Faible mobilisation pour les infirmiers contre la loi Touraine

Parmi les nombreuses manifestations infirmières, ce 1er octobre, - nous reviendrons bientôt dans ces colonnes sur la mobilisation des IADE et des infirmières libérales - l'intersyndicale CGT/FO/Sud ainsi que la SNPI et la Coordination nationale infirmière appelaient aujourd'hui à la grève contre la loi santé de Marisol Touraine et l'austérité à l'hôpital. 

©DR

©DR

Selon la CGT, ils étaient environ 500 à s'être donnés rendez-vous devant le siège de l'AP-HP, avenue Victoria pour rejoindre en cortège le Sénat où une centaine de manifestants attendaient déjà.

Pour ceux de l'AP-HP, il s'agissait aussi d'une septième journée de mobilisation après les manifestations contre le projet de réorganisation du temps de travail de Martin Hirsch, directeur général.

La mobilisation est donc moins forte, d'autant que les journées de grève retirées du salaire s'accumulent - malgré les quantités de jour de RTT accumulés - et que les collègues infirmiers anesthésistes étaient absents, battant le pavé entre la gare Montparnasse et le ministère de la Santé.

"Le mécontentement s'exprime un peu moins dans la rue mais il est très présent dans les services"
"Nous pensions être plus nombreux mais il y a toujours des soignants dans la lutte. Il n'y a pas de résignation", souligne Thierry Amouroux du Syndicat National des Professionnels Infirmiers (SNP).

"Le mécontentement s'exprime un peu moins dans la rue mais il est très présent dans les services", précise Olivier Youinou, secrétaire général adjoint de Sud-Santé.

De son côté Mireille Stivala, secrétaire générale de la CGT Santé Action sociale, indique que de "nombreuses initiatives ont eu lieu au sein des établissements, ce 1er octobre". 

La loi Touraine, synonyme de suppression de postes ?

La CGT qui demande le retrait de la loi santé actuellement débattue au Sénat, insiste sur le caractère "fourre-tout" de cette loi qui "va aggraver la situation dans les hôpitaux si elle est votée, notamment en raison des restructurations et mutualisations au travers des groupements hospitaliers de territoire (GHT), qui vont entraîner des suppressions de postes"

"Les premiers projets ont été lancés", ajoute-t-elle en citant le projet collectif de trois établissements psychiatriques en Lorraine ( CHS de Sarreguemines, CHS de Lorquin et de Jury-les-Metz).

Autre critique pour Mireille Stivala : "le projet de loi donnent trop de pouvoirs aux agences régionales de santé qui deviendront sur-puissantes sur toutes les orientations budgétaires. En revanche, toujours rien afin de permettre aux partenaires sociaux d'avoir une vraie place autre que consultative dans les établissements".

A l'APH-PH "toujours pas de vraies négociations"

Concernant la lutte contre le projet du directeur général de l'AP-HP, "c'est désormais aux syndicats de transformer l'essai", indique Olivier Youinou.

Thierry Amouroux remarque que, "Martin Hirsch a certes reculé face à la mobilisation en maintenant le schéma horaire de 7h36 dans le cadre de la reprise des discussions avec la CFDT".

"C'est cependant bien flou, estime Olivier Youinou. Martin Hirsch maintient les expérimentations sur le rythme de travail en 7h30. Et il ne dit mot des autres rythmes de travail en 7h50, 12 h, 10 h.... Et  la volonté de l'AP-HP est toujours de faire entre 30 et 35 millions d'euros par an au niveau du personnel".

Pour Thierry Amouroux, "les organisations syndicales ne sont pas pour le statu quo ou l'immobilisme. Il faut régler le problème du million de jours de RTT accumulées. Il y a aussi d'autres questions à discuter comme la coordination entre le temps médical et paramédical. Mais pour l'instant, il n'y a toujours pas de vraies négociations".

Cyrienne Clerc

Et en Province ?

