Ebola : deux cas suspects pris en charge à Lyon

| 599 vues | | mots clefs : , , , , , , 2 réactions

Un homme d’une vingtaine d’années, a été pris ce matin ce 15 juin au matin en charge par le CHU de Grenoble, pour suspicion d'Ebola.

©Cyrienne Clerc Au Samu de Paris, un infirmier et un médecin,

©Cyrienne Clerc
Au Samu de Paris, un infirmier et un médecin,

Actualisation du 16 juin : les premières analyses se sont révélées négatives, comme l’a confirmé le professeur Jean-Paul Stahl du service des maladies tropicales et infectieuses du CHU de Grenoble. Les résultats sont également négatifs pour un patient admis le 11 juin dans le même établissement.

Dans un communiqué, le CHU de Grenoble a confirmé la prise en charge de ce patient et son transfert à l'hôpital de la Croix-Rousse à Lyon, seul établissement habilité dans la région à accueillir des malades d'Ebola.Le malade, qui a fait une demande de statut de refugié sur le territoire français, a voyagé en Guinée et en Sierra Leone.

Les policiers grenoblois ont installé un périmètre de sécurité vers 2h30 dans la nuit de dimanche à lundi à la gare de Grenoble, après l'intervention du SAMU pour ce patient qui se plaignait de vertiges et de forte fièvre, relate Le Dauphiné.

Le CHU a également indiqué qu'un précédent patient dont on soupçonnait qu'il était atteint du virus Ebola avait été hospitalisé jeudi 11 juin et "isolé dans des locaux spécialement aménagés pour ce type d'accueil" avant d'être lui aussi transféré aux hospices civils de Lyon.

Des analyses approfondies devraient être pratiquées pour confirmer ou infirmer les diagnostics. Des centaines de cas suspects d'Ebola ont été signalés en France depuis l'épidémie sans jamais être confirmés.

Recrudescence du nombre de cas après une accalmie

Rappelons que si le Liberia a été décrété indemne du virus le 9 mai dernier, la Guinée et le Sierra Leone continuent à faire face à la maladie et la crainte d’une résurgence est aujourd’hui très marquée. En effet, pour la deuxième semaine consécutive, les deux états ont enregistré une hausse du nombre de cas.

Médecins sans frontières (MSF) déplore à nouveau la gestion de cette crise sanitaire : "on fait encore les mêmes erreurs que dans le passé, notamment (…) arriver dans des communautés avec nos kits de protection personnelle, des ambulances » au sein de villages qui ne sont toujours « pas informés sur ce qu'est Ebola », remarque Joanne Liu, présidente de l’organisation.

Elle regrette également un manque de leadership au niveau gouvernemental et signale la persistance de nombreux comportements à risque (notamment des pratiques funéraires).

Cyrienne Clerc avec Le Dauphiné LibéréJim.fr,

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

2 réponses pour “Ebola : deux cas suspects pris en charge à Lyon”

  1. Au Congo?? Y’a pas une petite erreur??

Réagir à cet article

retour haut de page
675 rq / 3,043 sec