Grande mobilisation de toute la filière infirmière le 8 novembre

Les principales organisations d'infirmiers et d'infirmières salariés de la fonction publique et du secteur privé ont lancé un appel commun à la mobilisation pour le mardi 8 novembre.

Lors de la manifestation IADE du 22 mars 2016

Lors de la manifestation IADE du 22 mars 2016

Syndicats, organisations et associations sont unanimes : le 8 novembre prochain, les infirmiers, qu'ils soient spécialisés ou non, sont appelés à faire grève.

CNI, SNPI, SNICS, SNIA, ANEIA, UNAIBODE, AEEIBO, ANPDE, SPL...Une grande partie des organisations professionnelles ont en effet lancé un appel à une mobilisation massive des soignants. 

Les infirmiers unis

La colère gronde dans les hôpitaux. Les infirmiers aimeraient être entendus. Reconnaissance de la pénibilité par un départ anticipé à la retraite, revalorisation salariale, réactualisation du décret d'actes infirmiers, détermination de ratios infirmiers au lit du patient par spécialité, retrait de l'article 51 de la loi Bachelot HPST relatif au transferts d'actes... Les revendications des syndicats sont nombreuses.

"Un collectif est en cours de constitution, avec de nouvelles organisations qui se rajoutent chaque jour. Une plateforme revendicative et des modalités d'actions sont en cours d'élaboration " explique Thierry Amouroux, Secrétaire Général du SNPI. 

Même son de cloche du côté de la CNI. "Nous sommes en train de créer un socle unitaire avec des revendications communes, que l'on communiquera dans un ou deux jours" précise Nathalie Depoire, présidente de la CNI. 

Grande manifestation nationale? Actions locales dans les établissements? Quelle que soit la forme exacte de cette mobilisation, les professionnels espèrent en tout cas marquer les consciences. 

Des revendications générales...et spécifiques

Les syndicats  déplorent notamment "les conditions de travail quotidiennes" et "les salaires des infirmières trop bas", explique Nathalie Depoire, qui reformule des revendications déjà exprimées lors de la grève du 14 septembre. 

Le SNPI, qui a déjà rédigé un communiqué propre, s'oppose par exemple aux restructurations comptables en Groupement Hospitaliers de Territoires GHT,  aux fermetures de lits (100.000 en 10 ans) et aux suppressions de postes des Plans de Retour à l’équilibre PRE  ainsi qu'au plan ONDAM (Objectif National des dépenses de l'Assurance Maladie) triennal de 3,5 milliards d’économies sur les hôpitaux. 

Parmi les revendications portées par les syndicats, certaines sont aussi spécifiques aux filières dites de "spécialités". 

Habitués à mener des initiatives propres, les infirmiers anesthésistes par exemple, n'hésitent pas cette fois, à mener une campagne commune pour faire entendre leur voix. 

Les IADE demandent notamment une meilleure reconnaissance de la profession : corps spécifique de métier intermédiaire niveau profession master, grille indiciaire et salariale réévaluées.

La reconnaissance de l'autonomie ainsi que le maintien et le renforcement de la place des IADE dans les services d'anesthésie-réanimation et  les SAMU-SMUR (autres revendications des derniers mois )ayant déjà été obtenus par un projet de décret qui devrait passer le 27 Octobre. 

"Il y a des choses très positives, mais le gouvernement et le ministère ne veulent pas lâcher la reconnaissance financière. On se joint donc à la mobilisation commune, mais il faut savoir qu'il y aura très rapidemment une autre mobilisation spécifique pour le IADE " explique Vincent Porteus, de l'UFMITC-CGT IADE. 

En un an, les IADE se sont déjà mobilisés 4 fois.  Cette fois, ils feront front uni avec les autres filières infirmières. 

Les infirmiers de bloc et les puéricultrices aussi

Reçus à plusieurs reprises au ministère ces derniers mois, les représentants des IBODE estimaient récemment que les dossiers avançaient. Réingéniérie de la formation et grade master : il y a quelques mois, Brigitte Ludwig, présidente de l'UNAIBODE, était même plutôt confiante par rapport à ses revendications, même s'il fallait attendre "qu'une méthodologie entre les ministères, les universités et les régions se mette en place". "On s' approche du master, on sent vraiment qu'il y a une avancée par rapport à cela" expliquait-elle d'ailleurs à ActuSoins en mai dernier.

