Début de la fin pour l’ordre infirmier?

Coup de théâtre mercredi à l'Assemblée Nationale. Répondant à une question du député Yves Bur, promoteur d'un projet de loi visant à dispenser les infirmiers salariés d'une obligation de cotiser à l'Ordre infirmier, Madame Bachelot a affirmée qu'elle soutiendrai cette proposition.

"Mesdames Messieurs les députés. Je ne laisserai pas intimider les infirmiers. Je ne laisserai pas exposer les employeurs d'infirmiers salariés au risque d'être poursuivi pour complicité d'exercice illégal de la profession d'infirmier. (...) Notre système de à besoin de cohésion, il n'a pas besoin d'un double pilotage. C'est la raison pour laquelle Monsieur le Député, je soutiendrai votre proposition de loi et ferai en sorte de ne réserver l'obligation d'adhérer à l'ordre infirmier qu'aux infirmiers libéraux (...)"

La forme est cinglante, le fond l'est tout autant. Si Roselyne Bachelot ne se contente pas de cet effet d'annonce, l'ordre infirmier tel qu'il est aujourd'hui ne concernera bientôt plus que les seuls infirmiers libéraux. Depuis plusieurs mois, la fronde, jusqu'alors cantonnée aux syndicats et aux groupements anti-ordre a fait son chemin jusqu'aux portes de l'Assemblée. De fortes tensions étaient perceptibles entre le ministère et l'ordre national infirmier. Les voici désormais exposées au grand jour.

Reste à analyser la posture de l'Ordre dans ce qui apparaît comme l'apogée de la crise qu'il traverse depuis sa création.

Retrouvez l'intégralité de l'échange entre le député et la ministre en vidéo:

Rédaction ActuSoins


Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
1165 rq / 6,951 sec