Revalorisation salariale des soignants : la FHF crée un simulateur pour calculer le gain sur sa fiche de paie

Un outil permet aux agents de la fonction publique hospitalière (FPH) de calculer leur revalorisation salariale liée à leur reclassement sur les nouvelles grilles salariales des métiers de la santé. 

Revalorisation salariale des soignants : la FHF crée un simulateur pour calculer le gain sur sa fiche de paie

Exemple de trajectoire de carrière et progression du traitement indiciaire exprimés en net mensuel avant prélèvement à la source avant et après l'application des revalorisations du Ségur. Le tableau inclut les 183 € net du CTI.

Ce simulateur permet aussi de se "projeter concrètement" sur les conséquences de cette revalorisation à l'échelle de sa carrière à moyen-terme (horizon d'un, trois, cinq et dix ans), explique la FHF sur la page d'accueil de son outil simulation. 

"Tous les professionnels concernés par la revalorisation bénéficient d'une augmentation salariale", rappelle la FHF. Toutefois, contrairement au complément de traitement indiciaire (CTI) de 183 € net institués par les accords du Ségur, ces revalorisations indiciaires ne sont pas uniformes pour l'ensemble des professionnels concernés. 

La revalorisation du Ségur dépend du métier, de l'échelon, du grade et de la quantité de temps de travail. 

Un onglet permet ainsi de rentrer ses données et d'individualiser la situation. Après avoir cliqué sur "calculer sa revalorisation", l'agent voit apparaître sa trajectoire avant et après les revalorisations du Ségur, permettant d'avoir un comparatif sous les yeux.


Exxemple : un infirmier de catégorie A de grade 1, d'échelon 7, ayant 10 mois d'ancienneté dans son échelon et travaillant à plein temps voit immédiatement son salaire passer de 2132  € net mensuel à 2210 € (soit un gain mensuel de 78 € net). Dans 3 ans, alors que ce revenu n'aurait pas évolué avant le Ségur , le montant de son salaire passera à 2321 € net (soit un gain de 189 €). Dans 10 ans, il atteindra 2563 € net (contre 2307 € auparavant, soit un gain de 256 €). 

Revalorisation attendue

Même professionnel. Cette fois, le graphique représente la hausse de rémunération Ségur en comparaison avec le traitement qui aurait été calculé sans l'entrée en vigueur des mesures Ségur (sans CTI ni évolution des grilles donc).

Les textes concernant la revalorisation des grilles salariales prévoient les dates de leur entrée en vigueur (à compter du 1er octobre 2021 ou du 1er janvier 2022). "En pratique, cela signifie que les fonctionnaires bénéficieront des nouvelles grilles à compter de la date prévue par le décret régissant leur corps d'appartenance, y compris avec un effet rétroactif si le temps nécessaire au reclassement des professionnels conduit à différer la hausse du salaire", explique la FHF. 

En pratique, le calendrier de mise en oeuvre locale sera fonction du nombre de professionnels concernés et des contraintes techniques. 

Ces modifications ne modifient pas les règles de calcul de la pension de retraite des fonctionnaires hospitaliers, note-t-on. A partir de 6 mois d'ancienneté acquise dans son nouvel échelon, c'est celui-ci qui sera pris en considération pour le calcul de la pension. 

Simulateur de la FHF

Rédaction ActuSoins


Je m'abonne à la newsletter

Restez connecté ! Installez l'application gratuite ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

19 réponses pour “Revalorisation salariale des soignants : la FHF crée un simulateur pour calculer le gain sur sa fiche de paie”

  1. Pascal dit :

    Je ne comprends pas le mode de calcul du simulateur après simulation je touche 200 € de moins, mon traitement de base passe de 1945 à 1700€, ça n’inquiète que moi?

  2. Madec dit :

    N’étais ce pas à la base une actu sur la revalorisation salariale des aides soignants ? Il doit bien y avoir des sites où dialoguer pour vous les ATSEM professeur bio nettoyeur encore qu’eux sont nos collègues . A quand le taxi qui se plaint de son salaire . Moi je suis as en EHPAD depuis 1 an et je peux vous dire que je comprends leur désarroi car quand. Vous vous retrouvez à 2 pour coucher 30 résidents le soir il est grand temps que cela change les jeunes ne veulent plus travailler dans ces conditions pour un salaire moindre . Ils attendent une reconnaissance de leur métier et cela passe par une augmentation de salaire !!!!

  3. Michel dit :

    En manque d’IDE ? Revoyez le volume de vos IFSIs avec des taux de 10% d’acceptation en formation ça montre aussi que c’est globalement l’argent qui fait défaut et pas les vocations…

  4. Marechal dit :

    Nous les aides soignantes à domicile territoriale les oubliés de tout que fait on pour nous

  5. La rouge dit :

    Vous me faite tous rire quand je lit vos témoignages et les agents de service qui sont pour le bio nettoyage dans les hôpitaux on y pense c est pas les inf ni les as qui vont nettoyer oublier pas pas d hygiène dans lesetablissement service fermer bande d ingrat

    • leilou dit :

      Bio nettoyage indispensable mais combien d’heures de formation ? Quelles responsabilités ? oui ?
      Bien souvent les AS aident quand elles en ont le temps et les IDE aussi et quand elles en ont le temps… ou quand pas de bionettoyage… et c’est nous les ingrats ??