Les IBODE avaient également obtenu, à défaut d'une réingéniérie rapide de la formation, qu'un tableau de concordance entre le référentiel de formation actuel et le référentiel de compétences soit élaboré pour ne pas pénaliser les infirmiers inscrits dans un cursus de VAE. Mais l'attente pour le reste semble être trop longue. 

 "On avait beaucoup d'espoir. Nous sommes mi-octobre et malheureusement il ne se passe rien. Nous n'avons rien de concret. Il faut que le ministère de la santé actuel aille au bout de ses promesses sinon on risque de devoir tout recommencer avec un nouveau gouvernement, puisque les élections présidentielles ont lieu dans quelques mois... " explique la présidente de l'UNAIBODE. 

Les infirmières puéricultrices, via l'ANPDE,  rejoindront aussi le mouvement. 

Car infirmiers et infirmiers spécialisés sont unanimes : pour garantir une qualité et une sécurité des soins, il faut revoir  les conditions d'exercice ainsi que la reconnaissance des professionnels.

Un communiqué devrait être diffusé dans les prochains jours pour connaître la nature exacte de la mobilisation. A suivre...

Rédaction ActuSoins 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

247 réponses pour “Grande mobilisation de toute la filière infirmière le 8 novembre”

  1. eusebe dit :

    Il y a un mouvement de grève le 8 novembre pour les salariés de la fonction publique hospitalière et pour les salariés de la santé du privé.
    http://www.fosps.com/mouvement-de-greve-du-8-novembre/
    http://www.fosps.com/la-sante-privee-appelle-le-8-novembre-a-la-greve/

  2. canielle dit :

    Dommage que les aides-soignantes ne soient pas invitées à la grève car nos conditions ne sont pas meilleures. une grève générale auraient eu encore plus de poids…Malgré tout je vous soutiens à fond

  3. solange granier dit :

    Cette manif du 08 novembre est une tartuferie et un enfumage de première. Les mêmes qui harcèlent et menacent les infirmières à la cotisation ordinale (genre monsieur Amouroux, président ordre 75) voudraient que nous les suivions aveuglement dans la rue pour le bien de la profession ???
    De qui se moque t-on ?

  4. Djazair Yama dit :

    Sarah le moment est venue de se révolter

  5. Plus qu’aller manifester, j’invite les réquisitionnés à faire le service minimum… Nous l’avons fait y’a QQ années et nous avons été entendu : pas de réponse au téléphone, toilette minimum des patients, soins urgents… Et les autres dans la rue!!!

  6. On est certes dans la même galère mais nous n avons pas la même fonction….est ce que les médecins quand ils font grève se mobilisent pour une autre fonction ?? Non
    Alors au lieu de vous plaindre et de taper sur les mouvements infirmiers, mobilisez vous, bougez vous !!!! Je suis pour la solidarité dans nos professions mais pas pour entamer des actions a votre place. Si on ne parle pas de vous dans les médias c est car rien n est entrepris de votre part alors agissez au lieu de vous plaindre

  7. eusebe dit :

    Le groupe sainte-Anne dans la rue ?

  8. babeth moisson dit :

    secrétaire général SNPI = président ordre infirmier 75 = vice président conseil infirmier français = (roi du cumul) = non merci !

