Mobilisation unitaire des soignants le 15 juin : “Nous sommes épuisés !”

Plusieurs organisations médicales et paramédicales appellent à une journée de grève et de mobilisation "unitaire" le 15 juin, dans les établissements du sanitaire, du médico-social et du social public et privé. 

Mobilisation unitaire des soignants le 15 juin : "Nous sommes épuisés !"

Lors d'une mobilisation soignante à Marseille, en 2020. © M.S / ActuSoins

"Ça suffit d'être corvéables et serviables à souhait ! Nous sommes épuisés !", martèlent d'une même voie l’Association des médecins urgentistes de France (AMUF), l’Action praticiens hôpital (APH), les branches santé de la CFE-CGC,  de la CGT, de SUD, le printemps de la psychiatrie avec la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité et les collectif inter-hôpitaux et inter-blocs. 

Cette fois, les organisations en appellent à tous les étudiants en santé, les retraités et les usagers ainsi qu' à tous les soignants salariés, quelles que soient leur qualification et leur spécialité et quel que soit leur lieu d'exercice (public, privé, sanitaire, social ou médico-social). 

Équité de traitement entre les professionnels

Les organisations demandent notamment une "équité de traitement" dans l'attribution des mesures salariales issues du protocole d'accord du Ségur de la santé. Objectif? Obtenir de façon "immédiate" les 183 € du Ségur pour l'ensemble du personnel des secteurs du médico-social et social associatif, ainsi que pour les établissements autonomes. 

Elles demandent aussi la "reconnaissance" et la "franche revalorisation générale" des rémunérations et évolutions des carrières médicales et non médicales, se traduisant par une augmentation qui corresponde aux qualifications et responsabilités de ces métiers. 

Recrutement massif

Elles exigent "le recrutement immédiat" de "centaines de milliers de professionnels supplémentaires", un plan de formation pluridisciplinaire correspondant à l'ouverture immédiate d'un "grand nombre de places d'étudiants dans les différentes écoles ou facultés pour nos professions", ainsi que l'arrêt des fermetures de services, d'établissements et des réouvertures de lits, de structures, "partout où cela est nécessaire". 

Elles réclament une gouvernance des hôpitaux, des établissements du sanitaire, du médico-social et du social "plus ouverte aux personnes et aux usagers", l'égalité d'accès, d'accueil et de prise en charge de qualité pour la population sur tout le territoire. 

Enfin, elles demandent "l'augmentation du budget" consacré à l'hôpital et aux établissements dans la loi de financement de la sécurité sociale 2022. 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
802 rq / 2,069 sec