  6. DARRICAU dit :

    Les soignants avaient demandé 300€ pour tout le monde suite aux 10 ans de gel du point d’indice. On en est loin avec ça.
    Ils ont demandes 25000embauches /an durant 5ans ! Aujourd’hui 20% des lits d’hospitalisation sont fermés par manque de soignants !
    La frustration est grande suite au Ségur !!!!
    Que dire des oubliés du Ségur comme les techniques et administratifs !!!!!!

  7. Letanneur dit :

    Et les Atsems parlons en 10h par jours avec des classes surchargées avec des enfants en situation d handicap sans Avs.
    Plusieurs niveaux avec des petites sections avec des couches ,ménage de la classe de plus en plus de responsabilité pédagogique et aucune revalorisation depuis des années toujours catégorie c et aucune reconnaissance de notre professionnalisme je peux vous dire que sans Atsem l l’ecole maternelle ne fonctionnerait pas .

  8. Letanneur dit :

    Et les Atsems parlons en ?
    10 h par jours avec des enfants de plus en plus de responsabilité avec des enfants en situation d handicap sans Aseh des classes surchargées à 30 élèves en maternelle avec maintenant des couches.Classe 3 niveau petit /moyens/grands
    Notre métier a beaucoup évolué je peux vous dire que sans Atsem l ecole maternelle est impossible et notre salaire parlons en indice gelé catégorie c aucune reconnaissance de notre métier .

  9. Hubert dit :

    je trouve très triste de lire ces commentaires visiblement ces soignants sont intellectuellement pauvres!!!!!!!

    • leilou dit :

      Etayez donc puisque vous vous présentez comme supérieurement intelligent… insulte gratuite… et les modérateurs que font ils ?
      Vous n’êtes visiblement pas soignant donc vous ne parlez surement que de ce que vous ne savez pas comme beaucoup venant vomir leur diatribe de frustrés

  10. Gomez dit :

    Ce qui est dommage c est qu on parle jamais des salariés du secteur privé nous sommes les oublié nos salairesn augmentent pas… Par contre super pour les soignants du public. Enfin un minimum de reconnaissance

  11. Isa dit :

    Les profs !! Encore faudrait-il qu’ils soient sur le front. 1ere expérience de l’école publique pour mes enfants… Pas un seul jour sans un prof absent, si ce n’est deux. Pendant l’épidémie, les soignants ne se sont pas défilés, accumulant heures sup’ et voyant leurs vacances sautées. Et puis, outre le nombre d’années d’études, les responsabilités ne sont pas les mêmes… Comparons ce qui est comparable…

  12. DeVal dit :

    Bonjour François,

    Les enseignants sont majoritairement sous-payés en France. Néanmoins, je ne partage pas votre point de vue dès l’instant que nous parlons de professions (professionnels de santé) qui sont mal-payés compte tenu de leurs responsabilités.

    Les responsabilités sont de l’ordre du civil et du pénal, de l’Aide-soignant/Auxiliaire pur jusqu’au médecin.

    Prenons l’exemple d’une AS exerçant dans un EHPAD. Cette dernière est par exemple responsable en cas de chute d’un résident, qui sont malheureusement fréquentes compte tenu :
    – du sous-effectif,
    – de la fatigue du personnel,
    – du manque d’encadrement, d’un matériel inadapté, et bien entendu,
    – des erreurs possibles commises par le personnel.

    Prenons l’exemple d’une infirmière qui se trompe au niveau du dosage (pour des causes multifactorielles, la fatigue, le stress, manque de sommeil), la dose était le triple mentionné par le médecin. Le patient meurt = cour d’assise sans parler des impacts psychologiques pour l’IDE en question.

    Je ne parle même pas de la responsabilité des sages-femmes, des IADE et des médecins !

    J’ai beaucoup de respect pour la fonction d’enseignant qui n’est pas assez bien rémunérée si on compare avec d’autres pays, par contre, la rémunération des soignants, même avec une revalorisation du SEGUR me scandalise encore plus.

  13. Nadine lang dit :

    Vous osez commenter l’augmentation des salaires des soignants, mais travaillez vous, de 6h30 à 21h ? Les nuits, les jrs fériés ? Et vos vacances, on en parle ? Vos nombreuses périodes de off….vos grèves pour un oui ou pour un non…quelle honte..ne la ramenez pas cher monsieur…ou venez voir le travaille et le dévouement dont les soignants font preuve à l’hôpital..

  14. Sandra dit :

    A la différence d’un prof les professionnels de la santé travaillent les week-ends et pour les congé c’est pas toujours faciles, pas comparable c’est 2 monde différent.

  15. Mulmi dit :

    Bientôt plus qu’un prof avec moins d’étude, venez faire nos horaires.. Venez travailler le week-end et les jours férier…est ce qu’on vous impose vos vacances à vous !!!! Est ce que vous revenez travailler la nuit ??? Et la responsabilité n’est pas là même… Alors garder vos commentaires pour vous

  16. François dit :

    Bientôt plus qu un prof avec moins d’études, incroyable !!
    Des revalorisations comme tu veux grâce au covid,il y a de l’argent pour la santé !!!

Réagir à cet article

retour haut de page
342 rq / 1,488 sec