  9. Ils ont raison ils sont mal payés et ils ont des conditions de travail infernales

  10. eusebe dit :

    Il y a le même jour (8 novembre) un préavis de grève de l’intersyndicale FO-CGT-SUD pour la Fonction Publique Hospitalière (personnels médicaux et non-médicaux) avec les revendications suivantes :
    – Abrogation de la Loi HPST ;
    – Abrogation de la Loi santé ;
    – Abandon de la «territorialisation» de l’offre de soins, des GHT et des restructurations ;
    – Arrêt des fermetures de lits et des suppressions de postes ;
    – Fin des enveloppes limitatives et abandon du plan ONDAM triennal de 3,5 milliards d’économies sur les hôpitaux ;
    – L’octroi des moyens budgétaires pour permettre aux établissements sanitaires et médico-sociaux d’assurer leur mission de service public, d’investir, d’embaucher et de titulariser nos collègues contractuels ;
    – Abrogation des ordres professionnels ;
    – Ouverture de vraies négociations sur les carrières et les grilles indiciaires ;
    – Un plan ambitieux de formation initiale et continue ;
    – La préservation et le développement d’un service public républicain de Santé sur l’ensemble du territoire garant d’une réelle égalité d’accès aux soins ;
    – Non au hold-up sur les fonds de Formation financés par le salaire différé (150 millions en 2016 et 150 millions en 2017, qui constituent les fonds de réserve de l’ANFH). Nous demandons le retrait immédiat des articles 3 et 53 du projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale 2017.

    On constate que tout cela va dans le sens des infirmières et des infirmiers et l’on peut craindre que le mouvement initié par la quinzaine de syndicats et d’associations infirmiers puisse apporter de la confusion, l’idéologie de certains d’entre eux laissant apparaitre quelques paradoxes.

    Le 8 novembre, c’est dans 3 semaines, attendons de voir comment les choses vont évoluer, mais je sais déjà à côté de qui je ne défilerai pas.

  11. Le problème c est que le corp infirmier est trop corporatiste… ils faut que tous les métiers liés aux paramédical et pas seulement se mobilisent… la force c’est ensemble et pas séparés… je pense que les aides soignants ont clairement de quoi se plaindre vu la pénibilité de leur travail… sans parler des dépassements de taches… les ambulanciers ne sont absolument pas reconnus non plus malgrès leur responsabilité et leur champ d’action… les ash n en parlont pas… petites mains bonnes à tout faire, facilement modulables et interchangeables… c’est écoeurant…

  12. Les ambulanciers, aide soignants et ash devraient faire de même car il n’y a pas que les infirmiers de touchés…

  13. solange granier dit :

    https://www.facebook.com/lesinfirmieres.encolere

    WEEK END DE CALME AVANT LA TEMPÊTE … Beaucoup d’agitations et de publications, ces derniers jours, au sujet d’une “prochaine journée de grève et et de manifestations infirmières”. A bien y regarder, nous voyons surtout beaucoup de tentatives de récupérations, beaucoup de “mises au point parfois contradictoires” ici et là, chaque organisation (infirmière ou pas) étant prête à dégainer ses propres revendications avec, en perspective, un sacré beau merdier comme les infirmières ont l’habitude d’en produire en pareil cas depuis de nombreuses années. D’où le manque “d’enthousiasme” quasi permanent à aller battre le pavé ! Il est donc URGENT d’ATTENDRE et de peaufiner le tout avant d’aller s’essouffler inutilement et, une fois de plus, de passer pour des connes (ce que nous faisons de mieux depuis 30 ans).

  14. Fadhila Bert dit :

    Dommage que les As et autres ne son pas inclus dans cette manifestation car nous travaillons en équipe et nous subissons les même pressions je participerai volontiers à un mouvement qui inclus tt le monde même si je suis en total solidarité avec mes collègues IDE

  15. Jour de ma remise diplôme infirmier, si ça c’est pas symbolique !!!

  16. Al Hayat dit :

    ou trouver les villes pour manifester?

  17. on a beau manifester et tous se révolter, le problème c’est que les hôpitaux vont tourner comme à leur habitude, les patients seront soignés en temps et en heure… Peut-être que si nous arrêtions les soins le temps d’une manifestation cela n’aurait il pas plus de retentissement? Alors oui effectivement ce sont les patients qui en payeront le prix mais à ce jour, ce sont les soignants qui s’usent et se tuent au travail.. ils ne faut pas que ce soit seulement les soignants qui se soulèvent mais toute la population car nous serons tous un jour dans le besoin d’avoir des soins.. peut-être que ce commentaire va en choquer certains mais manifester pour que rien ne change au quotidien c’est juste dommage. Les profs manifestent, il n’y a pas de cours. La sncf manisfeste, il n’y a pas de train…. etc etc.. bon maintenant à la sieste, une troisième nuit de boulot m’attend ce soir, avec le sourire et la bonne humeur

  18. Skonky Mv dit :

    Et vous croyez qu en marchant entre bastille et place d italie ca va changer grand chose?? Surtout que beaucoup seront assigné…..

