Covid-19 : L’académie de médecine favorable à une obligation vaccinale

L'académie nationale de médecine s'est déclarée favorable à une obligation vaccinale contre la Covid-19.

Covid-19 : L'académie de médecine favorable à une obligation vaccinale

© Shutterstock

Déjà évoquée à plusieurs reprises, mais rejetée par l'argument réaliste du manque de vaccins, l'obligation vaccinale "doit maintenant être envisagée", estime l'académie nationale de médecine.

"Cette mesure a été appliquée en France pour la variole (1902-1984), la diphtérie (1938), le tétanos (1940), la tuberculose (1950-2007), la poliomyélite (1964), et étendue en 2017 pour 11 vaccins du nourrisson. Elle s'impose dans tous les cas où une vaccination efficace permet d'éliminer une maladie répandue, sévère et souvent mortelle", rappelle-t-elle. 

Actuellement 30% de la population française a eu au moins la première dose de vaccin contre le Covid-19. Mais, selon l'académie, même quand on élargira à toutes les personnes de plus de 18 ans, "il sera très difficile d'obtenir avant la fin de l'été un taux de couverture vaccinale qui assurerait une immunité collective suffisante pour contrôler l'épidémie, soit 90% de la population adulte ou 80% de la population totale (enfants inclus)". 

Pour l'académie, "le dynamisme de la campagne va se heurter à l'obstacle des hésitants et des opposés à la vaccination". Ces deux catégories représentent chacune 15% de la population. 

Obligation progressive

En pratique, la mise en application d'une telle obligation ne pourra être instaurée que de façon progressive, souligne l'académie de médecine. Elle recommande donc de mettre en oeuvre "sans tarder", le passe vaccinal.

Dans l'attente, elle préconise aussi "de rendre la vaccination contre le Sars-CoV-2 exigible" pour l'exercice de toute "activité professionnelle essentielle" (conduite du gouvernement et de l'Etat, enseignement, services de santé, de sécurité et de défense, services d'approvisionnement de la population et autres services de la fonction publique), pour l'exercice des activités professionnelles comportant "un contact avec le public", notamment dans les secteurs du commerce de détail, de restauration, d'hôtellerie, des établissements culturels et du sport.

Cela devrait aussi concerner, conseille l'académie, les donneurs de sang, de tissu ou d'organe, les étudiants avant la rentrée universitaire et les personnes se préparant pour un déplacement ou un rassemblement (voyages internationaux, cures thermales, occupations associatives...).

L'académie souligne que l'efficacité pour les vaccins actuels est de 90-95% contre les formes graves de Covid. "'Obligation' n'est pas un gros mot quand il s'agit de vacciner contre la Covid-19", soutient-elle. 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
263 rq / 1,439 sec