour 2060 surement

  16. pourquoi j’ai quitté la maison de retraite y a 16 ans ,ce qui intéresse le gouvernement quel qu’il soit ce n’est pas nos ainés,ni le personnel soignant c’est leur porte monnaie uniquement et c’est pas prêt de changer.

  17. David Clerc dit :

    Comme si c’était une nouveauté..
    Ça fait au moins 15 ans que la situation se dégrade..

  18. On le sait et le dit depuis tellement de temps

  19. Et pas que les personnes âgées les enfants aussi dans les services de pédiatrie bref tous les patients

  20. Alex Penel dit :

    Vaut mieux tard que jamais mais quand même ça fais des décennies que les soignants le disent…et que les ministres sucessifs n’entendent pas ! !!

  21. Nadia Ausset dit :

    Un rapport parlementaire lol ils auraient mieux fait d’y passer 1 semaine

  22. Il y a une nouvelle répartition sectorielle de nos anciens avec la loi d’adaptation de la société au vieillissement suite un peu dû à l’apparition des résidences séniors. Je m’explique : les plus autonomes gir 5 à 6 se dirigent de plus en plus vers les résidences séniors, résidences autonomie qui étaient connues sous le terme foyers logements… avec une marge de 5 à 10% pour conserver les girs inférieurs (de mémoire ).
    Et donc, me direz-vous, pour les EHPAD?
    Et bien de part cette “sectorisation ” , les EHPAD ont pour missions en autre d’accueillir nos anciens en dessous du gir 4. C’est à dire en perte d’autonomie. Mais du coup, ne faudrait-il pas que les postes de soignants soient ré évaluer par les ARS (de mémoire c’est fait tous les 5 ans)?
    Et l’autre problème, est que tant que les EHPAD appartiennent à des groupes où il y a des actionnaires. ..ca ne pourra pas aller dans le bon sens.
    Ce qui m’étonne, c’est que nos politiques découvrent enfin la situation “de maltraitance institutionnelle “. Et bien…il était temps! Depuis le temps qu’on entend :”weekend, toilette de chat”…pas plus de 15 mn pour un soin complet pour un ou une personne qui ne peux plus faire seule….et j’en passe.
    Espérons que ça découle sur une amélioration des décisions prises, d’une remise en question de notre société au vieillissement dans notre pensée, notre coeur, dans nos pratiques en terme de savoir être et faire pour eux et pour nous.

  23. Il était temps que quelqu’un s y intéresse. ..

  24. Que les parlementaires qui rédigent leur rapport fassent marcher leurs relations pour donner du sens à leur constat que tout le monde connaît!

  25. grave d accord comme ex: a Favier a bry sur marne c est les residents qui trinquent du manque de moyen et pour tant ils payent cher tous les mois .

  26. Eh bien il a fallu que les parlementaires fassent un enquête. ….alors que ça fait des années que nous les soignants nous signalons la maltraitance institutionnelle et nos conditions déplorables de prise en soin de nos résidents. Ces conditions de travail qui font que les soignants travaillent à contre cœur de leurs valeurs et qui en tombent malades. Bravo Les Parlementaires de prendre conscience du problème. Il était temps car les maltraitance c est vous avec toutes vos coupes budgétaires. Nous ne travaillons pas avec des machines des objets mais de L HUMAIN ET NOUS SOIGNANTS NE L AVONS JAMAIS OUBLIÉ un chance pour nos résidents quitté à le payer de nos santé

  27. sa toujours été comme sa ,sa serait presque un commerce , la honte pauvres personnes âgées finir comme un objet et sans personne les écoutent ;partager des conversations pour ceux qui peuvent évidemment ;ce qui intéresse les directeurs s’est les fins de mois ;;;; moi je ne veux pas y aller dans une maison de retraite , préfère mourir ou me suicider ;quand on voit comment on est traité!!!!!!!!

