L’annonce d’un décès fait-il partie du rôle infirmier ?

| | mots clefs : , 49 réactions

Dans mon service, ce sont les infirmières qui sont chargées d'annoncer le décès d'un patient à sa famille. Est-ce réellement notre rôle, ou est-ce un acte exclusivement médical ?


Infirmière annonce décèsA notre connaissance, aucun texte légal ou réglementaire ne traite spécifiquement de l’annonce d’un décès dans le cadre d’un établissement de soins. En particulier, il n’existe pas de disposition précise quant à la personne chargée d’annoncer le décès à la famille.

Les « recommandations relatives à la prise en charge de la personne décédée en établissement de santé » établies en décembre 2001 par le CLIN Paris-Nord, indiquent que la notification verbale aux proches « de préférence par le personnel médical », est vivement recommandée.

De son côté, la Fédération de l’hospitalisation privée (FHP) a établi un dossier sur le « Décès du patient ».

Il y est indiqué que « l’annonce du décès doit être faite à la famille, à la direction de la clinique et à l’officier d’état civil dans un délai de 24 heures."

"La famille ou les proches sont prévenus dès que possible et par tous moyens de l’aggravation de l’état du malade et du décès de celui-ci. L’annonce du décès mérite d’être préparée. Elle est normalement faite par un médecin, soit le médecin en charge du patient, soit le médecin qui a constaté le décès ».

La prépondérance donnée au médecin provient davantage d’une sorte d’usage

Les termes « normalement » et « de préférence » utilisés dans ces textes sont révélateurs de l’absence d’assise réglementaire de l’intervention du médecin dans ce contexte.

Il semble que la prépondérance donnée au médecin provient davantage d’une sorte d’usage et de l’idée que le médecin est le plus apte à répondre aux questions des proches sur les causes et circonstances du décès.

En l’absence de texte spécifique aux décès, il nous semble également possible de raisonner par analogie avec les récentes recommandations de la HAS sur l’annonce d’un dommage associé aux soins qui présentent une problématique assez proche.

Dans ces recommandations (qui ne visent pas les décès), l’annonce d’un dommage par l’infirmier seul n’est pas envisagée. Au contraire, il est indiqué que « dans la situation habituelle, c’est le médecin chargé du patient et ayant noué la relation la plus suivie avec ce dernier qui est la personne la plus apte à effectuer l’annonce et à mener l’entretien ».

Ce n’est que dans l’hypothèse où une erreur avérée implique un infirmier qu’il peut, s’il s’en sent capable, participer à l’annonce et échanger avec le patient, mais il reste alors sous l’égide et la responsabilité du médecin chargé du patient.

En matière d’annonce de décès, il nous semble donc préférable que le médecin s’en charge, même s’il ne s’agit pas d’une obligation légale, sauf indisponibilité, auquel cas l’infirmier pourrait exceptionnellement réaliser cette annonce.

Stéphanie Tamburini, juriste MACSF

Pour aller plus loin :

Délivrance du certificat de décès par voie électronique
Décès d'un patient suite à un accident médical : quelle indemnisation ?

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

49 réponses pour “L’annonce d’un décès fait-il partie du rôle infirmier ?”

  1. Frédéric dit :

    Il est du rôle du médecin de constater un décès et de le valider sur papier. Nous alertons uniquement. Donc qu’ils aillent au bout de la démarche en annoncant aux familles. Perso je suis dispo par la duite en cas de demande d’info de la famille et pour les soutenir dans ce difficile moment.

  2. Brigitte dit :

    Dans mon service de Gériatrie, ce sont les infirmières qui informe les familles du décés. Certains médecins les rappelent ensuite pour donner les renseignements complémentaires aux décés.

  3. Céline dit :

    …” préférable que le médecin s’en charge, même s’il ne s’agit pas d’une obligation légale, sauf indisponibilité, auquel cas l’infirmier pourrait exceptionnellement réaliser cette annonce.” LOL !

  4. Laetitia dit :

    De nuit en ssr c’est Moi qui annonce les décès dit “prévus” quand la famille est au courant du devenir et aussi des personnes en soins palliatifs . En ce qui concerne les autres décès c’est l’interne qui appelle la famille .

  5. Laetitia dit :

    De nuit en ssr c’est Moi qui annonce les décès dit “prévus” quand la famille est au courant du devenir et aussi des personnes en soins palliatifs . En ce qui concerne les autres décès c’est l’interne qui appelle la famille .

