Violence à l’hôpital: forte augmentation en 2009

L’observatoire national des violences en milieu hospitalier (ONVH) a publié son bilan pour l’année 2009. Il met en évidence une augmentation des faits de de 39% entre 2008 et 2009 avec 4742 faits recensés.

Comme les années précédentes, les atteintes aux personnes restent très largement majoritaires, avec 85% des signalements effectués. L'ONVH les a classées par ordre de gravité, du niveau 1 (insultes sans menaces, nuisances, provocations...) au niveau 4 (faits criminels). Les passages à l'acte avec violence physique représentent à eux seuls 45% des faits recensés.

Parmi les services concernés, la psychiatrie est toujours en première place, avec toutefois une diminution de 13% et une majorité des actes liés à la pathologie des patients. Le service d'accueil des urgences figure lui en seconde position. Si les auteurs de violences restent majoritairement les patients dans 73% des cas, leur entourage est également impliqué dans 20% des signalements. Par ailleurs, le personnel est lui-même auteur dans 7% des déclarations.

Les atteintes aux biens restent stables par rapport à l'année précédente. Représentant 15% des signalements, elles sont principalement des vols sans effraction et dégradations légères.

Pour l'observatoire, cette augmentation importante entre 2008 et 2009 doit cependant être relativisée. Le nombre d'établissements déclarants est en effet en forte hausse (+29%) pour l'année 2009 et les auteurs du rapport évoquent un "abaissement incontestable du seuil de tolérance des professionnels aux faits de violence."

Pour aller plus loin:

Rapport 2009 de l’observatoire national des violences en milieu hospitalier

Rédaction ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
259 rq / 1,909 sec