La grippe a déjà fait 26 morts en France

Depuis le mois de novembre, 26 personnes sont mortes de la grippe, selon les chiffres officiels de Santé Publique France, publiés aujourd'hui. 

La grippe a déjà fait 26 morts en France

Il s'agit de 3 enfants de moins de 15 ans, de 12 personnes âgées de 15 à 64 ans et de 11 personnes âgées de 65 ans et plus, fait savoir Santé Publique France. 

Par ailleurs, 311 cas "graves" ont été signalés, dont 49 cette semaine. L'âge moyen des cas est de 52 ans. La majorité (73%) d'entre eux présente des facteurs de risque et 74% des 189 cas avec des facteurs de risque de complication pour lesquels le statut vaccinal est renseigné ne sont pas vaccinés. 

2 virus distincts (H1N1 et Victoria) circulent principalement en métropole. 

Nette progression de l'épidémie cette semaine

Le réseau Oscour® a rapporté 8821 passages pour grippe ou syndrome grippal cette semaine (vs 5645 la semaine dernière), et 810 hospitalisations (vs 471 la semaine dernière). Ces indicateurs sont en forte augmentation. Les passages concernent principalement les enfants de 0 à 14 ans (57%), plus particulièrement les jeunes enfants de moins de 5 ans (32%). 

Parmi les hospitalisations pour grippe, les classes d'âge les plus représentées sont les enfants de moins de 5 ans (29%) et les personnes âgées de 75 ans et plus (20%). 

La part des hospitalisations pour grippe ou syndrome grippal parmi l'ensemble des hospitalisations a également augmenté par rapport à la semaine précédente. 

Toutes les régions métropolitaines sont en phase épidémique

Toutes les régions en métropole sont désormais en phase épidémique, indique Santé Publique France. 

Aux Antilles, l'ensemble des territoires sont également en phase épidémique depuis la semaine dernière, avec une nette augmentation des indicateurs de l'activité grippale. Des cas graves de grippe admis en réanimation ont été signalés : 5 pour la Martinique, 4 en Guadeloupe dont 1 décès et 1 cas à St Martin. 

En Guyane, depuis deux semaines, l'activité grippale est en augmentation en médecine de ville et a atteint cette semaine les niveaux observés habituellement en début d'épidémie. 

A Mayotte, une première recrudescence des syndromes grippaux a été observée en décembre 2019. En ce début d'année, l'activité grippale rapportée par les médecins des sentinelles est de nouveau à son niveau de base tandis que la part des passages aux urgences pour syndrome grippal reste importante, se situant autour de 9% de l'activité globale du service. 

A la Réunion, l'épidémie de grippe 2019 est terminée. 

La prévention pour diminuer le risque de grippe

"La vaccination est la meilleure façon de se protéger de la grippe et de ses complications. Un délai de 15 jours après la vaccination est nécessaire pour être protégé", rappelle Santé Publique France. 

Des bonnes pratiques pour tous sont également recommandées : lavage de mains, utilisation de mouchoirs à usage unique, port d'un masque jetable si syndrome grippal, toux et éternuements "dans son coude", pour ne pas véhiculer le virus. 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
823 rq / 2,475 sec