Infirmiers : un besoin toujours aussi important en équipements de protection

L'Ordre national des infirmiers (ONI) a pointé hier dans un communiqué "un besoin toujours aussi important en équipements de protection" pour les infirmiers. 

La situation des infirmiers est "particulièrement difficile", indique l'Ordre qui a annoncé avoir mené une consultation en ligne, sur la base du volontariat, du 4 au 7 avril. "Près de 70 000 infirmiers" y ont répondu, "soit plus de 20% des infirmiers inscrits à l'ordre", détaille l'instance. 

Une consultation du SNPI (Syndicat national des professionnels infirmiers) sur le manque de matériel pour les IDE, concernant un plus petit échantillon (environ 32000 IDE) de professionnels, a parallèlement été rendue publique, note-t-on. (Lire sur actusoins.com : Une majorité d’infirmiers manque encore de masques, de surblouses et de gels hydroalcooliques

Premier constat de l'ONI : l'approvisionnement en équipements de protection "reste encore très hétérogène et insuffisant en France". 

"Près des trois quarts des infirmiers [...] nous signalent ne pas disposer d'équipements de protection en quantité suffisante". Ainsi 78% des infirmiers interrogés disent ne pas "disposer en quantité suffisante" de masques. 83% de surblouses et 65% de lunettes. 

"L'acheminement massif et la redistribution de ces équipements sur tout le territoire et dans les meilleurs délais sont indispensables", alerte l'Ordre. L'ONI appelle à ce que les infirmiers exerçant en EHPAD, établissements médico-sociaux ou à domicile "soient davantage considérés dans les efforts déployés par les pouvoirs publics pour équiper l'ensemble des professionnels de santé en matériel de protection". 

Il demande également qu'un "dépistage systématique des personnels de santé qui le souhaitent" soit permis "pour garantir la sécurité de leurs proches et des patients qu'ils côtoient".

Par ailleurs,  "des efforts de promotion de la part des pouvoirs publics et de l'ensemble des professionnels de santé en direction du télésoin infirmier" doivent être engagés, indique l'ONI. 

Le télésoin a été mis en place le 19 mars dernier, afin de permettre aux patients Covid-19 de pouvoir bénéficier sur prescription médicale d'une surveillance à distance (via vidéo ou téléphone) réalisée par un infirmier, rappelle-t-on. 

"Le télésoin est majoritairement plébiscité par les infirmiers (à 65%). L'un de ses atouts majeurs est de permettre à l'infirmier d'éviter le contact direct afin de garantir et optimiser la prise en charge de tous les patients", indique l'ONI. 

Mieux accompagner les IDE face aux pressions et aux menaces

La consultation menée par l'ONI indique que 12% des infirmiers déclarent avoir subi des pressions, menaces ou injures en rapport à leur profession. 6% déclarent avoir subi une agression visant à leur dérober du matériel. "Nous condamnons fermement ces actes intolérables. Nous devons agir au plus vite, en concertation avec les pouvoirs publics, pour que ces actes cessent, dans les meilleurs délais", explique l'ONI. 

Il invite "tous les infirmiers victimes de tels agissements" à porter plainte. "Ils seront accompagnés dans leur démarche en contactant les instances locales de l'Ordre. Par ailleurs, l'Ordre se réserve le droit de se constituer partie civile dans toutes les procédures engagées par des infirmiers ayant subi de tels actes". 

Selon les résultats de la consultation, certains infirmiers (9%) ressentent "beaucoup" de "méfiance" de la part de patients ou de leur voisinage, à cause de leur profession. 34% ressentent "un peu" de cette méfiance, 28% ne la ressentent "pas vraiment" et 29% "pas du tout". 

La nécessité d'un soutien psychologique

"Près de 79% des infirmiers consultés ont déclaré être davantage en souffrance professionnelle au regard de la situation actuelle", et 40% "ont déclaré qu'un soutien psychologique pourrait les aider à faire face à la situation", indique l'ONI. 

L'Ordre note que des acteurs, dont le ministère des solidarités et de la santé, ont installé des dispositifs d'écoute. Il rappelle avoir lancé "dès le début de la crise une boîte mail dédiée aux infirmiers" (voir aussi, sure actusoins.com : Mobilisation pour le soutien psychologique des soignants confrontés au coronavirus).

L'odre annonce avoir à présent signé une convention de partenariat avec un collectif de psychologues solidaires qui a monté une plateforme appelée PsyCorona "pour permettre aux infirmiers d'accéder, en toute confidentialité, à des consultations gratuites tout au long de la crise sanitaire actuelle". Cette plateforme, accessible en ligne "permettra aux infirmiers de prendre des rendez-vous directement avec des psychologues et psychiatres". 

Prise en compte des "dommages collatéraux" pour les patients

Selon les résultats de la consultation, plus de 83% des infirmiers craignent pour la qualité et la sécurité de la prise en charge des patients non Covid qu'ils suivent. "En conséquence, nous appelons de nouveau les établissements de santé à poursuivre leurs efforts pour instaurer des espaces différenciés (Covid / non Covid) et les professionnels de santé qui interviennent à domicile à mettre en place des tournées différenciées". 

"Nous atteignons un stade critique de l'épidémie : les infirmiers sont ultra-sollicités depuis près d'un mois, notamment dans certaines régions particulièrement touchées. Et nous savons que nous sommes engagés dans un marathon. Si nous voulons, collectivement, faire face dans la durée, il est de notre devoir de mettre en place des mesures fortes pour soutenir les infirmiers afin qu'ils puissent continuer à délivrer au quotidien des soins de qualité en toute sécurité pour les patients", a souligné dans le communiqué,  Patrick Chamboredon, président de l'ONI. 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Lire aussi, sur ActuSoins.com

Covid-19 : Une majorité d’infirmiers manque encore de masques, de surblouses et de gels hydroalcooliques

Mobilisation pour le soutien psychologique des soignants confrontés au coronavirus

EHPAD : Paroles de soignants #1

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

1 réponse pour “Infirmiers : un besoin toujours aussi important en équipements de protection”

  1. Lionel-13 dit :

    Bonjour
    .
    JEAN-MICHEL COURTY ET ÉDOUARD KIERLIK font une synthèse claire et brève (8 minutes) de l’importance de protections respiratoires pour nous autres soignants et autres personnels travaillant en milieux clos:
    .
    https://www.pourlascience.fr/sr/idees-physique/comment-fonctionnent-les-masques-de-protection-respiratoire-19054.php
    .
    Bien à vous
    .
    Lionel

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
282 rq / 2,018 sec