A l’AP-HP, Martin Hirsch souhaite un assouplissement des 35 heures

Dans une interview accordée au journal Les Echos, Martin Hirsch, directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) remet en question l’organisation des 35 heures.

infirmière-12-heures-250x2131L’accord de 2002 sur le temps de travail « n’est plus adapté aux enjeux d’aujourd’hui. La majorité des personnels travaillent aujourd’hui 7h36 ou 7h50 par jour, dépassant 35 heures hebdomadaires. Les minutes accumulées font des milliers de jours à rattraper, en récupérations, en RTT » selon Martin Hirsch.

« La rigidité de nos organisations fait que souvent, les RTT sont annulées au dernier moment pour faire face au manque d’effectifs, des mensualités de remplacements sont alors dépensées en catastrophe et au final, personne n’est content ! D’où un absentéisme élevé, de l’usure... » analyse le directeur général de l’AP-HP.

« On peut changer cela. On peut adapter l’organisation du travail avec un plus grand nombre de personnes travaillant 7h30 ou 7 heures par jour, d’autres peut-être 10 heures, ci cela permet de mieux coller au cycle de soins pour le patient, de mieux utiliser les blocs opératoire. A l’arrivée, il y aura certes moins de jours à récupérer, mais plus de prévisibilité, et l’on pourra répondre à des demandes non satisfaites, en matière de formation professionnelle notamment. Et on soignera mieux les patients ! ».

En revoyant l’organisation du travail, Martin Hirsch espère pouvoir faire économiser 20 à 25 millions d’euros chaque année. « Il ne s’agit pas de diminuer la masse salariale, ce qui serait absurde au vu de la hausse continue de nos activités, mais de ralentir sa progression, entre 1% et 2% par an, contre + 2,23% en 2014 ».

Il précise aussi que toute action de changement au sein de l’AP-HP sera discutée avec les représentants des personnels. « Si le dialogue social est constructif, nous saurons nous mettre d’accord sur les calendriers ».

Cette remise en question des 35 heures par le directeur de l'AP-HP intervient alors que la FHF (Fédération Hospitalière de France) a demandé en octobre au gouvernement, d'ouvrir le débat sur l'organisation du temps de travail et sur les 35 heures. Ce qui a provoqué la consternation des syndicats.

Rédaction ActuSoins (Avec Les Echos)

A relire, notre dossier : Heures supplémentaires, trente-cinq heures : le casse-tête

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

38 réponses pour “A l’AP-HP, Martin Hirsch souhaite un assouplissement des 35 heures”

  1. ça va pas non ! on fait des heures sup non payés à tir larigo !!! on n’est plus des nonnes !

  2. Ce sont les multiplications de postes de directeurs,directeurs adjoints et sous-directeurs qui plombent les budgets,et découragent les effectifs soignants en alourdissant les procédures

  3. Ha non alors et notre vie privée et nos loisirs l éducation de nos enfants 35 h sait bien assez …

  4. Georges EG dit :

    Les soignants vont descendre dans la rue, ça suffit, qu’ils récupèrent la fraude fiscale des dirigeants, elle est le double de tous les déficits cumulés avant les réformes et qu’ils embauchent, ou enfermons les banquiers et politiques responsables de la crise et nationalisons tous les organes économiques comme on fait les Islandais il y a quelques années, ils se sont débarrassé de la dette qui n’enrichit qu’un 1%

  5. Certainement pas, c’est grâce aux 35 heures qu’on arrive à tenir. Pas question de lâcher.

  6. Bah voyons! Tout est bon en ce moment pour réformer, même n’importe comment le système de la santé. Mais l’état le fera quand même, sans notre accord, il sait très bien que le personnel ne se retournera pas et ne manifestera pas sa désaprobation. Nous serons en colère tous, chacun de notre côté, mais personne ne bougera. Malheureusement….Un bon mouvement de grève national des IDE et AS ferait désordre pourtant!

  7. Jean Medina dit :

    Il n’a qu’à pointer aux restos du coeur ce brave Martin, on lui offrira un âne.

