Manifestation contre le démantèlement de l’hôpital de Villiers-le-Bel

Suite à l'annonce de le transformation de l’hôpital de Villiers-le-Bel Adelaïde Hautval, ex-Charles Richet, en Ehpad, près de 300 personnes ont manifesté mardi 2 juin, dans l'après-midi.

Manifestation contre le démantèlement de l’hôpital de Villiers-le-Bel

©AP-HP

"Devant la grille, des lits médicalisés, fauteuils et matelas ont été entassés. Des dizaines de drapeaux flottent au vent", relate le Parisien.

Le 13 mai, l’Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP), dont dépend l’hôpital, a annoncé la fermeture en 2018 de la quasi-totalité des services. Seuls 180 lits - correspondants à l'activité d'Ehpad - seront ainsi conservés sur les 500 actuels.

Dès l’an prochain, les services de soins de suite et réadaptation seront redéployés dans les hôpitaux de Gonesse et Aulnay-sous-Bois (93). Les soins de longue durée devraient être transférés vers le site d’Eaubonne-Montmorency en 2018. L’Ehpad sera reconstruit courant 2016.

La direction de l'AP-HP a mis en avant la vétusté des lieux et le coût trop élevé d'une rénovation estimée à 80 M€. La CGT estime de son côté que l'AP-HP désire vendre le terrain.


L'AP-HP a mis en place, depuis le 18 mai, un dispositif d’accompagnement personnalisé pour le personnel afin de "recueillir les demandes de chacun dans le respect des préférences personnelles et professionnelles".

"Deux conseillères en ressources humaines sont quotidiennement présentes en journée et une présence de nuit est organisée une fois par semaine", ajoute l'AP-HP qui signale que "234 agents, soit 31 % d'entre eux ont été reçus". "L’objectif est que chaque agent puisse être reçu en entretien individuel avant le 14 juillet", assure la direction.

Rédaction ActuSoins, avec Le Parisien

 

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
1167 rq / 6,076 sec