Les Français pour le transfert de compétences

« Près de 3 Français sur 4 pensent que le transfert de compétences en médecine est une bonne idée », selon une enquête de Fondation de l’Avenir et de la Banque Française Mutualiste.

Les Français pour le transfert de compétences en médecineLe droit français ne mentionne pas le transfert de compétences en tant que tel, mais la coopération entre professionnels de santé. Depuis 2004, ces coopérations sont autorisés à titre expérimental, et ces protocoles se multiplient.

Quel est le degré de connaissance de nos compatriotes ? Tout d'abord, 85 % des Français interrogés ( 1015 personnes) ont déjà entendu parler du transfert de compétences mais leur connaissance du sujet est incertaine.

En effet, 25 % ont eu besoin d’une explication pour se le rappeler car cela ne leur disait rien spontanément, 37 % disent savoir vaguement ce que c’est et seulement 23 % savent assez bien de quoi il s’agit.

"Les jeunes semblent être les moins informés et à contrario, les seniors paraissent les plus informés", selon les auteurs de l'étude.

Selon l'étude, la moitié des français interrogés "ont été pris en charge dans le cadre d’un transfert de compétences (sans en être forcément conscients)".

74 % estiment qu’il s’agit d’une bonne idée

Le principe de transfert de compétences est plutôt bien accueilli : les trois-quarts des répondants estiment en effet que c’est une bonne idée. Les hommes, les jeunes et les professions intermédiaires sont les plus enthousiastes.

Les Français sont majoritairement prêts à accepter la prise en charge par un professionnel de santé autre qu'un médecin pour certains actes médicaux.

Les jeunes sont encore plus prêts que leurs aînés (77 % des moins de 35 ans et 69 % des plus de 35 ans se disent prêts).

Les réticents estiment que la formation initiale des médecins est plus solide que celle des autres professionnels de santé mais 45 % seraient alors convaincus si le professionnel est encadré par un médecin.

En revanche, ces "réticents" ne sont guère sensibles à des considérations pratiques, comme la possibilité d'avoir un rendez-vous plus rapide ou de payer l'acte moins cher.

Une question de confiance

Les personnes ouvertes au transfert de compétences l’expliquent de plusieurs manières :"ils font confiance aux professionnels de santé auxquels ils reconnaissant une solide expérience (67 %) et une formation sérieuse (54 %). Ils perçoivent des avantages « pratiques à la situation : cela raccourcirait les délais d'attente (61 %) et serait une solution pour éviter la pénurie médicale (52 %) ", expliquent les auteurs.

Ceux qui sont prêts à bénéficier du transfert de compétences privilégient certains actes comme la vaccination (91 %).

"Pour la majorité, le transfert de compétences doit s’accompagner d’une revalorisation pour les professionnels de santé qui pratiquent les soins : avant tout de leur statut pour 86 % des répondants, puis de leur salaire pour 79 % des répondants", concluent les auteurs de l'étude.

Rédaction ActuSoins

Les résultats complets de l’enquête 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

4 réponses pour “Les Français pour le transfert de compétences”

  1. nainfirmier dit :

    Des sondages, des sondages, j’adore les sondages!!

    Et saviez vous que 3 infirmiers / 4 n’en veulent pas de ces transferts de compétences médicales via ce type de recettes protocolisées saupoudrées de pseudo primes d’actes.

    La seule manière de faire bouger les choses= c’est modifier notre décret d’actes afin de l’étoffer de nouveaux actes professionnels pouvant être dispensé par tout infirmier(e) duement formé(e) et non pas sous couvert d’un protocole ARS en présence du médecin pas trop loin de la cadre de santé , à côté du juriste de la clinique et sous couvert de l’HAS.

    @+ les nones

  2. C est pour leur confort mais savent ils la réalité

  3. ide54_78 dit :

    http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_497724/fr/delegation-transfert-nouveaux-metiers-comment-favoriser-les-formes-nouvelles-de-cooperation-entre-professionnels-de-sante

    il y a tellement de composante concernat le transfert de compétences…
    Transfert de compétences, n’est pas transfert de responsabilité, mais plutôt nouvelles reponsabilités.

    Pis entre nous, on n’a déjà pas le temps de faire correctement tout ce qu’on devrait faire (on doit courir même pour donner des cachous) alors si c’est pour avoir du taf en plus…

    faudra explqiuer aux français, que c’est pas comme çà que la prise en charge sera meilleure. Elle sera pleut-être plus rapide , mais pas nécessairement meilleure

  4. ide54_78 dit :

    oui et ?

    à partir du moment où ils ne seront plus obliger d’attendre 6 mois pour voir un OPH , forcément on ne peut qu’être d’accord.

    et parce qu’une majorité de Français sont d’accord, alord il faudrait le faire ?

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
224 rq / 1,376 sec