En détail : la recette 2015 de Marisol Touraine pour l’hôpital

| 1 414 vues | | mots clefs : , , 8 réactions

La hausse des ne devra pas dépasser 2,1 % l'an prochain, annonce la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, dans une interview au quotidien Les Échos mise en ligne le 24 avril. L'hôpital devra booster l'ambulatoire, traquer les actes inutiles,...

En détail : la recette 2015 de Marisol Touraine pour l'hôpital"C’est un effort sans précédent", a précisé Marisol Touraine en en annonçant les chiffres de la diète : "Dès 2015, la progression des sera limitée à 2,1?%. Les dépenses vont donc continuer à augmenter, mais moins vite. Les dépenses progresseront ensuite de 2?% en 2016 puis de 1,9?% en 2017".

C'est donc un peu plus que la hausse de 1,75  % pronostiquée par notre confrère Le Parisien. Mais beaucoup moins que les ONDAM (objectifs nationaux des dépenses d'assurance-maladie) précédents : une hausse de 2,7 % votée pour l'année en cours (2,4 % prévue au final), 2,5 % en 2012, 2,9 % en 2011 et 3 % en 2010...

Une diète prescrite dans le cadre des 10 milliards d'euros d'économies prévues pour la santé dans le cadre du Pacte de responsabilité et de solidarité.

Est ce réaliste ? "Oui, répond la ministre de la Santé aux Echos, (...) Si nous voulons préserver notre modèle envié dans le monde, le statu quo est impossible. Nous devons faire le pari de l’innovation, relever les défis du vieillissement ainsi que les ­contraintes financières."

La recette ? Réorganiser "le système de soins pour le rendre plus efficace et donc moins coûteux. Et de fait, le déficit de l’assurance-maladie s’est réduit de 30?%. Mon objectif est que notre système soit plus simple, plus proche et mieux organisé".

Mutualiser les achats et éliminer les actes inutiles

A côté du poste médicament qui devra économiser un milliard d'euros l'an prochain (3,5 milliards en trois ans) grâce à une baisse du prix des médicaments et au développement des génériques - "le gouvernement souhaite que les représentent un quart du marché français en 2017" -, l'hôpital sera mis à contribution, à hauteur de 2 milliards d'euros.

Les hôpitaux publics "devront en particulier mieux gérer et mutualiser leurs achats", affirme la ministre des Affaires Sociales et de la Santé. "Il n'est pas normal que deux établissements distants de seulement quelques kilomètres aient deux systèmes informatiques différents ou aient recours à deux blanchisseries", explique-t-elle.

Des mesures seront aussi prises "pour résorber le recours excessif aux médecins intérimaires, qui coûtent trop cher aux établissements publics".

Des économies à hauteur de 2,5 milliards d'euros sont également attendues, d'ici à 2017, en évitant "les actes inutiles ou redondants et la consommation de médicaments inadaptée". Ainsi, "il n'est pas rare que des radios ou des analyses médicales soient faites deux fois. Des mesures seront prises pour y remédier", assure la ministre.

"Autre exemple, ajoute-t-elle, dans certaines régions, plus de 90?% de patients diabétiques s’injectent eux-mêmes leur insuline. Dans d’autres, ils ne sont que 50?%, c’est la preuve que des marges existent".

Une opération sur deux en ambulatoire

Et surtout, Marisol Touraine compte sur le développement de la chirurgie ambulatoire : "les séjours hospitaliers doivent être moins fréquents et moins longs. C’est pourquoi je veux doubler le rythme de croissance de la chirurgie ambulatoire, qui permet aux patients d’être soignés dans la journée, sans passer la nuit à l’hôpital quand ce n’est pas justifié".

"Dès 2016, une opération sur deux pourra être réalisée en ambulatoire?! Des objectifs seront fixés par région et par pathologie. Pour l’opération de la cataracte, on peut tendre vers les 100?%. Dans chaque région, des programmes seront mis en œuvre pour accompagner les sorties d’hospitalisation, ce qui permettra de réduire la durée des séjours", ajoute la ministre de la Santé qui table ainsi sur un milliard d'économies.