  28. Il serait temps que l’état se bouge et réalise le retard que nous avons en France malgré des prix onéreux pour les residents

  29. urgence !!!! oui pour les résidents et les soignants

  30. Et ben c est pas gagné…… on a pas finit de ramer et les pauvres personnes âgées, franchement j ai pas envie de vieillir. Bon allez je vais bosser ce week-end je leur dirais aux résidents que un jour peut-être l état va bouger.

  31. Les prestations des établissements ne sont pas à la hauteur des services attendus, les résidents payent beaucoup trop cher même dans les hopitaux sois disant plus huppé .

  32. Oui pourvu que cela change !! C est une urgence .

  33. J’ai quitté l’epahd où je travaillais en 2013 car justement pas envie de participer à la maltraitance…. il est temps de se rendre compte que ça ne va pas…. à l’époque le directeur de la mdr m’avait dit : ” vous savez les soins par qui ils sont fait et comment ils sont fait j’en ai rien à faire ce qui m’intéresse c’est que ça rentre.” Après ça, j’ai compris que ma place n’était pas ici car impossible de cautionner cela…. Je me sens mieux en liberale maintenant.

  34. Surtout quand on connaît le prix de journée exorbitant

  35. J’ai eu une agence d intérim hier ,la directrice
    m a dit qu’il fallait s habituer à faire de la maltraitance ..dans les epahd . j’ai quitté l agence …

  36. La ministre de la santé devrait se pencher sérieusement sur ce problème qui me semble t il est plus important que les vaccins à outrance pour les enfants !!!

  37. Sam Nouza dit :

    C’est que maintenant qu’ils s’en rendent compte !Mais c’est une blague..! Ah l’argent par contre,ils savent combien ils ramassent avec toutes ces personnes âgées qui payent..!Et dans tout ça,il y a un manque d’effectif mais où va tout cette argent!?

  38. Bibe Goonies dit :

    Ouaih on aurait grandement besoin de renfort ….. J attend de voir les actions…..

  39. Carole Dub dit :

    Faut au moins 2 soignants par jour par équipe matin/ journée /soir..en plus ! rien que ca on aurait plus le temps de prendre soins … pride en charge des résidents.et diminuer ratio soins nursing/ minutes..et moins être sous pression..

  40. Il faut penser que demain ce sera peut-être nous personne ne sera aussi les personnes âgées donc si nous pouvons pas nous arriverons la même chose à nous si c’est pas pierr

  41. C’est pas le tout de préconiser! Il faut que les créations de postes suivent! Discours hypocrite….

  42. David GD dit :

    … encore une fois un rapport qui est et restera sur les réseaux et pas sur le bureau de la ministre.

  43. Pourquoi ?
    Je suis éducateur spécialisé dans ime et je côtoie très régulièrement des amp qui sont en cdd. Très souvent ils ont une expérience en maison de retraite. Quand ils racontent les conditions de travail dans c endroits c juste pas possible dans un pays comme la France. Une douche par semaine, les repas sans accompagnement, pas le temps de prendre du temps pour c résidents
    Pourtant c de temps qu’ils ont surtout besoin.
    Je n v pas cautionner la maltraitance
    Mais c’est c qui se passe bien trop souvent.
    A qui la faute ?
    Sûrement pas aux personnels qui y boss
    Nous sommes tous responsables de fermer les yeux sur c sujet qui nous concerne
    Le milieu de l’handicap est bien mieux logé. Surtout chez les enfants. Voir trop parfois.

  44. Ah ça j’espère que les autorités de tutelle vont consulter ce rapport et l’appliquer mais je connais la réponse : LES CAISSES SONT VIDES ; je reste donc très très réservée

  45. Les soignants souffrent et les personnes âgées d’autant plus, ça ne fait pas envie..

  46. Les bla bla c’est beau mais on veut du concret nous !! Et mi-2018 c’est encore trop loin… trop de paperasse et pas assez d’actions… et ce sont les résidents qui en pâtissent au milieu

  47. Le risque majeur est celui de l indifférence face à ce type de maltraitance envers nos aînés

  48. Ouaaaaaa on dirait que c’est nouveau !!!! C’est écoeurant de voir ce qu’il ce passe dans les epahd . Je suis une ancienne aide soignante est de dégoût je suis partie comment peut on traiter les personnes âgées ainsi. Quelle honte.

