Vaccination anti-Covid : la moitié des professionnels de santé de plus de 50 ans ont reçu au moins une dose

Le ministère des solidarités et de la santé a indiqué hier qu'environ 50% des professionnels et intervenants de santé de plus de 50 ans éligibles à la vaccination, ont reçu au moins une dose de vaccin contre la Covid-19. 

Vaccination anti-Covid : la moitié des professionnels de santé de plus de 50 ans ont reçu au moins une dose

© ShutterStock

Tous âges confondus, la part des professionnels (médecins, soignants, aides à domicile, pompiers) ayant reçu une première injection est de 36%, et de 22% pour deux injections (39% pour les plus de 50 ans), sur une cible totale d'environ 2,5 millions de personnes en France, a fait savoir le ministère. 

Ces taux sont jugés insuffisants par un grand nombre d'acteurs et d'organisations. Jeudi dernier, Jean Castex, premier ministre, avait qualifié des données antérieures (30 % des soignants vaccinés) d'"anormales". "Cela compromet notre capacité à lutter contre le virus", avait-il estimé. 

Car la cause de chiffres qui ne sont pas à la hauteur des espérances ne relèverait pas d'une pénurie de vaccins (600 000 doses du vaccin AstraZeneca envoyées depuis début février dans les établissements de santé pour la vaccination des soignants ont eu du mal à être écoulées dans les premières semaines, selon Olivier Véran, ministre des solidarités et de la santé), mais d'une hésitation, voire d'une défiance envers la vaccination. 

Hier, c'est l'académie nationale de médecine qui a fait savoir qu'elle considérait cette hésitation vaccinale des soignants comme "éthiquement inacceptable", appelant à rendre obligatoire cette vaccination anti-covid pour les professionnels de santé.

"La vaccination systématique des professionnels de la santé, devenue prioritaire, ne saurait être considérée comme facultative", a-t-elle plaidé dans un communiqué. 

Alors que "la vaccination de masse représente le principal levier d'action contre la Covid-19, les taux de couverture vaccinale chez les médecins, les infirmières, les aides-soignants et les professionnels exerçant dans les Ehpad restent notoirement insuffisants", a-t-elle aussi déploré. 

Alors, pour ou contre l'obligation vaccinale pour les soignants? Débat à suivre très prochainement sur ActuSoins. 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
258 rq / 1,786 sec