Un petit exemple : une cinquantaine de personnes du secteur hospitalier et social a manifesté jeudi contre le projet de loi "santé" actuellement en discussion au sénat. Les manifestants ont brûlé symboliquement le texte de loi de Marisol Touraine devant l'ARS à Clermont-Ferrand. Ils demandent la suppression du texte et l'arrêt des mesures d'économie décidées dans le cadre du pacte de Responsabilité qui restreint l'offre de soin à l'hôpital. (source France Bleu)

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

10 réponses pour “Faible mobilisation pour les infirmiers contre la loi Touraine”

  1. Seb Gonzy dit :

    Malheureusement nous ne sommes pas capables de nous défendre les IDE…

  2. solange granier dit :

    Lesinfirmières Encolère Eh ben ! Lu par plus de 10000 personnes, commenté/répondu plus de 100 fois, il est clair que ce post aura eu le mérite de faire parler quand, ailleurs, les articles diffusés sur les sites de la presse infirmière traditionnelle sont restés silencieux ou presque ! Vos remarques et commentaires doivent nous faire réfléchir, puisque le constat semble fait de nos divisions infirmières (qui ne datent pas d’hier !) sur le minimum qui pourrait faire que la prochaine fois nous puissions nous mettre d’accord sur un socle commun de revendications. Si tant est que des prochaines mobilisations soient organisées, vu le bide du 01 octobre 2015 annoncé comme “un jeudi noir de la profession” (on peut dire maintenant que ce fut un enterrement VIP). Mention spéciale au barbu ordino-syndicaliste multicarte qui a du passer plus de temps au téléphone a essayer (et parfois à réussir) de faire censurer les commentaires désobligeants ou réalistes (au choix) ici et là que d’écouter ses collègues infirmiers.

    https://www.facebook.com/lesinfirmieres.encolere

  3. Alors déjà je tiens a dire que je suis iade et que je soutiens pleinement les idel et Ide dans leurs revendications. Je vois un peu partout que les iade sont montrés du doigt car pas solidaire il faut remettre les choses dans leur contexte:
    – les iades préparent cette grève depuis plusieurs mois. En France on est aux alentours de 9500. Sur Paris il y a eu 1200 iade et le taux de grévistes est de 90%. Donc perte de salaire plus frais de déplacement.
    – l appel pour les idel et Ide a été fait quelques jours avant. Combien d infirmière et d idel en France? (700000 environs)
    Combien a la manif sur Paris?
    Alors certes il y a l obligation de continuité des soins et les assignations pour le public mais franchement combien étaient de repos ce jour? Dans les cabinets libéraux bcp alternent leurs jours de travail avec leurs collègues vous n allez pas me dire qu en France seulement 100 idel on réussi a monter sur Paris?
    Les iades ne sont pas la pour défendre seuls la profession ça devrait être une préoccupation pour chacun d entre nous. Manifester tous ensemble oui pourquoi pas mais il faut que tout le monde se mobilise.
    Bravo aux Ide et idel qui se sont mobilisées. Structurer vous en comité régionaux contactez tout vos collègues Ide ou idel. Si vous arrivez a mobiliser massivement là nous deviendrons tous fort car tout les infirmier spécialises ou non seront représentés en nombre.
    Je finirais sur le fait qu on est tous d accord pour dire que l heure est grave pour tout les infirmiers et la santé en générale. Le combat ne fait que commencer mais il doit se faire par tous.

  4. Le seul intérêt aurait été de bloquer la France comme les routiers, malheureusement nous n’avons pas ce pouvoir donc pas ecouté(e)s

  5. les filles soyez solidaires battez vous remuez vous un peu

  6. Je pense que tout le monde est blasé,aprés les manifestations rien ne change,seul le résultat des urnes les fera bouger,ils tiennent tant à leurs privilèges

  7. difficile de mobiliser avec le devoir de continuité des soins !!! pourquoi ne pas faire appel aux retraités de la FPH pour grossir les rangs ??? moi j’y serais allée !!!

  8. Niko Bro dit :

    C’est ce que je disais : manifs simultanées mais dispersées.

  9. trop de dispertion ,pas de solidatité ,chacun pour sa paroisse et au milieu de tout ,les IDELS ,parent pauvre de la medecine liberale et pourtant tellement indispensable ,oui !!,indispensable .Je suis ecoeurée ….en retraite mais ecoeurée

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
263 rq / 2,471 sec