Ehpad : un nouveau protocole de retour progressif “à la vie normale” sera applicable à partir de demain

Un document intitulé "nouvelle étape vers un retour à la vie normale dans les Ehpad, les USLD et les résidences autonomie"  permet d'amplifier le retour progressif à la normale dans ces établissements. Il sera applicable à partir du mercredi 19 mai. 

Ehpad : un nouveau protocole de retour progressif à la vie normale sera applicable à partir de demain

© Lighthunter / ShutterStock

La règle de "premier cas " de Covid qui justifiant une remise en cause immédiate des mesures d'assouplissements sera levée. Néanmoins, le protocole recommande qu'à partir de trois cas, c'est-à-dire l'apparition d'un cluster, des mesures de protection immédiates soient prises, pour une durée limitée à la seule maîtrise du cluster. 

Dans un communiqué accompagnant le document, la ministre déléguée à l'autonomie, Brigitte Bourguignon annonce la réouverture des tous les accueils de jour, "y compris ceux qui n'ont pas d'entrée séparée au sein de l'établissement". 

Visites garanties

"Les résidents des établissements pour personnes âgées bénéficient, comme le reste de la population générale, de la possibilité de voir leurs proches et du respect de la liberté d'aller et venir", indiquent les nouvelles recommandations. 

"Les visites doivent ainsi pouvoir être garanties et les directions d'établissements sont invitées à tout mettre en oeuvre pour permettre aux personnes âgées et à leurs familles de se retrouver", est-il précisé. 

Une vigilance particulière doit être portée au recueil du choix auprès de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou de troubles neurocognitifs.

Vaccination des professionnels

Il est rappelé dans le document l'enjeu éthique de la vaccination des professionnels de santé. "Sans une vaccination massive des professionnels, un retour à la normale dans les établissements ne sera pas possible", est-il indiqué. 

"A défaut d'être vaccinés, les personnels intervenant auprès des personnes âgées doivent se faire tester régulièrement". 

Le ministère appelle les établissements à "poursuivre et amplifier leurs efforts en vue de faciliter le dépistage des professionnels exerçant au contact des résidents"

Les visiteurs rendant fréquemment visite à leurs proches ainsi que les bénévoles et intervenant extérieurs sont également invités à participer à des campagnes itératives de dépistage. 

Par ailleurs, les établissements doivent "autoriser les nouvelles admissions sans les conditionner au statut vaccinal de la personne"

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
807 rq / 1,905 sec