  6. Kamel dit :

    Très intéressant cet article, beau travail

  7. Sandrine dit :

    normalement je dirais le role du medecn mais quand il est occupe comment faire

  8. Pascal dit :

    chez nous c’est le role du médecin

  9. Micheline dit :

    chez nous, ce sont les IDE car nos n’avons que des médecins vacataires………..et ils ne sont pas emballés pour le faire

  10. Coralie dit :

    les deux médecin ou l infirmière

  11. Coralie dit :

    les deux médecin ou l infirmière

  12. Ma dit :

    Chez nous ce sont les médecins qui font l’annonce, mais j’ai reçu la nouvelle “procédure” ce matin et les IDE peuvent être aménées à le faire.

  13. Flavie dit :

    Je ne vais pas etre tres objective et j’espere que ce cas reste de l’exceptionnel.
    Je suis infirmiere aux urgences psychiatriques, mais la je parle du cote personnel et non professionnelle. Decembre c’est par telephone que j’ai eu l’appel d’une infirmiere pour m’annoncer le deces de mon grand pere, l’hopital se trouvant a 2km de chez moi… Par telephone j’etais seule chez moi, avec la nouvelle de mon grand pere decede… Et la charge de le dire a ma grand mere et tout ma famille… Certe mon grand pere avais eu un avc avec des complications de pneumopathie… Mais moi parce que j’etais infirmiere on m’a annoncé la nouvelle par telephone par une autres infirmiere, qui m’a laissé annoncer a ma grand mere… A aucun moment on ne m’a proposer de rencontrer le medecin… Et pour finir, je me suis presente dans le service, les infirmieres savais a peine qui etais mon grand pere ni meme ses affaires, qui se trouvais simplement dans le local sale près du lave bassin… Je suis infirmiere et petite fille d’une homme que j’ai beaucoups aimé, je ne sais pas si cela aidera à la question, mais l’hopital concerné à beaucoups de travail a faire sur l’annonce d’un deces… Je suis écoeuré… Beaucoups d’autres collegues font du travaille exceptionel… Mais là je pense aux brebis galeuse et je ne leur souhaite pas que cela leur arrive personellement.

  14. Séverine dit :

    comme vous, se sont les ide qui annoncent les deces de jour comme de nuit, tout en accompagnant les familles

  15. Leila dit :

    Travaillant de nuit ds un service SSR avec régulièrement des patients en fin de vie j’ai souvent à faire l’annonce d’un DC, ce qui est parfois difficile car si nous connaissons bien le malade ce n’est pas le cas en ce qui concerne la famille puisque c uniquement dans ces circonstances que nous la rencontrons contrairement au personnel de jour qui la côtoie tout au long du séjour de leur parent hospitalisé .

  16. Hélène dit :

    Chez nous en EHPAD, le médecin constate et répond aux familles pour les questions d’ordre purement médical, mais ce sont les IDE qui annoncent le décès aux familles et qui les accompagnent avec l’équipe soignante. Une seule fois durant mes 5 ans de DE, le médecin en a fait l’annonce en ma présence car c’était un décès “inattendu”, qu’il s’est trouvé d’être présent, et que l’épouse aussi. Bonne journée et bon courage chères collègues !

  17. Noelline dit :

    La nuit c’est nous qui annonçons le décès mais lorsqu’il est totalement inattendu nous demandons parfois l’aide du médecin….pas facile d’appeler une famille a 3h du matin…

  18. Amandine dit :

    service medecine à orientation neo du poumon–> bé c’est nous les infirmieres, j’avoue que les docs, ont un peu bcq enormement peur de faire une tel annonce…. deja faire une cs d’annonce pour un diag de cancer c’est prenant..alors là…….. mais bonnn….. on a svt crée un relationnel avec les familles, et finalement par moment je me dis que c’est pas plus mal..meme si c’est quelque chose de pas evident à annoncer…

  19. Reposeur dit :

    je l ai fait plus d une fois .tu sauras mieux !!!oui mais est ce notre role cette annonce .accompagner oui constater et le dire a la famille non

  20. Elo dit :

    Étant IDEL et souvent seule même si c’est le médecin qui constate et quelque heures après le décès c’est bien moi qui annonce le décès et je penses que beaucoup de mes consœurs sont dans le même cas!!! Et c’est pas facile!!!

