Ehpad : une intersyndicale et l’AD-PA s’élèvent contre une prime annoncée pour les “seuls” aides-soignants de la fonction publique hospitalière

L'intersyndicale* du secteur de l'aide aux personnes âgées et l'AD-PA (Association des directeurs au service des personnes âgées) s'élèvent, dans un communiqué, contre une prime réservée, dans les Ehpad, aux "seuls aides-soignants de la fonction publique hospitalière". 

Ehpad : une intersyndicale et l'AD-PA s'élèvent contre une prime annoncée pour les "seuls" aides-soignants de la fonction publique hospitalièreContexte :  Au micro de BFM TV-RMC le 9 janvier dernier, la ministre de solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, a confirmé ses engagements "en lien avec la feuille de route grand âge et autonomie" : "je travaille aujourd'hui sur une prime pour les aides-soignants dans les Ehpad", a-t-elle annoncé. "La pénibilité du travail de ces personnels doit être reconnue".

Ce que regrettent l'intersyndicale et l'AD-PA, c'est que la promesse ne soit adaptée que pour les seuls aides-soignants des Ehpad, exerçant dans la fonction publique hospitalière. Les organisations  "n'accepteront aucune mesure opposant les personnels entre eux, alors qu'ils subissent tous, quel que soit leur grade ou leur fonction en établissement comme à domicile, le blocage de leur salaire", dénoncent-elles, assurant que "contrairement à ce qu'a déclaré la ministre, aucune organisation syndicale n'a été sollicitée à ce sujet sur quoi que ce soit". 

Les organisations ne veulent "pas de primes", mais "exigent l'augmentation des salaires et la revalorisation des carrières dans le cadre statutaire ou conventionnel". 

Par ailleurs, les organisations rappellent dans le communiqué leur initiative de proposer à "tous les salariés du secteurs des personnes âgées" de tenir "1000 réunions ou assemblées générales qui, au travers des motions, s'adresseront au chef de l'Etat en réaffirmant les revendications en matière de ratios de personnels (un professionnel pour un résident) et d'augmentation immédiate des salaires". 

"Les premières réunions commencent à se tenir, d'autres sont programmées sur tout le territoire", précisent-elles. "Ces réunions constituent un sérieux point d'appui pour préparer et organiser le rapport de force pour obtenir l'ouverture d'une véritable négociation sur les revendications". 

"Dans le cas contraire, nous n'aurons pas d'autre choix que de décider d'appeler à la grève", préviennent-elles. 

Rédaction ActuSoins

* L'intersyndicale est constituée de la CFDT, la CFTC, la CGT, FO, l'Unsa, la CFE-CGC, la FA-FP, la FSU, SUD et l'Ufas

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
238 rq / 1,593 sec