Prothèse de hanche en ambulatoire : une première en France

Le 25 Août dernier, un patient a pu regagner son domicile en fin d'après-midi après la pose d'une prothèse de hanche en ambulatoire le matin même. L'intervention s'est déroulée au CHU Amiens-Picardie. C'est une première.

Bloc-250x1621-250x162-250x162-250x162-250x162"Agé d'une cinquantaine d'années et souffrant d'une arthrose évoluée, le patient était volontaire et en bonne santé" explique le CHU dans un communiqué. "Il est reparti le soir-même, en marchant à l'aide de deux cannes. Il bénéficie, comme dans toutes les prises en charge ambulatoires, d'un suivi particulier".

Le CHU Amiens-Picardie est le 1er établissement public à proposer ce type de prise en charge.

A l'origine de l'intervention, le Professeur Gabrion, chirurgien orthopédique, qui a pu réaliser l'opération "grâce à une étroite collaboration avec les anesthésistes et l'équipe médicale", selon le communiqué.

"Ce type d'opération de chirurgie orthopédique lourde peut dorénavant être réalisé en chirurgie ambulatoire grâce à des techniques d'anesthésie particulières permettant un relâchement musculaire optimal et une limitation des pertes sanguines, grâce aux techniques de chirurgie mini-invasive épargnant au maximum les muscles et à la maitrise de la prise en charge de la douleur post-opératoire" explique le CHU.

La sortie des patients entrés pour prothèse de hanche, pourrait maintenant donc se faire en fin de journée, après la visite du chirurgien, de l'anesthésiste et sous contrôle et surveillance infirmière. "Le patient bénéficie d'une qualité de soins optimisée et peut, en moins de 24 heures, faire ce qui prenait auparavant plusieurs jours" estime le CHU.


Un protocole, établi par le Pr Merti, chef du service de chirurgie Orthopédique et traumatologique au CHU Amiens-Picardie, permettait déjà depuis plusieurs années une réhabilitation précoce des patients porteurs de prothèse de hanche ou de genou, avec un retour rapide à la marche.

Rédaction ActuSoins

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

67 réponses pour “Prothèse de hanche en ambulatoire : une première en France”

  1. Luigi Bo dit :

    il est parti sur ses deux jambes?

  2. Nataly Talens dit :

    !!! Bientôt plus d’ide pour faire la surveillance alors, c’est fou ! J’espère qu’il s’agit du cas par cas, selon l’intervention, le type d’anesthésie, l’âge et l’environnement du patient

  3. bientôt les équipes viendront nous opérer sur nos tables de salle à manger !!

  4. Sylvia Lima dit :

    M importe quoi
    Super un patient en bonne santé..et les accidents
    La prise n est pas la meme
    L arret de certains traitement ..ben voila
    Mon poste de nuit en chirugie s envole
    Enfin 4 personnes par equipe ..des poqtes en moins ..merci ..la france
    Les patients iront ailleurs
    Ds l europe entiere
    Le portugal se lance sur les soins a moindre frais au niveau dentaire a 1h30 de paris en avion .c est moche pour nous personnels soignant ..

  5. Retour à domicile sous couvert de l’had et IDEL, ce n’est pas vraiment encore au point hélas, avec l’had en Martinique, il faut s’accrocher…

  6. PTH droite pose en ambulatoire clinique de l Europe à Rouen = ras en post op !

  7. Cette information est erronée … c’est loin d’être une première en France 🙁

  8. Patrick Charr dit :

    d’énormes progrès, merci.

  9. Moon's Cooper dit :

    Ce dont je t’avais parlé Karima Merabet Barnoussi

  10. Pierre Monnier, Lucie Bougeant, Catherine Tischenko-lutot

  11. Cela fait un an que l’hôpital public d’Albi fait des PTH en ambulatoire.

  12. Nem EM dit :

    enfin il était temps, par contre difficile à l’hôpital l’ambulatoire car vu la population…….mais c l’avenir!

  13. Sandra Cbs dit :

    Pour l’instant « chez nous » on est sur un retour à domicile à J3. Mais notre prof tend à toutes les faire en ambulatoire avec une technique mini invasive.