  19. Si on arrive à soigner encore, c’est parce que nous travaillons en équipe pluridisciplinaire, cf cours de première année en ifsi ! Alors, le 8 novembre, tout le monde dehors, infirmiers, aides soignants, psychologues…

  20. Bea Gaches dit :

    Pensons aux infirmiers et infirmières de l’éducation nationale, le travail est de plus en plus lourd et nos roles de plus en plus difficiles, des situations complexes à gérer et peu de moyens j’ai travaillé 27 ans en hospitalier et mes nouvelles missions sont loin d’être moins faciles auprès des jeunes et je suis souvent déçue d’entendre que notre rôle est jugé comme une planque .

  21. Anyäa Crow dit :

    Et les infirmières scolaires on en fait quoi ?!
    Beaucoup d’entre elles sont également en souffrance ! Et les conditions de travail sont aussi difficiles que dans les hôpitaux ou autres structures !
    Sans parler du manque de reconnaissance

  22. Cela serait bien d’avoir aussi le soutien des médecins hospitaliers les grands pontes par exemple de la médecine française qu’on a supporte pendant leurs années d’internat à qui ont à appris plein de trucs

  23. Anne Renard dit :

    Tous ensemble comme en 1988..l hôpital va mal partout… Du plus petit métier au médecin… O. Meurt et personne ne sens rend compte…..

  24. Personne ne dit pourquoi ce communiqué n’inclue pas les aides soignants?
    Mais pardi regardez les syndicats qui appellent à ce mouvement! Que des orgas corporatistes qui se foutent bien de votre gueule. Et de celles des infirmiers par la même occasion! Ce sont des syndicats qui ont joué pour mettre en place l’ordre infirmier, crée la réforme des études (catastrophiques), négocié certaines revalorisations (catastrophiques), dans les hostos ce sont ces organisations qui COLLABORENT avec les directions pour mettre en place les restructurations!
    Enfin, où sont leurs luttes contre “hopital 2007), “hopital 2012”, la tarification à l’activité, les nouvelles méthodes de management, etc…etc…
    Moi le 8 novembre, je reste dans mon lit douillet, pas question de manifester avec des tartufes!

  25. je suis d’accord que nos collègues aides-soignantes sont souvent en souffrances face aux conditions de travail imposées et nous parlons peu d’elles. Dommage ! je pense que toutes les professions médicales et paramédicales sont concernées.

  26. Avril Mrt dit :

    Toutes ces mobilisation c’est pour le personnel du public …dans le secteur privé les conditions sont pires et rien ne sera fait.

  27. caramelcaro dit :

    ouep ! il faut se faire entendre, trop de fatalisme, morosité, et de ruminations pour un métier choisi avec enthousiasme mais qui ne donne plus envie la faute à la dévalorisation croissante des politiques de santé mises en place successivement ! faisons nous entendre nous tous concernés par les soins aux “humains”

  28. Appelons aussi les aides-soignants qui forme une vraie équipe avec les infirmières.

  29. Entièrement d’accord avec votre corporation.

  30. Sophie La Girafe faudra se mettre en sparadrap ‘EN GRÈVE’

  31. On manifeste ? Steph Lag Sophie Pérémé Fanny Baudin Emeline Ventura Emilie Hebert Decanis …

  32. Concrètement en activité libérale, comment prendre part au mouvement alors qu’on ne peut pas laisser nos patients dépendants sans soin ce jour là ?

  33. Isa Audoire dit :

    Manifestations de corporatistes…je suis d’accord sur le fond pas sur la forme…il n’y a qu’avec une grève générale que les choses changeront…et quel combat à mener quand nous sommes soumis au dictats de l’Europe…!!!!!!

