Des frais d’inscription « illégaux » sont toujours réclamés dans certains IFSI, dénonce la Fnesi

Malgré leur interdiction, des frais complémentaires d'inscription sont réclamés aux étudiants en soins infirmiers dans certains IFSI, dénonce la Fnesi (Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers).

En 2019, plusieurs mobilisations étudiantes avaient eu lieu en France pour dénoncer les frais illégaux demandés aux ESI. Si aujourd'hui, la plupart des IFSI publics ont mis fin à ces frais, certains continuent de les appliquer. Photo © M.Surbled 2019 / lors d'une mobilisation étudiante à Marseille.

C'est un problème récurrent soulevé tous les ans, à la rentrée. Les étudiants en soins infirmiers de "certains IFSI" - une cinquantaine selon Bleuenn Laot, présidente de la Fnesi - doivent payer, pour leur inscription, des frais complémentaires de montants variables, qui s'ajoutent aux frais légaux de la CVEC (Contribution de la vie étudiante et de campus, 92€) et aux frais d'inscription universitaire (170€). 

Ces frais complémentaires "peuvent aller de 5 à 300 euros, avec une moyenne à 48 €", précise Bleuenn Laot, qui dénonce des situations "ridicules". "Des étudiants sont par exemple obligés d'acheter un t-shirt à 30 € avec le logo de leur IFSI, sans refus possible", expose-t-elle.

La Fnesi estime ainsi que certains frais sont "faussement légitimés par des motifs irrecevables comme par exemple, le Wi-Fi, les espaces numériques de travail, les photocopies ou encore la carte de self", et sont parfois même "réclamés sans justification."

Triple problème

Et si les étudiants doivent mettre la main à la poche, c'est parfois sans aucune anticipation. Au coût, s'ajoute donc un problème de transparence. "Ces coûts ne sont, pour la plupart, pas clairement annoncés sur la plateforme d'inscription Parcoursup puisque la totalité des IFSI n'ont pas mis à jour leur fiche de présentation. Ainsi, ce n'est qu'une fois admis.e que l'étudiant.e surpris.e se voit contraint.e de régler ces frais complémentaires", explique la Fnesi. 


S'ajoute aussi un problème juridique. Car depuis plus d'un an, ces frais sont totalement "illégaux", soulève la fédération étudiante

Pour rappel, des mouvements étudiants avaient eu lieu dans toute la France en 2019, pour mettre fin à ces frais. 

Cette mobilisation avait été suivie de plusieurs engagements ministériels, avec, notamment la parution, en janvier 2020, d'un arrêté rendant illégales ces pratiques. `

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

L'achat des tenues toujours pointé du doigt...aussi

 

L'indicateur du coût de la rentrée 2021 pour un.e ESI s'élève à 2508,22 €*, soit 221,36€ de plus qu'un.e étudiant.e de l'enseignement supérieur. source : Fnesi.


Une problématique similaire se pose avec les tenues professionnelles. Selon Bleuenn Laot, présidente de la Fnesi, 60 à 70 (sur 250 auditionnés) IFSI exigeraient toujours des étudiants l'achat de leurs tenues, malgré la parution, en septembre 2020, d'une instruction ministérielle fixant le principe de fourniture et d'entretien des tenues professionnelles par les structures de stage.

"C'est vraiment dommage pour les ESI qui peuvent difficilement se battre contre de gros IFSI", regrette Bleuenn Laot.  La Fnesi estime que le coût moyen d'achat d'un lot de quatre tenues pour un étudiant en soins infirmiers s'élève à 80,65€ auquel il faut ajouter le coût de l'entretien des tenues tout au long de l'année. 

Un budget non négligeable qui laisse un goût amer aux étudiants, alors-même qu'une entrée en formation leur coûte en moyenne, cette année, 2508,22€*. 

 

* Coût estimé, selon l'indicateur FNESI du coût de la rentrée ajusté aux ESI  sur la base de celui de la Fédération des Associations générales étudiantes (FAGE). Cet indicateur inclut : les frais de la vie courante au cours des différents mois de l'année (loyer et charges locatives, alimentation,  loisirs, transports, téléphonie et internet, vêtements et produits d'hygiène et d'entretien) ainsi que les frais spécifiques à la rentrée universitaire propres au premier mois de l'année universitaire (droits d'inscription et frais annexes propres à la formation en soins infirmiers; CVEC, frais d'agence immobilière, souscription à une assurance logement, à une complémentaire santé, visite médicale obligatoire, matériel pédagogique spécifique...)

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
868 rq / 1,726 sec