Des infirmières pour combattre la sous-vaccination

| | mots clefs : , 3 réactions

Améliorer la couverture vaccinale : le débat revient en force en cette semaine européenne de la . Le Snill propose d’élargir les compétences des infirmières dans le domaine de la .


Des infirmières pour combattre la sous-vaccinationLe Sniil (syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux) « propose que les infirmières, reconnues compétentes pour vacciner, en toute autonomie, les plus de 65 ans et patients atteints de pathologies graves contre la grippe puissent désormais effectuer cet acte sur les bien-portants. Et ce pour tous les vaccins », indique ce syndicat dans un communiqué du 23 avril.

Cette disposition avait déjà été suggérée par la ministre de la Santé, Marisol Touraine, en décembre 2012.

En pleine semaine de la vaccination européenne, de nombreuses voix se font entendre en faveur d’actions pour lutter contre une situation de sous-vaccination en France. Un débat était prévu au Sénat le 23 avril, suite à un rapport d'information réalisé par Georges Labazée (PS, Pyrénées-Atlantiques).

Selon le Sniil, élargir ainsi le droit des infirmières a plusieurs avantages : « un accès plus facile de la population à la vaccination, sans obligation de rendez-vous chez le médecin, difficile à obtenir en zone de désertification médicale… et, de plus, à moindre coût : chaque vaccination engendre actuellement 23€ de remboursement de consultation médicale pour l’Assurance Maladie, ce qui représente un tarif supérieur à tout acte infirmier ».

Le Leem (les entreprises du médicament) fait également des propositions dont certaines vont dans ce sens. Les laboratoires « s'engagent à soutenir avec leurs moyens et selon les recommandations l'évolution des compétences des professionnels », explique Hervé Gisserot, président du Leem.

Le Leem vient ainsi de se prononcer en faveur de multiples actions d’information et de prévention. Le syndicat regroupant les laboratoires pharmaceutiques propose le déploiement de consultations de prévention, la généralisation des coupons de vaccination pour toutes les personnes à risques et pour tous les vaccins concernés, la multiplication des lieux de vaccination et le développement d'une plateforme technique de vaccinologie qui serait un centre de cohorte pour la vaccination. Le Leem est aussi favorable à « l'inclusion de plus de critères liés aux vaccins dans la rémunération sur objectifs de santé publique ».

Une réticence persistante face à la vaccination

Pays de Pasteur, « la France est paradoxalement aujourd'hui en retard sur ses voisins européens en matière de couverture vaccinale », estime-t-il. Les chiffres de l’Institut de Veille Sanitaire (InVS) montrent que les objectifs français de couverture vaccinale, à savoir 75 % pour la grippe et 95 % pour les autres vaccinations, ne sont pas atteints. Autres chiffres dérangeants : la tuberculose est de retour avec 5 187 cas en 2011 et la rougeole est en nette recrudescence (14 966 cas en 2011).

Rappelons que la réticence face aux vaccins ne touche pas seulement la population en général mais également les professionnels de santé. Si 90 % d’entre eux sont à jour pour les vaccins obligatoires (BCG, diphtérie, tétanos, poliomyélite, hépatite B), les taux sont plus faibles pour les vaccins recommandés que sont les rappels contre la coqueluche (11 %), la grippe (25 %), la varicelle (29 %) ou encore la rougeole (50 %), selon une étude de l'InVS réalisée fin 2009 auprès de 1 127 personnes dans trente-cinq établissements.

Claire Dubois

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

3 réponses pour “Des infirmières pour combattre la sous-vaccination”

  1. melodrey dit :

    LAMANTABLE *
    acte infirmier sans prescription mrdicale?
    non seulement l’ordre infirmier ne serre a rien mais maintenant il est nuisible
    c’est pas pour ne pas etre inscrit au des “odre “que l’on va se retrouver devant les tribunaux lol
    (plus un rond le truc .ils ont trop bouffe de petites fours de chez fauchon avrec le fric des infirmiers qui bossent eux
    imaginez une reaction alllergique,un chos anaphylactique
    vraiment ce truc d’ordre c’est une plaie pour notre profession
    qu’ils se contententes comme ils l’ont toujours faiit de menacer raketter mais qu’ils ne se melent pas d’une profession dont visiblement ils ne connaissent rien

  2. Norma Colle dit :

    cette affaire-ci ne va pas être réglée sans hostilité médicale!

    confère
    http://www.egora.fr/sante-societe/sant%C3%A9-publique/161445-infirmiers-et-sage-femmes-pourront-vacciner

    où on peut entre autre lire:

    je cite
    “” Cette proposition a fait réagir l’UNOF-CSMF, qui rappelle le douloureux exemple de la vaccination généralisée contre la grippe A H1-NI, dont les médecins généralistes ont été exclus. Le syndicat des médecins de famille confédérés considère qu’une relance de la politique vaccinale est nécessaire, mais “la preuve a été faite qu’il ne suffit pas d’ouvrir la vaccination de la grippe à d’autres professions pour améliorer la couverture vaccinale contre la grippe.” Le syndicat demande que cette relance soit faite dans le cadre d’un plan de santé publique “ambitieux mobilisant les acteurs de terrain dans une optique de coordination orchestrée par le médecin traitant” .

    L’UNOF CSMF met par ailleurs en garde Marisol Touraine contre “des mesures qui démédicaliseraient la vaccination et donneraient à penser que les médecins, et particulièrement les médecins généralistes pourraient ne plus être la cheville ouvrière de la prévention et de la santé publique des patients.”

    avec les commentaires ad-hoc sous l’article

    je cite:
    “” Par Docteur CHRETIEN, le 25 avril, 2013 – 16:19.

    Un bon sous fifre ne pose pas de questions il exécute. On lui dit de vacciner, il obtempère car on le paye. Il injecte le Vaccin Pourri de Madame CACHALOT sans se poser de questions. Le Médecin, lui, réfléchit à l’intérêt du patient ! et en plus, bien souvent il vaccine gratuitement. VIVE LA MANIPULATION PSEUDO DEMOCRATIQUE
    “”

  3. Hugues dit :

    encore une fois, on demande encore et toujours plus aux IDE sans rien en échange 🙁

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
333 rq / 2,087 sec