  14. Morgan Chfp dit :

    Mouais….pas convaincu…

  15. Et surtout la prise en charge des soins à domicile par les IDEL avec tarifs dégressifs ! facile de se renflouer sur le dos des libérales…

  16. Cora Lie dit :

    A quand les by-pass en Ambu ? On les laissera bientôt s’extuber eux mêmes à domicile ! J’en ai marre de ces nouvelles orientations plus politico-financieres que soignantes… On se fout de plus en plus de la qualité des soins et du suivi. C’est déplorable. Longue vie aux pseudos-accréditations… Vive le fast-track ! On ne se souviendra bientôt plus qu’on bosse pour nos patients. Ce jour là, j’irai vendre des carottes au super marché ! Sérieusement, c’est ca le progrès ?

  17. Pour les sceptiques, les pratiques évoluent et grâce aux progrès de la chirurgie et de l’anesthésie ce genre de « grosse » opération peut se faire en ambu sans problème. Et les patients apprécient de rentrer chez eux rapidement….

  18. Pour les sceptiques, les pratiques évoluent et grâce aux progrès de la chirurgie et de l’anesthésie ce genre de « grosse » opération peut se faire en ambu sans problème. Et les patients apprécient de rentrer chez eux rapidement….

  19. Chez nous on a même vu 1 colectomie !!! Mais bravo…

  20. Chez nous on a même vu 1 colectomie !!! Mais bravo…

  21. Virginie La de Bast c est hallucinant

  22. A montauban déjà fait en 2008!

  23. Élo Maria dit :

    Bonjour la surveillance post op et l’éducation thérapeutique du patient. ….

  24. Seb Gonzy dit :

    FAUX! Il y a déjà eu une PTH posée en ambulatoire en Charente Maritime!!

  25. Dans une clinique à Clermont également !

  26. Florent Faisy dit :

    De l’acte, toujours plus d’actes…

  27. Stef Girard dit :

    C est pas une première j ai un patient qui s est fait opérer début août d une pth en ambu sur une clinique à Annecy …. Tout s est bien passe

    • je ne comprends pas votre question,les kiné,medecins traitants et i.d.e,viennent à domicile…..la prothèse de hanche est une opération banale aujourd’hui.

    • ah bon … et par cette pratique de retour au domicile trop précoce vous n’avez pas la crainte d’une surveillance moins étroite, la crainte d’un patient livré à lui même et d’une baisse considérable de la qualité des soins? moi si

    • Niko Bro dit :

      Christophe : c’est évident.

    • Il existe par exemple un programme d’appli par lequel un patient peut signaler un problème (saignements, douleurs….) et qui le met en lien immédiatement avec une Ide de l’établissement ou le chir. Et les professionnels libéraux sont là aussi!

    • Il existe par exemple un programme d’appli par lequel un patient peut signaler un problème (saignements, douleurs….) et qui le met en lien immédiatement avec une Ide de l’établissement ou le chir. Et les professionnels libéraux sont là aussi!

    • une appli … on est sauvé… vous avez conscience que vous vous adressez à des personnes d’un âge certain pour qui iphone internet et compagnie sont des gros mots? on a des structures qui s’appellent des hôpitaux dont c’est le job de s’occuper des patients après l’opération. quid du suivi post anesthésie, quid de la réeducation vous espérez trouver facilement un kiné qui se déplace à domicile? vous méconnaissez le travail en ville… et les professionnels libéraux sont là mais bien sûr avec des tournées de 50 personnes par jour à gérer vous allez en plus nous coller le désengagement des hôpitaux sur le dos…. enfin on est là quand ça vous arrange parce que l’HAD elle nous canarde copieusement et il faudrait dire merci

    • Merci Christophe ma question n était pas anodine ? bien sur!

    • C est pas l intervention en elle même qui pose problème c est la prise en charge il faut qu on nous donne les moyens et quel sera la cotation pour ce type de suivi qui est très intéressant mais qui a mon avis ne rentre pas dans la nomenclature?

    • Hey, pas de panique ! Il faut savoir avancer…!
      Quand j’ai commencé à travailler, il y a plus de 30 ans, une vésicule était une intervention lourde, avec au minimum 15 jours d’hospitalisation ….Maintenant, c’est en ambu la plupart du temps…..

  28. Mary Lou dit :

    Mouais, ça reste encore à prouver…

  29. cool bientôt on se fera opérer à la maison

Réagir à cet article

retour haut de page
1185 rq / 5,589 sec