Malaise des soignants : les professionnels mobilisés localement

Après la mobilisation unitaire infirmière du 8 novembre dernier, et en attendant celle du 24 janvier , des "luttes locales" se sont multiplié un peu partout en France, dans le secteur public comme dans le privé, rapporte le syndicat SNPI, qui cite sur son site  plusieurs articles de presse parus à ce sujet. Nous en reprenons certains. 

Malaise des soignants : les professionnels mobilisés localement

© C.Clerc / ActuSoins

Opération Cimetière à Clermont-Ferrand

En décembre dernier, les personnels du CHU de Clermond-Ferrand ont organisé une opération "spectaculaire" dans le hall d'accueil de l'hôpital Gabriel-Montpied : des infirmières, sur le sol, pour crier leur détresse. 

"L'hôpital tue les soignants" pouvait-on lire sur la façade des urgences du CHU. Une "opération cimetière" a donc été organisée dans le grand hall de l'hôpital, après plus de 2 mois de grève. (Source : La Montagne.fr)

Les urgences du CHU de Nîmes en grève

En décembre dernier aussi, les agents des urgences du CHU de Nîmes se sont mis en grève. Ils se sont alors organisé pour se relayer sur un piquet durant 24 heures. "Conditions de travail inadaptées, manque de personnel, mauvaise qualité de prise en charge des patients" , tels sont les motifs du ras-le-bol évoqués alors par les soignants. (Source Le Midi Libre)

Le calendrier des infirmières de Pontoise

En décembre 2016 toujours, les infirmières de l'hôpital de Pontoise projetaient de réaliser un saut à l'élastique depuis un pont de Cergy, mais un arrêté préfectoral a finalement interdit cette symbolique. Les infirmières se sont mises alors en grève illimitée pour dénoncer un plan de réduction du personnel inquiétant. Elles ont décidé de créer un calendrier pour dénoncer leurs souffrances et interpeller l'opinion sur leurs conditions de travail qui se dégradent. (source Pourquoi Docteur)

Tarbes, Montpellier, Toulouse...

De nombreuses autres opérations ont eu lieu depuis la manifestation unitaire du . A Montpellier par exemple, 70 employés de la polylinique de l'Ormeau de  Tarbes, ont décidé fin décembre, "d'occuper" le siège de l'Agence Régionale de Santé. (Source France 3 région)

A Toulouse, au début du mois, les mêmes salariés de la clinique de l'Ormeau ont investi la gare Matabiau. Alors qu'un important dispositif policier avait été déployé aux abords de la gare, la centaine de manifestants, qui est arrivée en provenance de Tarbes, a réussi à forcer un cordon de sécurité et a pénétré dans le hall de la gare. (Source La Depeche)

Le 7 janvier dernier, à Nantes, ce sont les infirmiers anesthésistes  qui se mobilisaient. Déployant une banderolle sur les remparts du château de Bretagne, il rendaient ainsi visibles leurs revendications. (source Ouest-France)

Prochaine nationale : le 24 janvier

Dans la continuité du 8 novembre, 15 organisations infirmières ont appelé les infirmiers à se mobiliser le 24 janvier à Paris. Rendez-vous est donné à 13h sur le parvis de la gare Montparnasse. 

Rédaction ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

4 réponses pour “Malaise des soignants : les professionnels mobilisés localement”

  1. Mobilisons nous le 24 janvier par rapport à nos conditions de travail qui se dégradent le CHCB il faut se mobiliser

  2. MO-BI-LI-SONS nous !!! Soyons unis !!! Mobilisation Soignante

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
193 rq / 1,536 sec