  21. Cathy dit :

    je l’ai fait plus d’une fois, je bosse en long séjour et nous connaissons bien les familles

  22. Charlène dit :

    C’est peut être le médecin qui déclare le décès mais 9,9fois/10 c’est l’infirmière qui découvre le patient décédé et qui le “prépare”. Parfois le médecin arrive plusieurs heure apres le décès. L’infirmière est plus proche du patient et de sa famille qu’elle côtoie tous les.jours contrairement au médecin qui ne les vois que quelques heures par semaine …

  23. Giovanna dit :

    Les 2…. mais je pense que c’est aux médecins de le faire….

  24. Aurore dit :

    je suis infirmière de nuit et c’est moi qui annonce les décès au famille, C’est un accopagnement du début a la fin et ce n’est pas toujours facile;

  25. Aurore dit :

    je suis infirmière de nuit et c’est moi qui annonce les décès au famille, C’est un accopagnement du début a la fin et ce n’est pas toujours facile;

  26. Marie-Laure dit :

    Seul un médecin est habilité à constater un décès et donc à informer les familles à mon sens, nous IDE, avons bien assez de charge émotionnelle à nous occuper dignement du corps du défunt et de l’accueil des familles ensuite pour devoir aussi être obligées de les informer. Si le médecin n’est pas formé pour cela, nous non plus ! est il utile de rappeler que nous avons des supérieurs hiérarchiques nommés cadre infirmiers ou administrateurs de garde pour se substituer au médecin en cas de défaillance de celui ci ? est il aussi utile de rappeler le montant facturé par le médecin pour un certificat de décès ?

  27. Marie-Laure dit :

    Seul un médecin est habilité à constater un décès et donc à informer les familles à mon sens, nous IDE, avons bien assez de charge émotionnelle à nous occuper dignement du corps du défunt et de l’accueil des familles ensuite pour devoir aussi être obligées de les informer. Si le médecin n’est pas formé pour cela, nous non plus ! est il utile de rappeler que nous avons des supérieurs hiérarchiques nommés cadre infirmiers ou administrateurs de garde pour se substituer au médecin en cas de défaillance de celui ci ? est il aussi utile de rappeler le montant facturé par le médecin pour un certificat de décès ?

  28. Jennifer dit :

    Les médecins ne sont pas formés a ca… Ils sont la pour soigner, pas pour accompagner. Dans mon service ce sont les ide qui le font. Cest nous qui connaissons bien mieux le patient et la famille.

  29. Jennifer dit :

    Les médecins ne sont pas formés a ca… Ils sont la pour soigner, pas pour accompagner. Dans mon service ce sont les ide qui le font. Cest nous qui connaissons bien mieux le patient et la famille.

  30. Vanessa dit :

    le plus souvent nous sommes en binome inf et medecin mais ça arrive que ça soit les inf qui annoncent, suivant le medecin qui est present.lorsqu’on a eu un malade pendant plusieurs semaines et qu’un lien s’est fait avec la famille, et que le doc du jour n’est que de passage c’est nous qui l’annonçons.je trouve ça bien car on a eu un echange toutes ces semaines avec les familles ..et parfois nous sommes obligées lorsque le patient vient de mourir et que la famille appelle ou arrive…on ne va pas leur dire alors vous allez attendre que le medecin soit dispo mais vous inquitez pas..en conclusion tout depend de la situation

  31. Vanessa dit :

    le plus souvent nous sommes en binome inf et medecin mais ça arrive que ça soit les inf qui annoncent, suivant le medecin qui est present.lorsqu’on a eu un malade pendant plusieurs semaines et qu’un lien s’est fait avec la famille, et que le doc du jour n’est que de passage c’est nous qui l’annonçons.je trouve ça bien car on a eu un echange toutes ces semaines avec les familles ..et parfois nous sommes obligées lorsque le patient vient de mourir et que la famille appelle ou arrive…on ne va pas leur dire alors vous allez attendre que le medecin soit dispo mais vous inquitez pas..en conclusion tout depend de la situation

  32. Auré dit :

    personellement le medecin ne mettant tjs pas les formes…je pense que les deux doivent etre presents, la famille a lien priviligie avec les soignants , le personnel medical, ils l’entrepercoivent….ca n’engage que moi, mais si le deces est “imprevu” alors le medecin prends le relais.
    enfin vu les glissements de taches et les pratique hospitaliere… a mediter..

  33. Auré dit :

    personellement le medecin ne mettant tjs pas les formes…je pense que les deux doivent etre presents, la famille a lien priviligie avec les soignants , le personnel medical, ils l’entrepercoivent….ca n’engage que moi, mais si le deces est “imprevu” alors le medecin prends le relais.
    enfin vu les glissements de taches et les pratique hospitaliere… a mediter..

