Idel infirmière libérale : travailler en collaboration dans un pôle de santé pluriprofessionnel

Quel est l’intérêt pour une idel infirmière libérale de travailler en collaboration dans un pôle de santé pluriprofessionnel ? C’est l’expérience qu’a souhaité partager Carole Di Benedetto, infirmière libérale au sein du groupe médical Les Allymes à Ambérieu-en-Bugey (Ain), lors du Salon infirmier qui s’est déroulé le 29 mai à Paris. 

Idel infirmière libérale : travailler en collaboration dans un pôle de santé pluriprofessionnel« J’exerce dans un Pôle de santé multi-sites depuis 2008 et je suis également infirmière Asalée », a indiqué Carole Di Benedetto, lors de son intervention au Salon Infirmier. L’infirmière travaille dans l’Ain, à 70 km de Lyon. « Nous sommes en zone rurale, il n’y a rien, aucun réseau, tout doit passer par Lyon », a-t-elle souligné. Face à cette situation, les professionnels ont décidé d’agir et de s’organiser en créant en 2008, une maison de santé pluriprofessionnelle (MSP), « l’une des premières en France », a-t-elle précisé. Cette MSP a d’ailleurs été financée dans le cadre de l’expérimentation des nouveaux modes de rémunération (ENMR) prévue par la loi Hôpital, patients, santé, territoires (HPST) de 2009.

Une meilleure prise en charge des patients

L’équipe de soins primaires de la MSP multi-sites est constituée d’une trentaine de professionnels de santé : médecins, auxiliaires médicaux (infirmières, masseurs-kinésithérapeutes), pharmaciens, psychologues, diététiciennes, podologues ou encore travailleurs sociaux. En coordination, ils travaillent à la structuration du parcours de santé du patient principalement dans le cadre du premier recours.

Les membres de la MSP interviennent dans la promotion de la santé, l’amélioration de la qualité de vie des patients, la prévention, le dépistage et le diagnostic, l’éducation thérapeutique, l’administration des médicaments ou encore des produits et dispositifs médicaux. « Nous souhaitons tous la meilleure prise en charge des besoins de santé des patients, a rappelé Carole Di Benedetto. Nous nous occupons notamment des personnes atteintes de maladie chroniques, de patients en situation de précarité sociale, de patients handicapés et en perte d’autonomie. »

La coordination en équipe

« La coordination de notre équipe de soins primaires s’organise autour de plusieurs briques qui s’imbriquent, a fait savoir Carole Di Benedetto. Elle est définie au sein du projet de santé. » Elle concerne l’implication des patients, le travail en équipe pluriprofessionnelle par l’intermédiaire de réunions de coordination. « Nous pouvons déclencher des réunions pour la prise en charge d’un patient commun, si nécessaire, a indiqué l’infirmière. L’ensemble des professionnels de santé de la MPS concernés par sa prise en charge y assistent pour trouver une solution à sa problématique. »

Dans le cadre de ce travail en coordination, les professionnels ont défini des protocoles de coopération. « Ils impliquent les médecins et les infirmiers dans la prise en charge des AVK et la prévention des chutes des personnes âgées », a précisé Carole Di Benedetto. Enfin, les soignants ont mis en place un système d’informations commun permettant le partage des données, la gestion des données cliniques ou encore l’analyse de pratiques. « Nous avons tous le même logiciel informatique », a-t-elle expliqué avant d’ajouter : « Nous avons des outils pour favoriser le travail en collaboration comme le Dossier médical partagé (DMP), nos protocoles pluriprofessionnels ou nos réunions de concertation. » 

Exercer en MPS présente des avantages pour une infirmière libérale, notamment en milieu rural. « Cela nous permet d’en finir avec l’isolement et d’améliorer la prise en charge des patients en proposant une offre de soins accessible et complète, énumère l’infirmière. Le cadre est convivial et attractif pour les patients, mais aussi pour nous. Nous bénéficions de conditions de travail confortables et nous sommes dans des champs de compétences que nous partageons. »

Laure Martin 

L'Agence nationale du DPC vient d'annoncer début mai 2021 que plus des 2/3 du budget annuel dédié à la formation des infirmiers libéraux étaient déjà consommés. D'ici quelques semaines, il ne sera plus possible de se former.
Avez-vous bien utilisé votre forfait annuel de 14h de formation prises en charge par le DPC ?
En partenariat avec Actusoins, vous vous proposons 8 formations DPC en Elearning avec une session débutant le 15 juin (mardi prochain) :
Prado IC & BPCO
Plaies, pansements et cicatrisation
Prise en charge du patient diabétique
BSI & DSI
Hypnose conversationnelle et hypnoanalgésie
PICC-line, CCI, stomies et autres soins techniques
Prise en charge du patient atteint d'Alzheimer
Oncologie, Prise en charge de la douleur à domicile

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

3 réponses pour “Idel infirmière libérale : travailler en collaboration dans un pôle de santé pluriprofessionnel”

  1. Anonyme dit :

    Non mais lol quoi !! Déjà elle est financé par HPST, sinon les IDEL ne veulent pas y mettre les pieds questions montant du loyer, de deux une IDEL à le temps de faire des réunions de concertation mais quand, pendant sa pause ? De trois, les AVK sont mieux gérés !! Mais vous faisiez comment avant, le téléphone ne passe pas en campagne ?

  2. Anonyme dit :

    Ils en reviennent déjà vous inquiétez pas

  3. Anonyme dit :

    Ils en reviennent déjà vous inquiétez pas

Réagir à cet article

retour haut de page
262 rq / 1,881 sec