  49. Laurence Drouin-benard… on en parlait… ça devient beau…

  50. Il serait temps de se réveiller tous ces gens qui ont travaillés dur toute leur vie mérite une prise en charge adaptée et du respect !

  51. Fati Fati dit :

    C est bien vrai je pense qu il faut avoir travailler en ehpad pour vraiment comprendre je suis au chu et physiquement je vois et sent la différence

  52. Za Bel dit :

    Au prix que paient les résidents …..!?!?

  53. Enfin pas trop tôt !!! Mais bon paroles paroles !!!

  54. Emilie Papst dit :

    Il est tps que ça change c’est de l’esclavagisme moderne que ns vivons

  55. Gisèle Nice dit :

    Faites moi rire c’est devenu un business bien juteux … rentabilité … rentabilité , l’humain tout le monde s’en fou , c’est juste pour les belles photos sur les dépliants , intéressez vous seulement à qui possède tous les établissements de nos jours .. des grands groupes dont le seul but est lucratif . Point pas besoin d’en dire plus .

  56. Je m’étonne qu’il faille un rapport parlementaire alors que depuis plusieurs décennies les soignants dénoncent ces conditions de travail dans les EHPAD

  57. Comme si ils n’étaient pas au courant et que ce rapport était une surprise

  58. Ce qu’il se passe avec nos seniors et nous les soignants est abominable!

  59. Ha un rapport préconise. ….! !!c’est est vrai que quand les soignants ou familles s’ inurgent se serait dommage de prendre cela en compte!

  60. Selyn Nyles dit :

    C’est pas nouveau et ça ne se passe pas que dans les EHPAD…

  61. Ha ben quand même ! Ils en ont mis du temps. Mais est ce que ça va faire bouger les choses?

  62. Ça n’est venu à l’idée de personne que tout ça est étudié pour que les gens meurent plus vite et ainsi plus de retraites à payer que ce soit pour les malades, blessés ou personnes agées??

  63. Il serait temps d’en parler mais surtout d’agir parce qu’on est en train de dégoûter la nouvelle génération de soignants avec ces conditions!!! Chez moi je suis seule ide en poste de 10h qui va bientôt augmenter a cause d’un rachat le probleme qui se pose ne sont pas les 12h mais plutot que je suis enceinte et qu’on va travailler ma collègue et moi trois jours d’affiles le week-end!!! Et ce n’est pas tout on me laisse 1 seule as en unité Alzheimer!! Je dois travailler avec 3 a 4 as par poste de jour pour 50 residents et il faut continuer a avoir une prise en charge exemplaire et s’occuper de toute l’intendance!!! Burn out et depression a gogo chez moi!!! Ras le bol de devoir récupérer mes soignants a bout et en pleurs a chaque poste!!!

  64. vu la grève aux Opalines çà va peut-être commencer à faire tâche d’huile, faire bouger tout le personnel soignant en a ras le bol, hôpitaux, clinique ou autres

  65. Il n y a pas que dans les ehpad qu’ il faut interpeller mais toute la profession qui est en souffrance

  66. Nous devrions obtenir au moins les mêmes moyens alloués au secteur du polyhandicap…une personne âgée dépendante nécessite d’une prise en charge similaire dans ses besoins fondamentaux. malheureusement encore trop de disparités en France!

  67. VM LR dit :

    Peut-on croire à une prise en compte du mal-être soignant dans les EHPAD? Cette situation a été dénoncée tant de fois!

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
338 rq / 2,111 sec