Mise en place de la réingénierie des formations AS et AP : un retard qui inquiète

Les nouveaux référentiels pour les formations AS-AP seront-ils communiqués aux instituts de formation à temps ? Alors que la réforme doit se mettre en place à la rentrée 2021, le Cefiec (Comité d'entente des formations infirmières et cadre) fait part de ses inquiétudes. 

Il y a plus d'an an, le Cefiec s'inquiétait déjà : la réforme des formations AS et AP, prévue initialement pour être effective à la rentrée 2020, venait d'être reportée à 2021. 

Aujourd'hui, l'histoire semble se répéter : si rien n'est acté d'ici à la fin de mois de mars, la mise en place du nouveau référentiel à l'horizon de septembre 2021 risque d'être compromise, estime l'organisation. 

"Si la crise Covid a bousculé les calendriers établis depuis un an, le retard de la réingénierie de la formation AS/AP engendre pour les instituts de formation de grandes difficultés organisationnelles [...] Il est impératif que les instituts puissent prendre connaissance des documents de travail afin d'en anticiper sa réingénierie", explique le Cefiec. 

Préparer la rentrée future "dans les meilleures conditions possibles", faire de l'opportunité de cette réingénierie "un plus" pour la formation aide-soignante sont les enjeux des instituts de formation, ajoute l'organisation. "Cette réforme doit être accompagnée tant au sein de nos équipes pédagogiques qu'auprès de nos partenaires de stage". 

Cursus en 44 semaines et nouvelles pratiques AS

Alors, comment s'organisera la formation?  Et qu'est ce que l'on en sait déjà?

Le nouveau cursus devrait comporter 44 semaines de formation théoriques et cliniques, soit trois semaines de plus que dans l'ancien référentiel de 2005, indique le Cefiec.  

La formation serait articulée autour de cinq nouveaux blocs compétences réglementaires attendues dans le cadre des certifications professionnelles (RNCP) garantissant les compétences, les aptitudes et les connaissances nécessaires à l'exercice des métiers. 

"Cette réingénierie devrait permettre d'ancrer de nouvelles pratiques aides-soignantes en lien avec l'évolution sociale et la prise en charge des usagers au quotidien", considère le Cefiec. 

Cette réingénierie est déclinée en deux axes : dispenser les soins de la vie quotidienne ou des soins aigus, dans le cadre du rôle propre de l'infirmier, en collaboration avec lui et dans le cadre d'une responsabilité partagée. 

"Cette organisation en bloc devrait également permettre selon les candidats entrés en formation de bénéficier d'équivalence totale ou des dispenses de formation, selon leurs diplômes et ou parcours professionnels". 

Pour aller plus loin : formation DPC continue pour infirmiers et infirmières

Incertitudes toutefois

Le retard de la mise en place de la réforme entraîne des incertitudes et une "impossibilité" de se projeter dans la réingénierie, selon le Cefiec, qui demande à obtenir les informations  et les documents "nécessaires à cette réforme". 

"Aujourd'hui, nos sélections sont engagées dans nos instituts sans que l'on puisse communiquer aux candidats les modalités qui en découlent lorsqu'ils seront entrés en formation. Informations également indispensables pour le montage de dossiers de financement demandés par les organismes financeurs". 

Une double rentrée en question

Autre source d'inquiétude : la possible "double rentrée" pour les AS, permettant de répondre à la pénurie de personnels soignants. Une première rentrée se ferait en septembre, l'autre en janvier. "Avec deux promotions par an, le nombre de places de stage fera défaut", anticipe le Cefiec. 

Par ailleurs, "il est évident que nous manquerons de personnels pour encadrer les élèves. Pourtant, l'un des leviers essentiels de l'attractivité du métier réside dans le tutorat et l'encadrement", souligne sa présidente, Michèle Appelshaeuser. 

L'organisation soulève également la problématique humaine ou encore celles des lieux de formations "qui ne sont pas extensibles.

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Plus de la moitié de l’année est déjà écoulée, et il vous reste peut-être des crédits pour vos formations DPC ou FIF-PL à utiliser avant qu’ils ne soient définitivement perdus.
Quelles formations IDEL sont pertinentes à suivre en cette rentrée 2021 ? Nous vous proposons d’en découvrir 6.
Prado IC & BPCO
Soins infirmiers et surveillance des patients porteurs de stomies
Prise en charge du patient diabétique
Installer et gérer son cabinet libéral
La maladie rénale chronique et la dialyse péritonéale
Oncologie, Prise en charge infirmière des patients sous traitements anti-cancéreux

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

1 réponse pour “Mise en place de la réingénierie des formations AS et AP : un retard qui inquiète”

  1. NETI dit :

    Je souhaiterai être au courant des nouvelles informations concernant le nouveau référentiel de la formation d’aide-soignante.

    Cordialement

    Répondre moderated

Réagir à cet article

retour haut de page
418 rq / 4,128 sec