Cas confirmés de Zika en Guyane et en Martinique

Le ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes a confirmé  hier l'identification en Guyane et en Martinique, des premiers cas de personnes contaminées par le virus Zika. 

moustique_tigreLe virus Zika

Le virus Zika se transmet d'homme à homme par l'intermédiaire d'une piqûre de moustique tigre. En cas de piqûre, le moustique prélève le virus sur une personne infectée. Après un délai d’incubation chez le moustique de l’ordre de quelques jours et à l’occasion d’une autre piqure, le moustique peut transmettre le virus à une personne saine.

Les symptômes sont le plus souvent du type syndrome grippal avec des éruptions cutanées et se manifestent dans les 3 à 12 jours qui suivent la piqure par le moustique contaminé. Le Zika peut également se manifester par une conjonctivite ou par une douleur derrière les yeux, ainsi que par un œdème des mains et/ou des pieds. La fièvre apparait peu élevée.

Par ailleurs, un grand nombre de cas sont asymptomatiques.

Premier cas en Guyane en novembre, puis en Martinique en décembre

Outre son apparition en Polynésie Française où il a été à l'origine d'une épidémie entre Octobre 2013 et Avril 2014, le premier cas d'infection à virus Zika en territoire français avait été rapporté au mois de novembre dernier par l'Institut Pasteur de la Guyane.

Face à ce cas dans les départements Français d'Amérique, l'ARS avec le Conseil Général et la Cellule Interrégionale d'Epidémiologie Antilles Guyane avaient adopté un dispositif renforcé de surveillance et d'intervention. Un plan a été mis en place pour éviter la diffusion de la maladie dans cette région.

Un appel à la prudence

Face à ces nouveaux cas de Zika, les autorités sanitaires recommandent aux personnes résidant ou devant se rendre dans ces régions d'adopter un certain nombre de mesures visant à prévenir toute dissémination du virus.

Elles recommandent entre autres de se protéger contre les piqûres de moustique, y compris la journée. "Outre les vêtements couvrants, il s’agit d’utiliser des produits répulsifs adaptés et de protéger les berceaux et poussettes par des moustiquaires" explique un communiqué du ministère de la santé. Il faut aussi essayer "de détruire les larves ainsi que les gites potentiels de reproduction des moustiques".

"Les femmes enceintes sont particulièrement à risque puisque susceptibles de développer des malformations congénitales. Il leur est recommandé de consulter leur médecin pour assurer un suivi, si elles résident ou se rendent dans des zones où le virus est présent" ajoute le communiqué.

Rédaction ActuSoins

 

Le Zika sévit principalement dans l’ensemble de la zone intertropicale. D’octobre 2013 à avril 2014, le virus a été à l’origine d’une épidémie en Polynésie Française. Au 1er Décembre 2015, neuf États d’Amérique latines ont confirmé la circulation autochtone du virus Zika : le Chili, le Brésil, la Colombie, le Salvador, le Guatemala, le Mexique, le Paraguay, le Suriname et le Venezuela.

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

2 réponses pour “Cas confirmés de Zika en Guyane et en Martinique”

  1. Non mais ça va aller Kiki, on l’attrapera pas nous 🙂
    T’as pris ton billet? 🙂

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
201 rq / 2,815 sec