IBODE : grade master et formation allongée à partir de la rentrée 2022

Un décret paru au Journal officiel aujourd'hui confère le grade master à tous les IBODE qui obtiendront leur diplôme à la suite d'une formation à la spécialité suivie à partir de l'année universitaire 2022-2023. Leur formation de spécialité durera à présent deux ans (contre 18 mois auparavant). 

IBODE : grade master et formation allongée à partir de la rentrée 2022

© Alexandros Michailidis / ShutterStock

C'est une réingénierie qui était attendue depuis de nombreuses années et qui a fait l'objet de nombreux groupes de travail et de concertations. 

Les infirmiers rejoignant la formation d'infirmier de bloc opératoire à compter de la rentrée 2022  suivront à présent deux années d'études (soit 4 semestres validés par l'obtention de 120 ECTS) et se verront conférer un diplôme enregistré au niveau 7 du cadre national des certifications professionnelles, à l'obtention de leur DEIBO.

Cette formation, organisée en 12 unités d'enseignements avec "un suivi individualisé des apprenants",  compte 1 645 heures, soit 47 semaines de stage, stipule un arrêté. 

Dans le texte, le ministère détaille l'organisation des épreuves d'évaluation conduisant au diplôme. Ainsi, l'acquisition des compétences et connaissances du référentiel de formation IBODE est vérifiée par la validation l'ensemble des enseignements et des stages correspondant aux quatre semestres de la formation, et par la validation de la soutenance d'un mémoire. 


Cinq des huit annexes annoncées dans l'arrêté sont également publiées, dont celles des référentiels d'activités, de compétences et de formation. 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

1 réponse pour “IBODE : grade master et formation allongée à partir de la rentrée 2022”

  1. Malory dit :

    A quand cette réforme pour leS INFIRMIERES PUÉRICULTRICE ?

Réagir à cet article

retour haut de page
374 rq / 5,105 sec