Invitée d'Europe 1 le même jour, Marisol Touraine avait assuré :"L’ambulatoire n’est pas une baguette magique, mais il faut la développer. Cela permet de faire des économies. Beaucoup de gens n’ont aussi pas envie de rester trop longtemps à l’hôpital. Lorsque vous avez été opéré et que vous rentrez chez vous, c’est plus agréable et plus confortable".

Cyrienne Clerc

 

 

 

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

8 réponses pour “En détail : la recette 2015 de Marisol Touraine pour l’hôpital”

  1. onialapoubelle dit :

    https://www.facebook.com/lesinfirmieres.encolere

    Appel national infirmier à manifester à Paris le 22 mai 2014. (à diffuser +++)

    Lesinfirmieres Encolère
    à
    madame la Ministre de la Santé.

    Le 27 avril 2014.

    Madame la Ministre,

    nos collègues infirmières scolaires appellent à une manifestation à Paris le 22 mai 2014. Nous vous informons, par la présente, que nous nous joignons à cet appel national et que nous demandons à toutes les infirmières, salariées ou libérales, de venir battre le pavé parisien pour revendiquer :

    – une augmentation légitime de nos salaires, bloqués depuis 2010, alors que les secrétaires d’Etat ont vu, cette nuit, passer leur traitement de 9443 à 11874 euros brut mensuel, par la grâce d’un décret signé Manuel Valls au Journal officiel de la République et publié ce matin.
    – la (re)prise en compte de la pénibilité liée à l’exercice infirmier qui nous a été supprimée en 2010, lors de l’instauration de la catégorie A pour toutes les infirmières recrutées dans le service public classant notre profession dans la catégorie non active ( ?) en échange d’une pseudo licence infirmière qui n’en a que le nom.
    – l’abrogation de l’Ordre infirmier dont la dernière trouvaille, a été de communiquer une liste d’infirmières non inscrites au procureur de Mulhouse, faisant de cette liste honteuse une plainte officielle et ayant eu pour conséquence la convocation de six de nos collègues à la gendarmerie pour y être entendues comme des délinquantes ! Soixante autres infirmières sont en attente de convocation à l’initiative de l’Ordre local.

    Il semble que la classe politique, dont vous êtes une des membres éminentes reste sourde aux appels de plus de justice sociale quand les élus et autres membres du Gouvernement et des cabinets ministériels continuent de s’arroger des sur primes qui peuvent atteindre trois fois le salaire d’une infirmière débutante, comme cela a été récemment révélé par la presse.

    Nous vous demandons donc de recevoir une délégation de nos membres le 22 mai après-midi pour négocier ces trois revendications. Nous sommes, au quotidien, auprès de la population et nous entendons la colère qui gronde et qui, devrait d’ici peu, déboucher sur une révolte, tant les efforts demandés aux français semblent disproportionnés au regard des avantages consentis « aux élites de la Nation ».
    Nos collègues du syndicat infirmier RESILIENCE se joignent à nous pour cosigner cette lettre.

    Dans l’attente de votre prompte réponse, recevez madame la Ministre, nos salutations infirmières et citoyennes déterminées.

  2. onialapoubelle dit :

    au JO de ce 27 avril : 28% d’augmentation pour les secrétaires d’Etat !!!

    https://www.facebook.com/lesinfirmieres.encolere

  3. Cette femme veut la mort du service public hospitalier et se moque de s pros qui y travaillent comme des plus fragiles qui y séjournent.

  4. Ambulatoire , ambulatoire , ca me fait bien rire …banalisation de l acte chirurgical dans l opinion publique
    Arrêtons d opérer les ” inopérables” , de réanimer les moribonds, l arrêt cardio de 80 ans ca va … Laissons les gens ages chez eux , arrêtons de les envoyer aux urgences
    La liberté de mourir

  5. que fait-on de nos ” vieux” poly- pathologiques qui ” coûtent ” cher mais ne rapportent rien !???…..question !!!!!……

  6. je veux, je veux …….. moi aussi je veux …. mais elle ne veut pas ce que je veux !

  7. Je fais confiance aux labos pour sortir de nouvelles molécules pour compenser les pertes.

  8. Ps Sissy dit :

    Bien sur…et la marmotte..

Réagir à cet article

retour haut de page
834 rq / 3,212 sec