Charline, infirmière libérale et auteure : « Libérer les mots »

Charline, 33 ans, est infirmière libérale dans la campagne angevine. Depuis trois ans, on la connaît à travers son blog, « C’est l’infirmière ! ». Dans son premier livre*, à paraître aujourd’hui, elle chronique une semaine ordinaire de travail. Un savoureux cocktail d’anecdotes malicieuses, de mille détails qui le sont moins, de peur parfois, de fatigue souvent, et puis des instants de grâce et quelques larmes.

 

Après votre blog, vous publiez un premier livre. Pourquoi écrivez-vous ?

Charline, infirmière libérale dans son cabinet.

Charline, infirmière libérale dans son cabinet. © DR.

Cela a débuté naturellement lorsque je me suis installée en libéral, en 2013. Auparavant, j’étais salariée d’une association de soins. Nous faisions des réunions de débrief en équipe, qui permettaient de libérer les mots. Seule dans mon cabinet, avec des situations face auxquelles je peinais à prendre du recul, j’ai posé des mots sur mon ordinateur. C’est ma petite thérapie. C’est aussi un temps professionnel, un temps de transmissions à moi-même. Sur la page Facebook attachée au blog, ces écrits ouvrent des discussions. C’est assez drôle. Des infirmières s’encouragent les unes les autres, elles se rassurent. C’est devenu une petite communauté.

Vous avez l’air surprise de ce succès…

J’avais ouvert le blog, encouragée par des amis, mais sans vraiment y croire. Ne nous leurrons pas : les aventures d’une infirmière libérale ne font rêver personne. Une infirmière de campagne en plus, cela ne fait pas fantasmer ! Et puis cette petite page a pris des proportions auxquelles je ne m’attendais pas. Aujourd’hui, près de 30 000 personnes la suivent, dont un peu plus d’une moitié de soignants. C’est magique, énorme. Je ne sais pas d’où viennent tous ces gens. Ils sont curieux de savoir ce qui se passe dans les maisons, et comment nous, soignants, gérons notre vie. Le milieu du soin intrigue toujours.

Dans votre livre, vous croquez une foule de personnages. Est-ce un hommage à vos patients ?

J’étais devenue infirmière libérale pour avoir mes patients. Je suis très possessive (rires). J’ai voulu les mettre en lumière. Juste de l’autre côté de la rue, dans une maison que l’on ne connaît pas, il peut se passer des choses dingues, incroyablement géniales ou incroyablement tristes. Mais il ne s’agit pas que d’histoires extraordinaires. Je raconte aussi des trucs de rien que j’ai trouvé chouettes, parfois juste un regard. Ce sont ces petites situations qui font se dire aux lecteurs : « Ah ! moi aussi, j’ai vécu ça. »

Est-ce un moyen aussi d’alerter sur leurs difficultés, et celles de votre exercice ?

Dans le livre, j’embarque les lecteurs sur une semaine de roulement type. Le but était qu’ils comprennent la spécificité du travail en libéral, les tracas et les petits bonheurs d’une tournée. Au-delà de raconter ma semaine, je mets le doigt sur les incohérences de notre métier, notamment les violences, les dernières grèves infirmières [en 2016, ndlr], l’indifférence globale que nous ressentons. Je me suis demandée quels patients me rappellent que quelque chose ne tourne pas rond, en ce qui concerne la nomenclature des actes infirmiers, la sécurité sociale… Je ne suis pas allée chercher bien loin. Ma patientèle présente un panel de toutes ces difficultés. Et je crois que c’est propre à toutes les infirmières libérales.

Propos recueillis par Emilie Lay

Bonjour c'est l'infirmière. Livre de Charline, infirmière libérale

ActuSoins vous parlait déjà du livre ICI

* « Bonjour, c’est l’infirmière ! », de Charline, éd. Flammarion, 16 euros

Vous pouvez retrouver Charline dans l’émission « Les yeux d’Olivier », consacrée aux infirmières en 2016, sur France 2

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

28 réponses pour “Charline, infirmière libérale et auteure : « Libérer les mots »”

  1. Anne Rambois dit :

    Ah ! des écrits infirmiers….n’intéressent que les infirmiers ! Ah ! Mais ça ne se vend pas même dans la profession : Quel intérêt de connaître la galère des collègues quand soi-même on a nos ” soucis ” au travail ? Et c’est pareil pour tous les jobs ! Lisez plutôt des livres d’histoire, des grands écrivains, des livres sur la politique ! ….On avance pas à lire ça !

  2. un autre livre….
    Un morceau de vie…
    Dans un service de médecine…
    Où tous les jours se suivent …
    Mais ne se ressemblent pas forcément !
    Si l’anonymat est respecté…
    Chaque histoire, même la plus incroyable est vraie !

    Ce témoignage sur le monde de l’hôpital avec ses anecdotes souvent touchantes, émouvantes, tristes parfois pleine d’humour ou épiques ne peut pas laisser indifférent ni insensible…

    Une vision du métier d’infirmière pas toujours… rose !

    Références à indiquer à votre librairie pour commander le livre :
    « Ca se passe comme ça… au 3e A»
    Chez Hachette
    ISBN 978-2-35508-492-8
    Editions baudelaire

    Dispo en ligne sur : chapitre.com – amazon.fr ou encore sur le site de la fnac
    https://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Dstripbooks&field-keywords=ca+se+passe+comme+%C3%A7a+au+3%C3%A8me+A

  3. Cathy Glaz dit :

    livre très intéressant avec de surcroît une très belle plume. A lire !

  4. Je pense en écrire un bientôt aussi avec tout ce que je vois

  5. J ai commence à le lire c est vraiment chouette j ai rigole un certain nombre de fois… on se retrouve tellement !!

  6. connaissez vous des romans sur le metier ? pas de l’eau de rose, mais plutot sur le vrai cote des choses. pour ma maman 95 ans et ancienne infi de salle d’op..

  7. Sofia Julia dit :

    Espérons que ça va changer le point de vue péjoratif que les gens ont de nous

  8. MERCI CHARLINE ! Notre profession a besoin d’être représentée. Il est important que tout le monde puisse se rendre compte des missions et du quotidien des infirmiers, car cela nous concerne TOUS.

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
273 rq / 10,986 sec