Sauvons des vies, lavons-nous les mains !

Le 5 mai prochain aura lieu la troisième journée mondiale de l'hygiène des mains, sous l'égide de l'Organisation Mondiale de la Santé. L'occasion de mettre une nouvelle fois en avant les solutions hydro-alcooliques, facteur clé dans la lutte contre les infections nosocomiales.

Sauvons des vies, lavons-nous les mains !En 2009, 1647 établissements de santé français étaient inscrits sur le site de l’OMS. Ils sont 1859 au 3 février 2010 sur 6415 établissements dans le monde.

Dans la lutte contre les infections liées aux soins, les solutions hydro-alcooliques (SHA) occupent désormais une place primordiale. Apparues discrètement au milieu des années 90, leur usage s'est largement imposé chez les professionnels dans les années 2000. Elles ont depuis démontré leur supériorité et leur meilleure tolérance face au lavage des main, qu'il soit simple, antiseptique ou chirurgical. Depuis 2005, le ministère de la santé publie chaque année l'indicateur de consommation des solutions hydro-alcooliques (ICSHA), présenté comme "un marqueur indirect de la mise en œuvre effective de l’hygiène des mains, une mesure-clé de prévention de nombreuses infections nosocomiales".

Le grand public a redécouvert ces produits avec la grippe A/H1N1, occasion rêvée pour de nombreux laboratoires de réaliser de confortables bénéfices en écoulant leur stock à des prix largement supérieurs à ceux pratiqués pour les établissements de soins.

Pour en savoir plus:

Rédaction ActuSoins


Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
1171 rq / 6,654 sec