Formation sur l’ambulatoire : un diplôme dédié aux infirmiers libéraux

L’Unité mixte de formation continue en santé Aix-Marseille propose pour l’année 2018-2019, un Diplôme d'études supérieures universitaires (DESU) « Virage ambulatoire et pratique infirmière libérale ». Une formation qui a pour ambition d’accompagner les infirmières libérales dans les changements liés au virage ambulatoire et à renforcer leur place dans les soins primaires.

Formation sur l’ambulatoire : un diplôme dédié aux infirmiers libéraux

« L’objectif avec cette formation est de faire le point sur la pratique ambulatoire en s’adressant aux professionnels qui sont en première ligne, à savoir les infirmiers libéraux et de leur offrir la possibilité de créer un bagage solide sur cette pratique et cette prise en charge », explique le Dr Anne-Laure Couderc, qui gère le DESU.

Les modules

Le DESU est organisé autour de cinq modules. Celui portant sur les « généralités du virage ambulatoire » est obligatoire. Il vise à expliquer aux infirmiers libéraux les enjeux de la nouvelle organisation liée au virage ambulatoire, tout en insistant sur les prérogatives infirmières en termes d’organisation, de raisonnement clinique, de coordination et de réglementation professionnelle infirmière. « Ce module de 120 heures va notamment être dispensé par des infirmiers libéraux, des infirmiers coordinateurs ou encore des représentants de la Haute autorité de santé », rapporte le Dr Couderc.  

Les infirmières libérales vont ensuite choisir au minimum deux modules parmi quatre, tous d’une durée de 30 heures. Le deuxième module porte sur la chirurgie ambulatoire et la Récupération améliorée après chirurgie (RAAC). Le troisième va aborder l’oncologie médicale et chirurgicale. « Dans ce module, un point va être fait sur les effets secondaires des chimiothérapies, de la radiologie et sur la chirurgie ambulatoire en cancérologie, car les infirmières libérales prennent en charge de nombreux patients atteints de cancer », indique le Dr Couderc. Le quatrième module va être consacré aux personnes âgées et à la fragilité. Les formateurs vont dispenser un enseignement sur le concept de fragilité et sur les grands syndromes gériatriques afin d’apporter une formation utile à la pratique libérale. Enfin, le cinquième module va porter sur les maladies chroniques. « Dans ce module, nous avons décidé d’aborder les maladies chroniques traitées dans le diplôme d’Etat en pratique avancée et d’y ajouter l’insuffisance rénale et la dialyse », fait savoir le Dr Couderc.

>> LIRE AUSSI - Les infirmières, pivots de la chirurgie ambulatoire  >>

Organisation du DESU

La formation, ouverte aux infirmières libérales ayant trois années d’expérience en libéral, va être dispensée à Marseille en présentiel (sauf un Mooc). Elle va débuter au moins de novembre pour se terminer en juin. Actuellement, une vingtaine d’infirmières libérales sont inscrites à la formation qui peut accueillir une quarantaine de professionnels. Le diplôme coûte 1600 euros, mais les infirmières peuvent se le faire financer jusqu’à hauteur de 1400 euros par le Fonds interprofessionnel de formation des professionnels libéraux (FIFPL) en fonction de leur cotisation.

Les cours auront lieu tous les mardis. Un examen écrit viendra clore l’année de formation et valider l’obtention du diplôme. « Avec ce DESU, nous voulons participer à l’amélioration des pratiques, conclut le Dr Coudrec. Nous revoyons les bases et dispensons des nouveautés, afin d’apporter un bagage aux infirmières libérales qui souhaitent aussi aller plus loin dans leurs connaissances et leur pratique. »

Laure Martin

Pour plus d’informations : Unité Mixte de Formation en Santé

Pour aller plus loin : formation continue DPC pour infirmière et infirmier libéral

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
215 rq / 1,748 sec