    • Allez sur UFML,vous en saurez plus sur la mobilisation pluridisciplinaire

    • Isa Audoire dit :

      Non non je ne parle pas de soignants ou médico techniques…je parle des ouvriers en général!!! L’hôpital seul c stupide et inutile…moi je me bats contre le corporatisme…je me bats pour un soulèvement français voire européen contre les diktats de l’Europe qui tuent à petit feu nos institutions publiques…désolée mais je ne veux pas regarder que devant ma porte…de nombreux ouvriers souffrent aussi…et ce n’est qu’ensemble TOUS ensemble et pour TOUS que nous devons nous battre…

  34. Faut espérer que la préfecture n’interdit pas la manif à cause de l’état d’urgence!!!

  35. Anouchka Turlure si je bosse pas j’y vais

  36. Shae Lyna dit :

    Et les as ??????????????????
    Boulot de merde je regrette d’y être entrée

  37. Nathalie Comte on boycotte notre Réunion pour faire grève ?

  38. Joana Rocha il faut qu’on soit de la partie !

  39. Emmelyne Le Gac Aurélie Dromery Leslie Tapin

  40. Les ASH nous aussi être polyvalent voir plus et une pays et bien mon trop c est trop la boniche

  41. Peine perdu…
    rien ne changera jamais
    Le pays va trop mal pour que les gens d’en haut puisse nous jeter ne serait-ce qu’un regard….

  42. Brigitte Beck,c’est le jour prévu pour l’OP de Lola

  43. Sans réelle conviction que cela serve à quelque chose…
    Si la mobilisation n’est pas complète, qu’elle ne bloque pas les hôpitaux, et surtout si elle n’est vouée qu’à durer le temps d’une marche bucolique… Autant pisser dans un violon !!!

  44. Océane Lazare Fanny Charpentier Justine Bornat Estelle Bénitez Melanie Burtin Morgane Finaud Manon Alby………. Sarah Papon

  45. Chez nous en psy sur Bordeaux, on se bat ensemble = cadres, infirmiers, aide-soigants et ASH car on vit les mêmes difficultés quelque soit notre diplome = le manque de personnel et une charge de travail trop importante. Pour ma part je dirai plutôt “grande mobilisation de la filière soignante”. Le nombre est important, donc commencer par seulement parler de nous est trop réducteur, c’est l’ensemble des professions paramédicales qui vont très mal, pas une seule profession. Il y a trop de clivage et c’est pour ça je pense que l’on ne nous écoute pas.

  46. Aide soignante moi meme, oui pourquoi attendre les infirmières pour faire grève, nos conditions de travail sont catastrophique surtout dans les ehpads donc bougeons

  47. deniz22 dit :

    Bonsoir
    Savez vous dans quelles villes on se mobilise? Ou comment trouver les heures et endroit de manif ?

  48. Sabine Truel dit :

    Le mieu un jour se serait d’arrêter de créer des représentants de ceux ci ceux là etc…Le mieux serait de se réunir peut importe le statut dans paramédical et même peut importe le métier. ..Les gens savent davantage se réunir en nombre pour d’autre causes (foot,jeux,Charlie,défilé du 14 juillet etc…) dommage pour le reste du quotidien de tous. ..sinon autrement ouiii ide et as indissociablent et sans nous nos Docs ne sont pas grand choses

  49. Mettez Anne Roumanof en tête de manif..!!
    Mais il est vrai qu’il est dommage de ne pas y inclure nos collègues AS qui partagent nos conditions désastreuses au travail…
    Pour anecdote j’ai demandé un crédit à une banque, quand j’ai donné mon métier et le salaire, j’ai eu comme remarque pas méchante: “j’aurais cru qu’un infirmier était mieux payé”, ce à quoi j’ai répondu “moi aussi” !!

  50. Je voudrais bien faire grève mais je vais être assignée comme à chaque fois .je pense que je mettrai un panneau dans mon dos marqué “Infirmière en colère”

  51. On va revenir à une médecine pré Napoléonienne, à savoir sans soignants dans les hôpitaux, tout juste certains pour passer le balai, chez les Britanniques c’est ce qu’ils vivent depuis la réforme de la National Health par Tony Blair voilà dix ans.

