Plan hôpital : les IBODE dénoncent une “absence de mesures” et du “mépris”

Les infirmiers de bloc opératoire, en grève depuis le 23 septembre, dénoncent une absence de mesures concernant leur profession dans le plan hôpital détaillé hier par le gouvernement

Plan hôpital :  les IBODE dénoncent une "absence de mesures" et du "mépris"

© M.S / ActuSoins

"Pas la moindre mesure concrète concernant les IBODE en souffrance (...) Que faut-il dans notre pays pour être entendu? Quand le gouvernement réagira-t-il vraiment?". Le mécontentement est fort, du côté du  Snibo (Syndicat national des infirmiers de bloc opératoire), d l'Unaibo (Union nationale des infirmiers de bloc opératoire), de l'AEEIBO (Association des enseignants des écoles d'infirmiers de bloc opératoire) et de l'ALEIBO(Association libre des étudiants infirmiers de bloc opératoire), qui ont réagi vivement dans un communiqué commun aux annonces d'Edouard Philippe et d'Agnès Buzyn. 

"La seule proposition du gouvernement est de 'rendre attractif les métiers en tension dans l'hôpital public' sans citer de réel levier d'attractivité si ce n'est qu'une éventuelle prime pour faire taire les professionnels! Agnès Buzyn n'entend toujours pas la souffrance des Ibode. Agnès Buzyn ne veut pas entendre les problématiques inhérentes à des conditions de travail qui ne cessent de se dégrader. Ni entendre les cadences infernales dans les blocs opératoires, les horaires qui ne cessent de s'allonger au détriment de la sécurité des patients", pointent à l'unisson les organisations. 

Les IBODE réclament notamment la reconnaissance de leurs compétences, une revalorisation salariale et la réingénierie de leur formation, rappelle-t-on. 


Le 7 novembre dernier, ils ont défilé en Paris et en région. 

De nouvelles actions sont à présent prévues le 29 novembre. A suivre...

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
271 rq / 1,459 sec