D.U Plaies et cicatrisation : une expertise infirmière

Afin d’optimiser la prise en charge des plaies aigues et chroniques, plusieurs facultés de médecine ont mis en place un DU diplôme universitaire sur les plaies et la cicatrisation. Accessible aux infirmiers, il permet d’améliorer les connaissances en pansements, mais aussi de devenir référent dans les services.

DU Plaies et cicatrisation : Des objectifs variés

D.U Plaies et cicatrisation : une expertise infirmièreS’il y a un soin que tous les infirmiers sont amenés à pratiquer régulièrement dans leur carrière et ce, quel que soit leur lieu d’exercice, c’est le pansement. Dermatologie, néphrologie, réanimation, oncologie, chirurgie, soins à domicile sont loin de constituer une liste exhaustive des secteurs concernés. Pourtant, la technique est parfois peu, voire mal maîtrisée. D’un service à l’autre, d’une année sur l’autre, le matériel, les produits et les protocoles changent.

Certains se conforment simplement et logiquement aux prescriptions. D’autres apprennent et conseillent en se basant sur des connaissances acquises avec l’expérience et la formation initiale. Il est également possible d’effectuer une formation universitaire pour parfaitement maîtriser le soin. C’est le cas de Sylvie Burgun, infirmière coordinatrice en HAD. « En hospitalisation à domicile, je donnais régulièrement mon avis aux médecins traitants qui ne suivaient pas toujours l’évolution des plaies. Cela me semblait donc judicieux d’aller plus loin dans mes compétences».  Cette initiative est d’autant plus légitime que les infirmiers ont un droit de prescription sur certains articles de pansement depuis 2007. « Cela  augmente sensiblement notre responsabilité dans le domaine», déclare à son tour Anne, infirmière libérale à Paris.

DU Plaies et cicatrisation : un D.U théorique et pratique

Le traitement des plaies aigues et chroniques ne s’improvise pas. Pour garantir des résultats à l’enseignement du D.U « cicatrisation des plaies, brûlures et nécroses », l’université Paris 7 impose, en complément de l’enseignement théorique, des stages dans des unités de pointe. Ainsi, les candidats se voient côtoyer de nouveaux services, tels le centre de traitement des brûlures de l’hôpital Percy ou encore le service de chirurgie plastique de l’hôpital St Louis. A Ivry sur Seine, un autre D.U « Plaies et cicatrisation » dépend de l’université Paris 6. Celle-ci ne propose pas de stages aux étudiants, mais la réalisation d’un mémoire.

Il existe des formations en plaies et cicatrisation similaires dans plusieurs grandes villes françaises. Les programmes sont partout sensiblement les mêmes : notions de base, mécanismes de cicatrisation, méthode de prise en charge thérapeutique, molécules cicatrisantes… Selon les lieux, le déroulement se fait soit sur deux semaines intensives non consécutives, soit sur une année avec une présence de un à trois jours par mois. Ces D.U plaies et cicatrisation permettent d’évoluer vers une fonction de référent en pansement ou encore de proposer des consultations infirmières au sein de son hôpital.

Malika Surbled

Pour aller plus loin : formation continue DPC pour infirmière et infirmier libéral

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

1 réponse pour “D.U Plaies et cicatrisation : une expertise infirmière”

  1. il est nécessaire de se former en permanence sur les nouvelles méthodes , les nouveaux produits

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
268 rq / 2,185 sec