Grande conférence de santé : la formation des professionnels de santé devrait évoluer

Le premier ministre a annoncé hier, lors de la Grande conférence de santé, une série de mesures dont une partie porte sur la formation des professionnels de santé. 

Grande conférence de santé : la formation des professionnels de santé devrait évoluer

© Ministère des affaires sociales et de la santé. Marisol Touraine était également présente à la Grande Conférence de santé et a indiqué sa volonté "d'innover pour mieux former".

La grande Conférence de santé s'est clôturée hier.  Avec pour objectif de réunir étudiants, médecins et professions paramédicales après 6 mois de concertation, de réunions de groupes de travail (formation, métiers, parcours ) et d'auditions, elle a permis aux professionnels de santé de parler de leur formation, de leurs conditions d'exercice et du développement de leurs compétences.

A cette occasion, le premier ministre, qui avait initié ce rassemblement a confirmé la volonté du gouvernement de "développer plus de passerelles entre les formations" relatent nos confrères de l'agence de presse médicale APM.

L'agence de presse indique aussi que le premier ministre a également expliqué qu'une mesure visait à "organiser des interactions entre futurs professionnels tout au long de la formation initiale". Il pourrait s'agir de points de rencontre durant le parcours de formation comme "des rendez-vous pratiques autour de cas ". "Cela permettra aux étudiants de réfléchir ensemble aux manières d'optimiser le parcours du patient, dans le secteur médical ou médico-social" a expliqué le premier ministre.

Par ailleurs, le gouvernement compte rapprocher l'université des instituts de formation paramédicale. Les membres des professions paramédicales "doivent pouvoir - comme les professions médicales - accéder à la recherche sans avoir à changer de voie (...) Des écoles doctorales en sciences de santé existent déjà : il faut les développer et ouvrir davantage l'accès aux paramédicaux" a poursuivi le premier ministre.

Les étudiants en infirmiers devront être traités comme les autres étudiants

Le premier ministre a aussi assuré que les étudiants paramédicaux formés en institut devaient être "traités comme les étudiants de l'université sur le plan des prestations sociales". Le ministère chargé de l'enseignement supérieur "mettra tout en oeuvre pour que d'ici la rentrée prochaine, les conventions entre universités et instituts soient effectives, ouvrant l'accès aux aides d'urgence, au logement, aux bibliothèques universitaires " a expliqué Manuel Valls.

Et d'ajouter que le gouvernement "travaillera également avec les nouveaux présidents de région sur la convergence des droits aux bourses".

>> LIRE AUSSI - Ifsi : le concours d’entrée infirmier supprimé dès 2019 >>

Les puéricultrices ont interpellé Manuel Valls

Parmi les infirmiers représentés à la grande conférence de santé :  les puéricultrices.

L'ANPDE et le CEEPAME, présents à la conférence ont proposé des pistes de travail pour l'évolution de la formation et de l'exercice des infirmières puéricultrices en France.

Les infirmières puéricultrices souhaiteraient notamment finaliser la réingénierie de leur formation, réformer le concours d'entrée en formation, organiser la mutualisation des enseignements théoriques entre les spécialités infirmières.

"Nous avons abordé Manuel Vall. Il a entendu notre demande vis à vis de la réforme de la profession et de notre importance dans la prise de l'enfant et de sa famille de la naissance à 18 ans" témoigne un membre de l'ANPDE sur la page facebook de l'association.

"Il a répondu nous avoir entendu mais il ne faut pas se contenter de ça et l'ANPDE doit continuer à être présente auprès des différentes instances".

A quatorze mois de la prochaine élection présidentielle et face à des professionnels de santé libéraux souvent échaudés par l'adoption en décembre de la loi de santé, la conférence avait pour but d'apaiser et de favoriser le dialogue. Outre les réformes de formation envisagées, le premier ministre a annoncé une série de mesures portant sur l'exercice des professionnels, les carrières et la gouvernance territoriale.

Rédaction ActuSoins (source partielle APMnews et page Facebook ANPDE)

 

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

20 réponses pour “Grande conférence de santé : la formation des professionnels de santé devrait évoluer”

  1. Valerie Massa dit :

    Du bla bla bla comme d’habitude !!!!!!

  2. Je pense franchement qu’il serait bon et sain de revenir vers un système de MSP et d’ateliers de pratiques de soins pour les étudiants infirmiers. Pour vivre en ce moment le fait d’être referente de stage d’une EIDE semestre 4 (2e année ) ça serait vraiment judicieux ! Me sortir que « la trachée va jusqu’à l’estomac  » – « ACFA = Accident Cardiaque Fibrillation Auriculaire  » – « artère cervicale  » – « pouls tibial « – « mètre de Hg » – « ne pas couper les ongles d’un diabétique car cela donne des oedèmes  » – « la tension augmente lors d’une transfusion car on injecte un corps étranger  » – « les HBPM sont des comprimés comme le kardegic on surveillé le TP/INR » …. et j’en passe ! Et ne pas être capable d’effectuer une toilette au lit en fin de 2e année en ne connaissant pas les règles d’hygiène de base et de sécurité… ça fait peur! ! ! Vive les « analyses reflexives  » pffff… la nouvelle réforme forme des dangers ! Pourvu que je ne sois pas malade ni mon fils ni mon mari ou les gens que j’aime ! C’est effarant…. il faut réagir et vite!

  3. Les salaires, les salaires !

  4. Debo Milan dit :

    Rien de concret en somme…

  5. Mehdi Donc dit :

    Bla bla bla bla, chaque quinquennat ils nous jouent le même air de pipo…

  6. Elle ne peut qu évoluer puisqu on en a plus ….y a que les dr qui en ont des formations des chères et qui durent …lolll

  7. et les conditions de travail dans tout cela?? en a-t-il parlé??

  8. Quoiqu’il en soit ça serait bien d’apprendre à ces futurs professionnels d’être des soignants et non pas des informaticiens qui délaissent leurs patients , et leur dire que l’on ne devient que le soignant qu’ on a envie d’être!

  9. Mgn Ltn dit :

    Ne vous réjouissez pas trop vite. En général quand Manuel Valls passe, la Culture trépasse!

  10. solange granier dit :

    Aucun mot sur monsieur Amouroux ?
    Votre téléphone ne devrait pas tarder à sonner.
    Pourtant il avait l’air d’y être hier, et pas qu’un peu :

    GCS : rencontre avec Manuel Valls

    http://www.syndicat-infirmier.com/GCS-rencontre-avec-Manuel-Valls.html

  11. Évolution vers le bas comme le reste ???

  12. C’est pas trop tôt !!! Rêve ou réalité ?????

  13. William Furic dit :

    En politique, plus qu’ailleurs, les promesses n’engagent que ceux qui veulent bien les croire.

Réagir à cet article

retour haut de page
1272 rq / 5,932 sec