Brignoles défend son hôpital

| 751 vues | | mots clefs : , 2 réactions

Entre 500 et 3.000 personnes selon la gendarmerie et les organisateurs, dont une vingtaine de maires, ont manifesté dimanche à Brignoles (Var) pour "le maintien du service de chirurgie qui conditionne celui des urgences et de la maternité", a-t-on appris auprès des responsables du mouvement.

Brignoles défend son hôpital

L'activité de chirurgie du centre hospitalier Jean Marcel de Brignoles est menacée de fermeture - © DR

Les manifestants réclamaient aussi "les 12 millions d'euros promis par écrit à l'hôpital par la ministre de la Santé il y a dix-huit mois et dont on ne parle plus aujourd'hui" a expliqué à l'AFP un porte-parole.

Derrière une banderole "Sauvons l'hôpital intercommunal de Brignoles", le cortège, avec en tête des médecins et des personnels soignants, a défilé dans la ville jusque devant l'établissement où le maire (PC) Claude Gilardo a dénoncé la situation.

"Il est hors de question d'accepter la communauté hospitalière de territoire qui regroupe Brignoles à Toulon puisqu'elle laisse entrevoir la fermeture du service chirurgie et qu'il n'est fait aucune mention des 12 millions d'euros promis" a dénoncé l'élu.

Il a également mis en garde "sur les vies mises en danger", rappelant qu'il y a plus d'une heure de trajet entre Brignoles et Toulon.


Il a également indiqué que le déficit de l'établissement "était inférieur à 3% de son budget" et qu'il sera résorbé en 2012.

Parmi les manifestants on notait la présence de la député du Var (UMP) Josette Pons, du conseiller général (FN) Jean-Paul Dispard et des délégations du PS, du PC et de la CGT.

Une pétition réclamant le maintien des services et réunissant dimanche 10.700 signatures parmi lesquelles plus de 50 maires et 350 élus, va être transmise à la ministre de la Santé dans les prochains jours.

Dans le cadre de la future Communauté Hospitalière de Territoire (CHT), l'hôpital de Brignoles dont l'activité serait "insuffisante" (750 accouchements, 2.400 chirurgicaux par an : ndlr) serait regroupé à Toulon.

Il y a quelques jours, une similaire a eu lieu à La Seyne-sur-Mer où, toujours dans le cadre de la CHT, il est question de la fermeture de la maternité.

AFP


Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
895 rq / 4,405 sec