Ordre Infirmier: le clap de fin ?

Xavier Bertrand semble avoir tranché: l'inscription à l'Ordre des infirmiers sera obligatoire mais SANS cotisation (facultative) pour les infirmiers salariés.

Ordre Infirmier: le clap de fin ?Au terme de plusieurs mois de négociations avec le Ministère, les députés et les sénateurs, l' a fini par exaspérer les décideurs politiques et se voit amputé de 85% des effectifs de la profession: les infirmiers salariés.

Une décision attendue

Selon des sources proches du dossier, cette hypothèse était déjà connue puisque le Ministère avait émis des propositions en ce sens il y a un mois, dans un document envoyé aux membres de la commission "Réduction des charges" dont Myriam Petit, ancienne Secrétaire Nationale, est la Présidente.

Depuis, l'Institution continuait d'espérer un Salut grâce à un plan de restructuration drastique mentionnant une réduction sévère des dépenses et des effectifs ainsi qu'un regroupement des Conseils Départementaux et Régionaux. La BRED, banque ayant accordé une autorisation de découvert de 10,5 millions d'euros à l'Ordre aura donc du mal à recouvrer son argent.

Une inscription obligatoire via l'employeur mais sans cotisation pour les infirmiers salariés

En effet, selon les pistes envisagées par le Ministre de la Santé et du Travail, seuls les infirmiers libéraux auraient pour obligation de payer la cotisation de 75 euros chaque année, sans compter les 150 euros redevables en sus pour ceux exerçant au sein d'une société. Les infirmiers salariés n'auraient qu'à s'inscrire via leur employeur sans cotiser, sauf s'ils le souhaitent.

Dans une lettre adressée à Dominique Le Boeuf en date du 29 juin dont ActuSoins a obtenu copie, Xavier Bertrand résume en quelques phrases son propos :

L'addition risque d'être beaucoup plus salée à l'avenir pour les infirmiers libéraux qui se verraient dans l'obligation de supporter les éventuels coûts d'inscription des infirmiers salariés, ultra majoritaires (85% soit près de 420 000 professionnels).

Nul doute que les Syndicats comme la FNI dont son président Philippe Tisserand, également Conseiller National et proche de Dominique Le Boeuf, refuseront catégoriquement. Ce dernier avait pourtant déjà émis le souhait lors du CNOI de mai 2011 d'avoir un "collège indépendant et spécifique aux infirmiers libéraux" au sein de l'Ordre. Voilà son vœu exaucé.

Un premier pas vers la victoire pour les syndicats qui souhaitent la disparition des institutions ordinales.

Beaucoup de questions restent en suspend désormais, comme les délais de mise en place de ces propositions, et la modification éventuelle du Code de la Santé Publique à l'Assemblée Nationale.

Rédaction Actusoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
225 rq / 2,603 sec