Covid : “Il est impératif de se donner l’objectif de vacciner tous les professionnels de santé”

Il est impératif de se donner l'objectif de vacciner tous les professionnels de santé et tous les intervenants du secteur médico-social exerçant en établissement et ou à domicile, préconise la Haute autorité de santé (HAS). Pour y parvenir, l'instance recommande la mise en place d'actions favorisant la conviction et l'adhésion d'abord mais envisage une obligation si la couverture vaccinale demeure insuffisante. 

Covid : Il est impératif de se donner l'objectif de vacciner tous les professionnels de santé

© ShutterStock

"Cette vaccination est indispensable pour garantir leur propre protection, mais aussi pour ne pas exposer au virus les personnes qu'ils soignent, accompagnent ou qui sont à leur contact", rappelle la HAS. 

Contrairement à la position plus tranchée du Pr Delfraissy, président du conseil scientifique, du Synerpa (Syndicat national des établissements et résidences privées pour personnes âgées), de la Fneqpa (Fédération nationale avenir et qualité de vie des personnes âgées) et de la FHF (Fédération hospitalière de France), qui préconisent à présent d'obliger les professionnels "sans attendre", la HAS considère toujours que l'incitation et la conviction sont "les approches les plus pertinentes" pour améliorer la couverture vaccinale et éviter une éventuelle résurgence de l'épidémie. 

"Des actions favorisant la conviction et l'adhésion à la vaccination sont nécessaires pour éclairer au mieux les professionnels sur l'intérêt individuel et collectif de la vaccination et sur les risques associés à la vaccination", recommande la HAS. 

Elle préconise la mise en place de mesures incitatives, "en particulier dans les établissements de santé et médico-sociaux", portées par les organes de gouvernance ou services de ces établissements (agences régionales de santé, directeurs, commissions médicales d'établissement, unité d'hygiène, médecine du travail, etc.)

Dernier rappel avant obligation? 

Face au risque épidémique et à la lumière des données disponibles sur la protection des vaccins contre la transmission, la HAS considère que la vaccination des professionnels de santé et plus généralement de ceux qui sont en contact avec des personnes vulnérables revêt un enjeu éthique autant que de santé publique. 

"Il est donc impératif que leur couverture vaccinale progresse rapidement, faute de quoi, face à un risque de résurgence épidémique, la question de l'obligation vaccinale devra être rapidement posée en tout premier lieu pour les professionnels du secteur sanitaire, social et médico-social qui ont été les cibles prioritaires de la vaccination dans les premières phases de la vaccination. "

En fonction de l'évolution du contexte épidémique et en cas de progression insuffisante de la couverture vaccinale, la réflexion sur l'obligation vaccinale pourrait s'étendre à l'ensemble de la population. 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
258 rq / 1,633 sec