Médico-social : de nouvelles recommandations en cas de dégradation de la situation épidémique

Un protocole du ministère des solidarités et de la santé, diffusé le 11 août dernier, détaille plusieurs mesures susceptibles d'être activées ou réactivées dans les établissements médico-sociaux, en cas de dégradation de la situation épidémique. 

Médico-social : de nouvelles recommandations en cas de dégradation de la situation épidémique

© ShutterStock

"La dégradation de la situation épidémique est caractérisée par l'apparition d'un cas suspect ou confirmé de Covid-19 au sein de l'établissement, ou par la détérioration des indicateurs du territoire auquel appartient l'établissement. Dans ce cas, l'ARS alerte les établissements concernés", indique le protocole. 

Vigilance continue

Il est notamment conseillé aux établissements d'anticiper les éventuels besoins de renforts en ressources humaines ainsi que les mesures de limitation de la circulation et d'encadrement des visites, des sorties, des admissions et du fonctionnement des accueils de jour. 

D'autres mesures doivent être anticipées, explique le protocole : renforcement du protocole d'hygiène en cas d'apparition de cas suspects ou confirmés, constitution ou renconstitution d'un secteur dédié aux cas suspects ou confirmés, suivi renforcé de l'état des stocks en capacités sensibles (équipements de protection individuels, médicaments, produits de bio-nettoyage...)


"Même en l'absence de dégradation de la situation épidémique dans le territoire concerné, il est très fortement recommandé aux établissements d'anticiper les mesures à réactiver en cas de nécessité", explique le document. 

Eviter le confinement en chambre et la suspension des visites

Le document présente aussi un tableau synthétisant des mesures pouvant être mises en oeuvre ou être réactivées.  

Gouvernance renforcée, renforcement des protocoles d'hygiène, sensibilisation et formation des professionnels et des visiteurs, proposition de dépistage systématique aux résidents ou aux salariés présentant "le moindre symptôme évocateur" et aux nouveaux professionnels permanents et temporaires. 

Le ministère souligne que "le principe général" est "d'éviter au maximum le confinement en chambre en le limitant à des situations exceptionnelles". Il est aussi question "d'éviter au maximum la suspension des visites des proches et éviter les ruptures d'accompagnement médical et paramédical en maintenant les visites des professionnels et des bénévoles formés". 

Néanmoins, des réponses graduées en fonction de la situation peuvent être apportées, comme la "réactivation des visites sur rendez-vous", la "modulation du format des visites (durée, nombre de visiteurs simultanés, restriction des visites en chambre aux situations particulières et priorité, si possible, aux visites en extérieur", la suspension temporaire des visites pour certaines unités géographiques de l'établissement et la limitation temporaire des professionnels extérieurs, pouvant aller jusqu'à la "suspension des interventions non indispensables à la préservation de l'autonomie si la situation l'exige". 

En cas de dégradation de la situation épidémique, le protocole recommande aussi le "report des nouvelles admissions non urgentes, avec des exceptions (urgences, par exemple sorties d'hospitalisation ou impossibilité d'assurer l'accompagnement à domicile)". Dans les établissements au sein desquels il existe un risque de contamination virale, les admissions peuvent être suspendues. 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

2 réponses pour “Médico-social : de nouvelles recommandations en cas de dégradation de la situation épidémique”

  1. R.N dit :

    Bonjour
    J’ai trouvé l’article très intéressant, mais pourriez-vous me donner les références du document et le tableau dont vous faites référence. Je suis concernée par cette situation, ma fille se trouve dans établissement spécialisé. Merci cordialement R.N

    Répondre moderated

Réagir à cet article

retour haut de page
273 rq / 1,190 sec