AP-HP et temps de travail : Martin Hirsch veut partir sur de nouvelles bases

Après 3 journées de grève - dont la dernière jeudi dernier - qui ont poussé des milliers de salariés dans la rue, Martin Hirsch, le directeur de l'AP-HP propose de repartir à zéro dans les négociations. 

© Emilie Lay Manifestation du 11 juin 2015

© Emilie Lay
Manifestation du 11 juin 2015

Actualisation  (le 16 juin, 19h30) : les sept organisations syndicales dans un front commun appellent à une manifestation le 18 juin à 11 h avenue Victoria (siège de l'AP-HP). "On ne lâche rien. Nous demandons le retrait du projet du directeur général et le maintien du protocole de 2002 sur les RTT"  indique Marianne Journiac, secrétaire générale du syndicat pour le siège de l'AP-HP".

Cette dernière rejette notamment la dernière proposition de dialogue de Martin Hirsch qui prévoit des "espaces d'expression et de discussion dans les services et pôles volontaires" pour négocier des changements. Elle met en avant "la souffrance colossale du personnel qui ne peut pas prendre ses jours de congrès et qui va devoir encore faire face en cas de plan canicule". Marianne Journiac relève aussi l'annonce de patrimoines de l'AP-HP (Saint-Vincent-de-Paul), ce qui devrait permettre d'alléger le plan d'économies.

 Les inquiétudes des personnels ont été entendues", notamment " les difficultés actuelles de leurs conditions de travail et la crainte que les changements envisagés, au lieu de les résoudre, puissent les aggraver" assure la direction générale de l'AP-HP dans un relevé de conclusions soumis aux organisations syndicales vendredi dernier.

"Malgré les différentes propositions, la négociation sociale n'a pu véritablement s'engager et les instances consultatives du personnel, tant au niveau central que local, sont menacées de paralysie" explique le document.

Martin Hirsch a donc proposé aux partenaires sociaux, de "changer d'approche en partant d'un état des lieux issu du terrain". Admettant "qu'aucun changement majeur dans l'organisation du travail ne peut se faire sans rechercher l'adhésion des personnels et de leurs représentants", le directeur général s'engage notamment à ne rien modifier sans un "accord majoritaire" des syndicats. Pour obtenir cet accord, Martin Hirsch doit donc trouver un compromis avec la CGT, la CFDT, FO et SUD, principalement.


"Les 35 heures ne sont pas remises en cause", réaffirme Martin Hirsch

Le directeur de l'AP-HP propose aux partenaires sociaux "6 garanties essentielles" sur la méthode de travail afin de renouer "le fil du dialogue social et dans un souci d'apaisement social".

Dans le document, il commence par réaffirmer qu'il se conformera "strictement" au cadre légal et réglementaire sur l'organisation du temps de travail à l'AP-HP. "Les 35 heures ne sont pas remises en cause à l'AP-HP" explique-t-il.

Il propose de "reprendre la démarche engagée selon une autre approche qui mettra au centre des discussions les questions relatives à la qualité de l'emploi, aux conditions de travail et aux progrès à accomplir en termes d'organisation pour une meilleure prise en charge des patients".

Il envisage notamment un "dialogue de proximité" qui devrait servir à dresser un premier état des lieux sur le terrain et à préparer une étude d'impact des changements organisationnels envisagés.

Les Syndicats se réunissent

Les délégués syndicaux des établissements de l'AP-HP se réunissent aujourd'hui en Assemblée Générale. Dans un communiqué diffusé lundi, le syndicat FO de l'AP-HP se félicite des documents présentés au cours des dernières semaines par la direction générale.

Contacté par l'agence de presse APM, Olivier Youinou, représentant de SUD AP-HP a précisé que son syndicat se réunissait hier en cellule de crise. Il estime que Martin Hirsch recule sur la forme, sans remettre en cause sa feuille de route sur les économies à faire. Pour lui, le directeur général a finalement pris la mesure de la complexité du sujet et de la nécessité de s'appuyer sur le terrain.

 

Rédaction ActuSoins (avec APM et Le Parisien)

 

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

4 réponses pour “AP-HP et temps de travail : Martin Hirsch veut partir sur de nouvelles bases”

  1. un pas en avant, 3 pas en arrière…la preuve que c’était une mesure bien réfléchie!!! Mes parents m’ont toujours appris à réfléchir avant de parler. Serai je la seule?

  2. Ça sent bon les élections ne surtout pas les rendre rancuniers mais redevables hein
    François H

  3. on ne le retient pas au revoir Monsieur

  4. Ni Nou dit :

    Quoi après 3 semaines … Ou étaient passée ses oreilles avant ?

Réagir à cet article

retour haut de page
642 rq / 1,693 sec