Hôpital public : 13 organisations appellent à la grève le 14 février

Dans une tribune commune, treize organisations de personnels hospitaliers (médicaux et non médicaux) appellent à une journée de grève et de manifestations le vendredi 14 février. Elles réclament l'ouverture "de véritables" négociations sur l'avenir de l'hôpital public et des établissements de santé  et de l'action sociale avec le premier ministre et le président de la République, "seuls capables de débloquer la situation" afin de "sortir de la crise actuelle". 

Hôpital public : 13 organisations appellent à la grève le 14 février

© M.S / ActuSoins

Cet appel est lancé par l'Association des médecins urgentistes de France (Amuf), Action praticiens hôpital (APH), la CFE-CGC, la CFDT, la CGT, le collectif Inter-hôpitaux, le collectif Inter-blocs, le collectif Inter-Urgences, le Printemps de la psychiatrie, la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité, SUD et l'Unsa.

"L'hôpital public est exsangue et n'est plus capable d'assurer son rôle de service public, mettant en cause l'égalité d'accès, d'accueil et une prise en charge de qualité sur tout le territoire. Aujourd'hui, des pans entiers de l'activité hospitalière et des établissements de santé et de l'Action Sociale s'effondrent et les réponses du gouvernement ne sont absolument pas à la hauteur des enjeux", estiment les organisations. 

Depuis plusieurs mois, des professionnels de tous métiers confondus de l'hôpital public et des établissements de Santé et de l'Action sociale sont engagés dans un mouvement social afin d'exiger des pouvoirs publics des moyens pour une refondation du service public hospitalier et du système de santé. 

Parti de la mobilisation dans les Ehpad, suivi de celle des services des urgences, ce mouvement atteint aujourd'hui la totalité des secteurs d'activité des établissements du sanitaire, médico-social et social. 

Comme "mesures immédiates", les organisations exigent une augmentation du budget consacré à l'hôpital "au moins égale à l'évolution naturelle des dépenses (4,4%)", une "revalorisation" des carrières médicales et non médicales, "notamment en début de carrière se traduisant par une augmentation salariale", "le recrutement immédiat de professionnels supplémentaires et un plan de formation pluridisciplinaire", la "reconnaissance de la pénibilité", "l'arrêt des fermetures de services, d'établissements et des réouvertures de lits, partout où cela est nécessaire", une gouvernance des hôpitaux "plus ouverte" aux professionnels, aux personnels et aux usagers, et une "égalité d'accès, d'accueil et de prise en charge de qualité pour la population sur tout le territoire".

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Zoom sur les organisations

A lire sur ActuSoins.com :

Collectif Inter-urgences : l'engagement dans la peau (septembre 2019)

Le collectif inter-blocs veut représenter et défendre les Ibode et les infirmiers au bloc opératoire (novembre 2019)

Le collectif Inter-hôpitaux appelle à une nouvelle journée de mobilisation le 14 février (janvier 2020)

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
221 rq / 2,015 sec