  52. Le jour de mon anniversaire. … comment dire. Je peux pas louper ça!

  53. I
    C’est super que les infirmières se mobilisent pour leurs droits et leurs conditions de travail. Pour exprimer un épuisement et un ras le bol général.
    Dans le métier l’aide soignante est un peu comme le bras droit de l’infirmière.
    Sans nous elles seraient vraiment débordées et ne pourraient pas faire leur métier.
    Cependant nous sommes dépendantes en tant qu’aide soignante du statut infirmier et tout ce que nous avons comme rôle ou acte découle directement du métier infirmier …
    Il serait temps de soutenir les aides soignantes également qui sont en première ligne qui sont bien plus mal payé et qui manquent encore plus de reconnaissance.
    Notre rôle est primordial comme celui des ASH , des infirmières, Ou des médecins … peu importe qui ou quel rôle c’est tout le monde qui souffrent à son échelle des conditions de travail, des conditions sociales et économique en milieu hospitalier ou tout secteur médical…
    Je crois qu’il faut se battre ensemble , tout corps médical confondus . Je ne dénigre en aucun cas le métier infirmier elles aussi souffrent à cause des médecins qui leur délègue sans cesse , les familles qui recherchent la perfection et qui sont de plus en exigeantes , les responsabilités auxquelles elles doivent faire face et qui sont souvent loin de leur rôle , En plus le côté secrétariat et administratif du boulot devient de plus en plus pesant et hors de propos on les gave de tâches professionnelle , On réduit le personnel , Et on les paye mal , mais c’est exactement pareil pour les aides soignantes …
    Oui à la mobilisation, mais de tout le monde.

    • Faites-vous représenter
      Nous vous soutiendrons mais nous ne parlerons pas à votre place

    • C’est pas ce que j’ai dit … J’ai dit de se battre ensemble …

    • Daguette54000 dit :

      Je suis tout à fait d’accord . Les aide-soignantes ont toujours eu un statut à part .. Ce qui n’est pas pour simplifier les choses , surtout vis a vis de nombreuses jeunes infirmières , qui ne connaissent pas nos début dans la profession , ou l’on nous demandait de faire du travail ” infirmier ” , parce que cela arrangeait tout le monde . J’ai commencé de nuit , ( sans aucun diplôme ) à gérer les urgences pédiatriques , consultations et bloc opératoire . Aujourd’ hui , on me demande en fin de carrière , d’ “être proche du patient ” en remplaçant l’ASH dans un service de réanimation !!! ( Le but étant de les supprimer !) L’excès dans un sens , aujourd’hui , l’excès dans l’autre !
      Pour ce qui est du binôme , cela se traduit ( et toujours avec de jeunes IDE ) , par petit serviteur du chef . La maltraitance est partout ! hiérarchie “sourde” , jeunes collègues irrespectueux des plus anciens ( sournoisement dit sur le ton de la plaisanterie ) , patients et familles qui ne nous considèrent pas comme des soignants à part entière . Les IDE les rassurent pendant que les AS , remplissent les réserves , s’occupent des pipis-cacas et du ménage ….. Grandeur et décadences !

  54. Dans nos unités en province : pas d informations !!

  55. Nine Nina dit :

    David Mendes Correia Célia Mangani élodie Tizot

  56. Pourquoi simplement infirmière? Le jour où tous les soignants se battront main dans la main car nous subissons tous de la maltraitance peut être que ce jour nous serons ecouter!

  57. Il faut en parler ! Que les professionnels mais aussi les gens se mobilisent !
    Il faut qu’ils comprennent que l’erreur elle peut tomber sur eux !

  58. Dommage je suis en 3 eme année et je serai en stage depuis 2 jours!! Mais mon cœur sera présent je penserai fort à vous toutes et ne lâchez rien

  59. Lou Dbs dit :

    Pau’l Ine si on bosse pas on y va obligé

  60. Tlait OO dit :

    Ainsi que tous les autres acteurs de santé à ne pas oublier qui sont dans la même galère… as kiné laborantin etc l’avenir de nos professions est en jeu ne lâchons rien !

