Indemnités de stages des étudiants en soins infirmiers : une prime à la baisse n’impactant pas le montant total perçu cependant

Un arrêté publié le 14 avril reconduit l'indemnité exceptionnelle de stage versée aux étudiants en soins infirmiers de 2e et 3e année, en l'abaissant sensiblement toutefois. Une baisse qui n'aura pas de conséquences sur les 550 € brut par mois perçus par ces ESI en stage, pendant la période de crise. 

Peu de changement pour les ESI de deuxième et troisième année en stage, excepté cette légère baisse de l'indemnité exceptionnelle hebdomadaire attribuée dans le cadre de la crise sanitaire (90,50 € contre 98,50€ par semaine pour les deuxièmes année et 76,50€ contre 86,50€ pour les troisièmes année).

Cette baisse n'aura pas de conséquences sur l'indemnité totale de stage (550 €/mois) :  les indemnités habituelles, elles, ont été revues à la hausse avec le Ségur (46 € contre 38 € hebdomadaire en deuxième année et 60€ contre 50 € hebdomadaire en troisième année). 

Encore insuffisant, selon la FNESI

Interwiewée sur la mise en place d'une indemnité exceptionnelle depuis novembre 2020 [et non sur la baisse liée à l'arrêté du 14 avril, ndlr ] , Bleuenn Laot, présidente de la Fnesi (Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers) estime  : « c’est bien qu’on soit indemnisés pour les stages, il y a un an il n’y avait rien de mis en place. Mais si on compare [l'indemnisation des stages à celle des autres formations], c’est difficile à comprendre. »

Difficile à comprendre d'autant que d'autres étudiants en santé ont récemment bénéficié (annonce du 9 avril) d'une majoration de 100% de leurs indemnités de stage (étudiants en médecine, maïeutique, odontologie, pharmacie). 

Pour la Fnesi,  les indemnités habituelles et non exceptionnelles, valorisées de 20% dans le cadre du Ségur de la santé demeurent également insuffisantes. La Fnesi rappelle que cela correspond à une augmentation de 20 centimes par heure de stage. « On est encore loin du compte, affirme sa présidente, pour nous les négociations ne sont pas terminées. »

Sentiment d'injustice

En dehors des stages, les ESI peuvent être mobilisés en vacations, ou en CDD. Dans ce cas, ils sont rémunérés et ne bénéficient donc pas d'indemnités de stage. 

Le hic? "Pour le même geste, les ESI sont rémunérés 12 € de l'heure alors qu'un étudiant de second cycle en médecine touche 24 €", explique Bleuenn Laot, citant l'exemple des renforts en centres de vaccination. 

Confusion stage/renfort

Par ailleurs, les étudiants en soins infirmiers sont encore trop souvent considérés comme des professionnels en renfort (faisant fonction d'aide-soignant par exemple) alors-même qu'ils sont en stage et non en vacation, rappelle-t-elle. Cela pose des problèmes dans le déroulement de la formation et les acquisitions. 

Pour aller plus loin, lire nos articles : 

Étudiants en soins infirmiers : « nous demandons un arrêté qui empêche les ARS de faire ce qu’elles veulent avec notre formation » (Nov 2020)

Vos droits : un étudiant en stage peut-il être contraint de remplacer un soignant absent ? (sept 2020)

Etudiants en soins infirmiers : des dérives remarquées pendant la crise (juin 2020)

 

« Nous aimerions que notre formation ne soit plus mise entre parenthèses et qu’on réfléchisse à l’après », conclut-elle. 

Propos recueillis par A.Collet

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Plus de la moitié de l’année est déjà écoulée, et il vous reste peut-être des crédits pour vos formations DPC ou FIF-PL à utiliser avant qu’ils ne soient définitivement perdus.
Quelles formations IDEL sont pertinentes à suivre en cette rentrée 2021 ? Nous vous proposons d’en découvrir 6.
Prado IC & BPCO
Soins infirmiers et surveillance des patients porteurs de stomies
Prise en charge du patient diabétique
Installer et gérer son cabinet libéral
La maladie rénale chronique et la dialyse péritonéale
Oncologie, Prise en charge infirmière des patients sous traitements anti-cancéreux

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

2 réponses pour “Indemnités de stages des étudiants en soins infirmiers : une prime à la baisse n’impactant pas le montant total perçu cependant”

  1. André dit :

    Etudiant infirmier en 2eme année, nous n’avons eu aucune prime, ni revalorisation d’indemnité…
    Pas de revalorisation car l’arrêté du 6 novembre indique que c’est sur décision du directeur de L’ARS. Nous l’avons contacté, et confirme qu’en PACA, pas d’augmentation.
    Prime régionale de 200€ refusée car nous sommes en stage et non mobilisé en tant que pro. Donc, pas de prime.
    Le Covid n’a rien changé pour nous. Bien au contraire. On travaille plus, un coup à la maison, un coup à l’Ifsi, un coup à l’hôpital. Suspension ARS de notre formation deux semaines en novembre 2020 et nous devons rattraper ce temps de suspension. Une semaine en juillet, une semaine en août. On ne peut même pas travailler cet été pour gagner un peu d’argent pour la nouvelle année scolaire qui arrive….
    Je suis dégoûté de ma formation et me languis la fin. Ensuite ? Je change de voie !
    Être serviable ne veut pas dire enc*lable….

    Répondre moderated
    • DeVal dit :

      Bonjour André,

      Je comprends votre colère. Accrochez-vous et terminez ce que vous avez commencé, vous avez raison.

      On ne sait pas ce que l’avenir nous réserve.

      En tout cas, si vous décidez de changer de métier, vous serez malheureusement le 100 001 eme de la liste.

      Espérons que cette crise a fini par (enfin !) convaincre quelques politiques de la gravité de la situation.

      Répondre moderated

Réagir à cet article

retour haut de page
791 rq / 2,656 sec