Vers une poursuite de la grève aux urgences, malgré les annonces

Hier, l'assemblée générale du collectif Inter-Urgences s'est prononcée et a voté pour une poursuite de la grève aux urgences, au lendemain des annonces d'Agnès Buzyn. 

Vers une poursuite de la grève aux urgences, malgré les annonces

Lors de l'assemblée générale du Collectif Inter-Urgences, hier, à Saint-Denis (93). Photo : @ Collectif Inter-Urgences sur Twitter (@InterUrg)

Le collectif estime que les mesures annoncées par Agnès Buzyn sont "insuffisantes", et continue de réclamer des "réouverture de lits", des "recrutements à la hauteur des besoins" et une "augmentation de 300 euros net mensuels pour tous les hospitaliers". Ce que ne prévoit pas l'enveloppe de 754 millions d'euros annoncée par la ministre des solidarités et de la santé. 

Le collectif a également appelé à élargir la grève à l'ensemble des services et a voté en faveur d'une " plateforme de revendications communes pour tous les hospitaliers des différents secteurs". 

Des actions locales sont prévues le 26 septembre. Une manifestation nationale aura lieu en Octobre, a également annoncé le collectif. 

Actuellement, 250 services des urgences sont en Grève en France, rappelle-t-on. 

Rédaction ActuSoins

Lire aussi sur ActuSoins.com

Agnès Buzyn : un plan de 754 millions d'euros pour les urgences

Collectif Inter-Urgences : l'engagement dans la peau

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
242 rq / 1,500 sec