  34. Maud dit :

    La plupart du temps les médecins se cachent derrière les IDE pour l’annonce des décès. Nous sommes en première ligne, d’autant plus que les décès ne surviennent pas toujours lorsque le médecin est présent.

  35. Maud dit :

    La plupart du temps les médecins se cachent derrière les IDE pour l’annonce des décès. Nous sommes en première ligne, d’autant plus que les décès ne surviennent pas toujours lorsque le médecin est présent.

  36. Clémentine dit :

    infirmière depuis deux ans en service de soins intensifs chirurgicaux, je n’ai jamais annoncé le décès à une famille, l’anesthésiste s’en est toujours chargé allant même jusqu’à se déplacer pour accueillir la famille.

  37. Clémentine dit :

    infirmière depuis deux ans en service de soins intensifs chirurgicaux, je n’ai jamais annoncé le décès à une famille, l’anesthésiste s’en est toujours chargé allant même jusqu’à se déplacer pour accueillir la famille.

  38. Estelle dit :

    Travaillant dans un service avec des lit identifiés soins palliatifs l annonce se fait en fonction du contexte si c est un décès attendu les ide le font sinon c est le médecin

  39. Tiffany dit :

    Diplomée depuis juin 2011, en poste depuis septembre 2011 en USLD, 1er décès à annoncer en janvier 2012 : ça fait tout drôle…!!! et je me suis aperçue que c’est un élément qu’on ne nous apprend pas à l’école aussi bien en psychologie qu’en éthique … Je pense que l’annonce du décès devrait être faite par le médein qui remplit les documents du constat de décès, et l’accompagnement de la famille par les soignants (AS& IDE).

  40. Miarion dit :

    Dans nos études, bien sûr, on nous apprends justement à ne pas donner de nouvelles de ce genre au téléphone.
    Entre la théorie et la pratique y’a un fossé, je suis bien d’accord. Mais dans ma futur pratique professionnelle je ferai tout ce que je peux pour que ce ne soit pas à moi de le faire mais au médecin. (d’un point de vue légal)

  41. Alexis dit :

    Plus de 5 ans d’expérience en usld, et dans 90% des cas c’est nous IDE qui se chargeons de d’annoncer le décès à la famille. Après c’est moins difficile à annoncer quand le décès est attendu, souvent le cas dans mon service, mais il nous arrive d’avoir des décès inattendus aussi. Je suis malheureusement devenu familier avec ce genre d’annonce, et cela ne me dérange pas de le faire.

  42. Veronique dit :

    J’ai fait pas mal d’annonces de décès (24 ans de DE en chir, en libéral et en maison de retraite). Une fois, j’ai exigé que ce soit l’anesthésiste qui le fasse alors qu’elle avait l’intention de rentrer tranquillement chez elle après un décès au bloc.

  43. Laetitia dit :

    Moi quand je bossais a l’hôpital c’était au cas pas cas….

  44. Audréna dit :

    Chez nous c’est l’iDE qui annonce

  45. Sandrine dit :

    J’avais notion que le décès est un diagnostic médical (car légalement constaté par le médecin) donc annoncé par un médecin…
    En pratique, lorsque j’étais médecine, nous avions des patients en soins palliatifs et les familles étaient préparées par l’équipe à ce terrible appel, donc les infirmières appelaient. En cas de décès “non prévu”, c’était le médecin. Une fois dans le service l’équipe accompagnait et prenait en charge la famille, mais seul le médecin répondait aux questions médicales.

  46. Loyz dit :

    À domicile, pas le choix, c’est la personne qui est sur place (as ou ide) qui fait l’annonce, puis on appelle un médecin pour le constat.

  47. Brigitte dit :

    Je travaille depuis plus de 30 ans et ça a toujours été le soignant qui a eu cette charge. Je trouve cela complètement anormal … L’annonce à la famille doit d’abord se faire par le médecin.

  48. Corinne dit :

    moi pas; les compétences d’un médecin et d’une infirmière étant distinctes, leur présence peut-être complémentaire dans le démarche d’annonce et d’accompagnement de la famille; il ne s’agit pas de trancher mais de raisonner par “qu’est-ce qu’on peut apporter dans ce cadre là ?” ( je suis IBODE)

  49. Isabelle dit :

    etant infirmière,j estime que c est la place du medecin d effectuer cette tâche lourde et difficile! seul un medecin etabli et constate de décès ( documents remplis par lui seul) donc ,à lui de l annoncer .

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
325 rq / 3,763 sec