Une revalorisation salariale dans le médico-social actée pour les agents travaillant dans une structure rattachée à un établissement public de santé

Les premières décisions sur l'extension de la revalorisation du Ségur de la santé au secteur social et médico-social ont été présentées mercredi aux syndicats du secteur lors de deux réunions de négociations. 

Une revalorisation salariale dans le médico-social actée pour les agents de la FPHLes agents des structures sociales et médico-sociales rattachées à un établissement public de santé sont concernés. 

"L'extension de la revalorisation de 183 euros est actée pour tous les agents, quel que soit leur grade et leur métier et quel que soit la structure ou le service dans lequel ils travaillent, rattaché à un établissement de santé", a expliqué Didier Birig, secrétaire général de la fédération Force ouvrière des personnels des services publics et des services de santé (FO Santé), interrogé par le média APMnews. 

"On a obtenu aussi que les Ssiad rattachés à des Ehpad, même s'ils sont autonomes", soient aussi concernés, a-t-il ajouté. De même, les GIP (groupements d'intérêt public), "à partir du moment où ils ont une vocation hospitalière seront dans le dispositif", a-t-il ajouté. 

"Pour les structures autonomes dont les personnels relèvent de la FHP, la mission Laforcade nous a demandé un temps supplémentaire d'analyse et de propositions et nous a garanti  que ce dossier sera traité pour le mois de mars", a rapporté Didier Birig. 

Calendrier incertain

Dans un communiqué de jeudi, l'Unsa santé et sociaux "prend acte de cette avancée permettant de rectifier, pour partie seulement, la rupture d'égalité que nous connaissons depuis septembre 2020 au sein de la FPH". Mais le calendrier de mise en oeuvre proposée est "en l'état inacceptable", estime l'organisation. 

"En effet, sous prétexte d'argumentaire juridique basé sur la LFSS (loi de financement de la sécurité sociale), il serait impossible d'assurer une trop longue rétroactivité", rapporte l'Unsa. 

"L'urgence de la mesure et le respect de l'équité entre tous les agents de la FPH justifient à eux seuls de trouver le moyen juridique pour assurer le versement aux agents concernés avec effet rétroactif au 1er septembre 2020".

Autres chantiers 

Dans une réunion distincte, le chantier de la revalorisation des salariés des établissements du secteur privé non lucratif, prenant en charge des personnes en situation de handicap, a été abordé. 

Deux autres dossiers devraient être ouverts la semaine prochaine. L'un portera sur les services de soins infirmiers à domicile (Ssiad) privés non lucratifs et l'autre sur les établissements sociaux et médico-sociaux relevant de l'objectif national de dépenses d'assurance maladie (Ondam) spécifique privé non lucratif (lits halte soins santé, addictologie, lits d'accueil médicalisé, toxicomanie...)

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

8 réponses pour “Une revalorisation salariale dans le médico-social actée pour les agents travaillant dans une structure rattachée à un établissement public de santé”

  1. BABY dit :

    Juste une petite précision, le personnel d’un CSAPA rattaché à la FPH percevront-ils cette revalorisation?

    Répondre moderated
  2. Daviet dit :

    Relisez bien l’article avant de râler :”“L’extension de la revalorisation de 183 euros est actée pour tous les agents, quel que soit leur grade et leur métier et quel que soit la structure ou le service dans lequel ils travaillent”.

    Répondre moderated
  3. Lydie Kerdoncuff dit :

    Et pour les soignants de la fonction publique territoriale,rien comme d’habitude. Nous sommes des soignants de seconde zone , on se demande même si on existe vraiment.

    Répondre moderated
  4. Smahane dit :

    Bonsoir, on oublie souvent les ash qui elles aussi font partie du système et qui sont trop et très souvent exploiter et mal rémunérer et comme chaque établissement en manque d’effectifs mais en attendant c’est nous qui subissons et souffrons car il faut fournir la même qualité de service mes seules on donne tous au boulot pour rien au retour au détriment de notre vie de famille le salaire et la connaissance n’est pas la .la société et injuste…c’est se que je pense ???

    Répondre moderated
  5. Frison dit :

    Toujours pas d augmentations pour les auxiliaires de vie. Les prises sont plus importantes encore nous sommes en contacts perpetuels avec des personnes âgées et 900e pour que notre vie soit en danger. Pas étonnant que beaucoup de personnel démissionne

    Répondre moderated
  6. P'tit poulet dit :

    Et quid des aides soignants et AVS travaillant hors structures ?

    Répondre moderated
  7. Mathilde dit :

    Et pour les infirmières dans le FPT ???
    Il y a soignant et soignant

    Répondre moderated
  8. Chapon dit :

    Les infirmiers sont déclassés depuis très longtemps il serait temps de reconnaître que leur travail est essentiel avec des responsabilités qu ils assument

    Répondre moderated

Réagir à cet article

retour haut de page
305 rq / 1,300 sec