  61. C est toute la santé et PAS QUE les infirmiers

  62. Anne-So Rousselot Miki Ko Clémentine Yoko Caudéran

  63. David Erlich dit :

    Feront front uni.
    Ah ben 1 fois tous les 20 ans quelle surprise… !!

  64. Il n’y a pas à faire de différence, même les cadres trinquent. Il faut se battre ensemble. Pour l’ensemble de la filière pour que la bientraitance envers les patients passe par la bientraitance du personnel. Pour que ça fonctionne, il faut s’unir et pas se renvoyer la balle sous prétexte que nous n’avons pas le même diplôme ! Et c’est là que nous serons le plus nombreux et le plus efficace ! Battons nous pour pouvoir rester soignant car l’épuisement est plus que présent et quand nous ne serons plus assez fort et que nous baisseront les bras et déserterons malgré la passion comment feront-ils ? Mais il faut être uni, c’est notre système de soin qui est en jeu et notre santé à tous !

  65. métier passionnant, mais au combien abandonné par l’état….. salaire de merde, sans doute a cause des horaires de merde…

  66. L’union fait la force il était temps que ça bouge c’est maintenant ou jamais

  67. Elle Za dit :

    Les cadres de santé…? Pour la majorité sont issus de la filière infirmière…

  68. Canou Domino dit :

    Mais vous êtes grandes les aides soignantes .pourquoi toujours compter sur les IDE ?

  69. Canou Domino dit :

    Mais les aides soignantes sont grandes .Elles sont diplômées d états comme les ide mais c est comme dans les services il fait les booster ……hihihihi

  70. Eeeeenfin …. Fini de rouspéteur tous les jours .. Ruminer …
    C’est le 8 Ou jamais ….

  71. Oui je suis d accord pour la mobilisation mais les aides soignantes personnent ne parlent de nous on en a rien a faire de nos conditions de travaille qui sont difficiles aussi

  72. Où sont les syndicats IDEL dans cette grande mobilisation de toute la filière infirmière ?

  73. Vero Dutot dit :

    Il est gd tps qu on nous entende . Meme si on aime notre metier il y a des limites ….

  74. Je suis entièrement d’accord avec le fait que les conditions de travail à l’hôpital se dégrade de jours en jours mais n’oubliez pas les aide-soignante dans votre combat. Nous subissons tout autant ses conditions inacceptable 🙂

  75. Si seulement on pouvait avoir enfin gain de cause!!!!! Horaire pénible à gérer avec une vie de famille, un salaire de misère tout juste de quoi payer ses factures, sans parler du peu de reconnaissance, comme on dit c’est un métier qu’on vit avec passion heureusement car tout mit bout à bout il y a un côté fort déprimant. L’Union fait la force.

  76. Dommage ici en Belgique on ai pas autant la niaque que chez vous. A quand la prochaine grève chez nous!

  77. Il est important de se mobiliser massivement quelques soient les spécificités de chacun dans la profession. Pour une fois qu un mouvement unitaire voit le jour il faut saisir cet événement. Ne pas essayer d y participer c est s assurer de voir s aggraver encore plus les conditions de travail de chacun surtout avec les projets d économies en santé présentés.
    J entends souvent dire qu on est plus a l epoque des bonnes soeurs….a nous de le prouver. ( infirmier, liberaux,ibode,iade,puer…)

  78. Niko Bro dit :

    Ça a mis du temps mais c’était juste inévitable.

  79. A LIRE IMPERATIVEMENT!!!!! Il serait important pour vous,mes collègues de réagir en nombre et de rejoindre cette journée de mobilisation. Depuis quelques temps les médias, le ministère parlent des problèmes inhérents à nos professions… c’est si rare ! Donc il faut donner de l’envergure à ce mouvement :c’est maintenant ou jamais…..; Si le mouvement de grève est bien suivi dans le bloc :veillez aux réquisitions abusives,et surtout montrez-vous dans la rue le nombre fait la force! Vous avez l’évolution de vos carrières en main,ne laisser pas passer votre chance! Si vous avez besoin d’infos :je suis joignable par tél

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
241 rq / 1,975 sec