L’OMS recommande la mise en oeuvre de programmes pour protéger la santé des soignants

Dans un guide publié il y a quelques jours, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Organisation internationale du travail (OIT) recommandent d'élaborer et de mettre en oeuvre des programmes durables de gestion de la santé et de la sécurité au travail pour les agents de santé aux niveaux national, international et des établissements de santé. Ces programmes devraient couvrir tous les risques professionnels : infectieux, ergonomiques, physiques, chimiques et psychosociaux. 

© ShutterStock

Ce guide fournit entre autres des recommandations sur la manière de tirer les leçons de la crise sanitaire et de mieux protéger les agents de santé. 

"Les absences pour maladie et l'épuisement ont exacerbé les pénuries préexistantes des travailleurs de la santé et sapé les capacités des systèmes de santé à répondre à la demande accrue de soins et de prévention pendant la crise", explique James Campbell, directeur du département Personnel de santé de l'OMS, cité dans un communiqué de l'organisation.

Il faut dire que la pandémie de Covid-19 a fait payer un lourd tribut supplémentaire aux travailleurs de la santé et a exposé une dangereuse négligence de leur santé, de leur sécurité et de leur bien-être. Selon l'OMS et l'OIT, plus d'un établissement sur trois ne dispose pas de postes d'hygiène sur les lieux de soins. Et moins d'un pays sur six a mis en place une politique nationale pour un environnement de travail sain et sûr dans le secteur de la santé. 

"Au cours des 18 premiers mois de la pandémie, environ 115 000 agents de santé sont décédés des suites de la Covid 19", indique aussi James Campbell. 


Rôle partagé

Le guide décrit les rôles que les gouvernements, les employeurs, les travailleurs et les services de santé au travail devraient jouer dans la protection de la santé, de la sécurité et du bien-être des travailleurs de la santé. 

Il souligne que l'investissement continu, la formations le suivi et la collaboration sont "essentiels" pour maintenir les progrès dans la mise en oeuvre des programmes. 

"Des mécanismes efficaces devraient être mis en place pour assurer une collaboration continue entre employeurs, les gestionnaires et les travailleurs de la santé, dans le but de protéger la santé et la sécurité au travail", pointe Alette van Leur, directrice du département des politiques sectorielles, également citée dans le communiqué. 

"Les travailleurs de la santé, comme les autres travailleurs, devraient jouir de leur droit à un travail décent, à des environnements de travail sûrs et sains et à une protection sociale pour les soins de santé, les absences pour maladie et les maladies et lésions professionnelles", ajoute-t-elle. 

Les pays qui ont élaboré et mettent activement en oeuvre des programmes de promotion de la santé et la sécurité au travail pour les travailleurs de la santé ont enregistré une réduction des blessures et des maladies liées au travail et des absences pour maladie, ainsi que des améliorations de l'environnement de travail, de la productivité du travail et de la rétention des travailleurs de la santé, pointent les deux organisations.

Rédaction ActuSoins


Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
1188 rq / 4,973 sec