IBODE : Formation complémentaire obligatoire et référentiels d’activité, sur arrêté

L'arrêté relatif aux actes et activités et à la formation complémentaire des IBODE est paru au Journal Officiel vendredi dernier. Il présente les référentiels d'activités et de formation réservés aux IBODE et précise ainsi les actes qu'ils exerceront en priorité. 

IBODE infirmière de bloc opératoire : Formation complémentaire obligatoire et référentiels d'activité, sur arrêté"C'est une réelle avancée : jusqu'à présent, il n'y avait aucune différence dans les blocs entre les infirmiers diplômés d'Etat et les infirmiers de bloc opératoire diplômés d'Etat. On priorisait les Ibode, certes, mais aucun acte ne relevait seulement de leur compétence"  se réjouit Brigitte Ludwig, présidente de l'UNAIBODE (Union Nationale des infirmiers de bloc opératoire diplômés d'Etat), suite à la parution fin janvier du décret prévoyant l'accès des Ibode à de nouveaux actes et activités qu'ils exerceront en exclusivité ainsi que celle de l'arrêté paru vendredi dernier, précisant les actes spécifiques et la durée de la formation complémentaire

Une formation complémentaire de 49 heures

Cette formation devra être suivie par tous les Ibode, quelque soit l'année de l'obtention de leur diplôme. Les anciens auront jusqu'au 31 décembre 2020 pour se mettre à jour, dans le cadre du DPC ou des plans de  formation par exemple. A partir de la prochaine rentrée (Octobre 2015), la formation complémentaire sera intégrée dans la formation initiale des infirmiers de bloc opératoire.

L'arrêté, qui fixe cette formation complémentaire à 49 heures, indique notamment qu'elle "atteste des compétences professionnelles pour l'exercice des actes et des activités".

Il précise que cette formation sera "organisée, soit de façon continue, soit de façon discontinue, sur une période n'excédant pas 5 mois". Elle devra être dispensée au sein d'une école autorisée pour la préparation du diplôme d'Etat d'Infirmier de bloc opératoire.

A l'issu de la formation, l'école qui l'a dispensée délivrera une attestation certifiant que l'infirmier a suivi l'ensemble de la formation et qu'il est en capacité de réaliser les actes et activités relevant de la compétence exclusive des Ibode.

Les référentiels

L'arrêté comprend les référentiels d'activités et de formation dans le cadre de ces compétences exclusives.

Le référentiel d'activités, présenté dans la première annexe de l'arrêté (ce dernier se présentant sous la forme de 6 articles et 3 annexes), a pour objet "de détailler les actes et activités que les infirmiers de Bloc Opératoire diplômés sont seuls autorisés à réaliser" . Il distingue en 3 parties, les actes réalisées par les Ibode sous réserve que le chirurgien puisse intervenir à tout moment, les activités réalisées au cours d'une intervention chirurgicale en présence d'un chirurgien ainsi que l'ensemble des actes d'une particulière technicité réalisée par les Ibode au cours d'une intervention chirurgicale, en présence et sur demande expresse du chirurgien.

L'arrêté pose un cadre légal à des pratiques au bloc opératoire, selon Brigitte Ludwig de l'UNAIBODE. "Ces actes étaient strictement médicaux avant. Non seulement les IBODE obtiennent plus de compétences, mais ils auront efin le droit de réaliser des actes qui se pratiquaient souvent en toute illégalité, au détriment des soignants" explique-t-elle

Le référentiel de formation, détaillé dans la 2 e annexe de l'arrêté, précise les actes que les IBODE peuvent réaliser dans les 3 types de situations cités et énumère, pour chacun d'entre eux, les pré-requis, le contenu de la formation et le niveau d'exigence.

Alors que les référentiels et la formation complémentaire  étaient attendus par les différents représentants des Ibode, la réingénérie de la formation initiale, également sollicitée,  n'est pas encore actée.

Rédaction ActuSoins

 

Pour aller plus loin : les organismes de formation continue DPC pour les infirmiers

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

6 réponses pour “IBODE : Formation complémentaire obligatoire et référentiels d’activité, sur arrêté”

  1. Motarde de DIJON dit :

    Je cite Brigitte: “jusqu’à présent, il n’y avait aucune différence dans les blocs entre les infirmiers diplômés d’Etat et les infirmiers de bloc opératoire diplômés d’Etat. On priorisait les Ibode, certes, mais aucun acte ne relevait seulement de leur compétence” se réjouit Brigitte Ludwig, présidente de l’UNAIBODE.

    Encore une mesure discriminatoire. Faut surtout pas qu’une vulgaire infirmière DE bosse au bloc. Je pensais naïvement que la profession voulait se fédérer. Tous ensemble unis avec l’aide de l’Ordre. Voilà que les infirmières se divisent et se perdent dans des corporatismes éculés. Merci Brigitte!

  2. Valérie Red dit :

    Mouai alors il y a déjà du mal à trouver des personnes qui veulent bien bosser au bloc alors là… Pas une vraie valorisation du diplome vu que ce sont déjà des actes pratiqués… et la valorisation sur la fiche de paie??

  3. Eric Fuentes dit :

    Et oui c est ca la politique de MST Marie Sol Touraine

  4. Et bien encore une fois nous allons nous faire avoir… Qui doit suivre cette formation: les IBODEs!!! Et les autres??? J’ai déjà fais 18 mois de spécialisation et il va falloir y retourner? Pour quoi de plus? Une reconnaissance? On ne la déjà pas en tant qu IBODE alors… Si vous vouliez faire quelque chose, il fallait donner l exclusivité du bloc aux IBODEs…

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
246 rq / 1,857 sec