  8. Non je ne veux pas renoncé au 35 h
    Dans nos professions je suis infirmière je fais plus souvent des heures supplémentaires que partir à l heure nous avons des vies entre nos mains et non des machines
    Nous sommes sans cesse déranger par les familles qui ne nous respecte plus
    Si l état veut faire des économies il faut commencer à réduire à la DDE OU il y a 5 ouvriers sur le poste et seulement 2 qui bossent les autres nous regardent travailler
    QUELLE HONTE DE REDUIRE LE PERSONNEL SOIGNANT quand les cadres qui ne sont même plus de notre fonction sont sans cesse à des réunions plus fonctionnel auprès des patients et surtout avec un harcèlement sur le personnel nous sommes vraiment mis à la limite de l erreur médicale

  9. Ou vont ils trouver les IDE ?? Ils embauchent pas . Ya des IDE au chômage mais ils préfèrent serrer la ceinture et nous user professionnellement (et le reste ) .
    La santé est vraiment la dernière roue du ca rosse .
    On a pas le droit de grève (réquisition ) alors rien ne bouge .( ils doivent rigoler quand on pose un préavis comparer aux cheminots ,routiers … )Nous on survie et depuis trop d année .
    C est devenu lamentable de travailler dans de telles conditions et la MST n arrangera rien …

  10. Ticia Carron dit :

    A non, je suis travailleur handicapé et je souhaite déjà réduire mon temps de travail… C’est pas pour travailler encore plus…. Je ne pourrais pas… Malheureusement.

  11. Et sinon bientôt on passera la vie a travailler. Dejà qu’on n’aura pas de retraite, on n’est pas des pigeons ni des nonnes

  12. Travailler plus pour gagner autant? C’est un métier de passion mais pas de cons! Autrefois on travaillait plus d’heures mais les effectifs suivaient… on n’est ni larbins, ni crétins!!!!

  13. Quand tu es infirmière libérale tu fais tes 35 h en 3 jours.Et quand tu es en repos certaine personne te disent déjà repos,vous en avez de la chance.!!!!

  14. Je vais me faire huer…..les 35h ne sont pas adaptées aux soins.
    Nous ne travaillons pas à la chaîne avec une pointeuse.
    Quand on dépasse les 35h ce qui arrive souvent, comment quand récupére t’on les heures?
    Au mieux elles sont payées au détriment du repos.
    Oui à un réel investissement en personnel et des recup posables ou payables à notre bon vouloir.
    En tant qu’Idec j’ai une situation bancale.
    Pas cadre mais les heures que je fais en plus ne sont jamais en heure sup car pas previsible : retour d’hospit famille qui déboule à l’improviste soucis de matériel
    Bref pour moi grosse connerie des 35h dans les soins

  15. Vero Aubrion dit :

    On ne reviens jamais sur un acquis il fallait réfléchir avant de mettre cet accord en place nous avons déjà des conditions de travail difficile les ratios ne sont pas respectés le personnel trav déjà dans de mauvaises conditions alors gardons cet avantage

  16. Deja quand 7h30 .. On les supporte plus les patients alors sans les rtt …. J appele direct mon psy !

  17. Non, ils sont passé en force avec des accords tarabiscotés dans certains hôpitaux. On ne reviendra sûrement pas la dessus. En 12h on fait des semaines de 48h allant jusqu’à 60 qd on doit revenir remplacer, on devient dangereux. On ne donnera aucune heure avec des salaires au point mort en plus.

  18. Avec la pression de plus en plus importante… Non!

  19. Ben voyons ils vont nous faire croire que c’est dans l’intérêt du patient! Surtout comment rendre encore plus flexible du personnel selon leur bon vouloir!

  20. on travaille on 12.15 heures. J’aimerai bien travailler 36.45 h par semaine. Point barre. Comme ça pas de histoire des heures en plus, jamais récupérer, jamais payer.

  21. Little_asa dit :

    Augmenter les heures, pourquoi pas, si elles sont payées pareil et que c’est selon le volontariat?
    Parce qu’augmenter pour augmenter, faut pas déconner, je ne suis pas bonne soeur, j’ai pas donné mon âme à l’hosto non plus hein…

  22. Pourquoi ne pas nous mettre a 70 heures semaines paye un bol de riz par jour et un journee de vacances par an comme on devient aussi competitif que les chinois

  23. je trouve fascinant tous ces politiques de la gauche caviar qui après avoir vendu la Loi AUBRY comme une avancée sociale fulgurente envisagent maintenant de la detricoter……

  24. C est d ailleurs un facteur inflationniste. … va falloir choisir un moment donné. .

  25. Niks Brd dit :

    Les 35h sont la seule chose que l’inflation ne peut pas nous limer. Ne lâchons rien.

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
289 rq / 3,382 sec