Médico-social privé non lucratif : les organisations réitèrent leur demande de revalorisation “Ségur” pour tous les professionnels

Les principales organisations professionnelles du secteur social, médico-social et sanitaire privé à but non lucratif (Croix-Rouge française, FEHAP et Nexem) réclament de nouveau une revalorisation des salaires pour tous les professionnels de l'accompagnement. 

Médico-social privé non lucratif : les organisations réitèrent leur demande de revalorisation "Ségur" pour tous les professionnels

© fullempty / ShutterStock

Éducateur, moniteur en foyer d'hébergement, directeur qui organise la vie de l'établissement pour le bien-être des résidents, assistant social... "Tous comme les soignants, [ces professionnels] sont présents quotidiennement et, engagés auprès des personnes les plus vulnérables : malades, personnes âgées, adultes et enfants en situation de handicap, mineurs non accompagnés et majeurs protégés, femmes et enfants victimes de violence, personnes en situation de grande précarité", expliquent les organisations professionnelles au travers de l'opération "#Pourquoipasmoi". 

Les organisations professionnelles ont à plusieurs reprises souligné la nécessité d'appliquer au secteur les revalorisations négociées dans le cadre du Ségur ainsi qu'une équité de traitement pour tous les professionnels du soin et de l'accompagnement. 

"Une première réponse a été apportée par la mission Laforcade. Si les conclusions de cette dernière vont dans la bonne direction, elles s'avèrent toutefois insuffisantes", expliquent-elles. D''autres annonces gouvernementales ont complété ces mesures (élargissement du produit des négociations avec la fonction publique hospitalière et revalorisation des métiers du domicile), mais cela reste insuffisant, estiment les organisations. 

"Ces annonces répondent partiellement au problème et soulèvent deux enjeux majeurs : leur cohérence, puisque chacun de ces dossiers renvoie à des modalités de travail différentes; le périmètre concerné, car seul le handicap financé par l'assurance maladie est visé par les différentes annonces, excluant de fait celui financé par les départements ainsi que tout le secteur social (protection de l'enfance, lutte contre les exclusions et la pauvreté, protection, juridique des majeurs). L'accompagnement des personnes exigeant de plus en plus la transversalité des secteurs, pourquoi cette segmentation, sinon pour recréer des silos en contradiction complète avec la transformation de l'offre sociale et médico-sociale?", interrogent-elles. 

"Avec #pourquoipasmoi, le secteur social et médico-social privé non lucratif se mobilise pour qu’enfin, une approche globale du système de soins soit retenue, afin d’assurer l’équité de traitement des professionnels et la pérennité de l’accompagnement des publics précaires", expliquent-elles.

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

2 réponses pour “Médico-social privé non lucratif : les organisations réitèrent leur demande de revalorisation “Ségur” pour tous les professionnels”

  1. berrhan dit :

    Oui trop d’inégalité. Je crois que je vais changer de métier. moins risqué et mieux revalorisant.

    Répondre moderated
  2. lily dit :

    Trop de différence de salaire pour la même fonction suivant les structures, de même la prime de nuit n’est pas attribuée à tout le personnel soignant suivant les établissements,,le code du trravail ne l’oblige pas
    C’est inadmissible ,dévalorisant, tellement injuste !Les lois ça se modifient non ?

    Répondre moderated

Réagir à cet article

retour haut de page
288 rq / 1,559 sec