Défauts de soins et de prise en charge : de plus en plus de réclamations

L'année 2017 a été marquée par une hausse des réclamations dénonçant un défaut de prise en charge au sein d'établissements médico-sociaux, indique le rapport d'activité 2017 du défenseur des droits. 

Les défauts de soins - absence de prise en charge de la douleur, changes non effectués ou trop rarement, défaut de communication, manque d'aide à la marche ou au lever, abandon de la personne vulnérable...- sont régulièrement invoqués dans les signalements. 

Le défenseur des droits a notamment constaté une multiplication des réclamations mettant en cause la qualité de la prise en charge et la tarification pratiquée par des médecins intervenants au sein des EHPAD. 

Par ailleurs, il a constaté que les pratiques discriminatoires perdurent en matière de santé et peuvent se traduire par des refus de soins qui prennent différentes formes : refus par un professionnel de prodiguer des soins à un bénéficiaire de la CMU-C ou de l'aide médicale d'Etat, refus de recevoir une patientèle âgée ou en perte d'autonomie, refus de traiter une personne séropositive au VIH... Les médecins mis en cause dans ce type d'affaires peuvent être généralistes comme spécialistes et exercer en secteur 2 comme en secteur 1. 

Les refus de soins discriminatoires sont parfois plus indirects : le professionnel de santé accepte de recevoir le patient mais lui impose une plage horaire spécifique ou refuse de lui accorder le bénéfice des conditions spécifiques de prise en charge qui lui sont applicables, tel le tarif conventionnel ou le tiers payant. "Les conséquences pour les usagers discriminés vont du sentiment d'humiliation à un véritable renoncement aux soins", constate le rapport du le défenseur des droits.

M.S

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

12 réponses pour “Défauts de soins et de prise en charge : de plus en plus de réclamations”

  1. Anonyme dit :

    Pff qu’elle honte. Ils ont pas attendu macron non. J’ai eu droit il y a 10/15 ans à la CMU, beaucoup de professionnels de la santé refusaient de me prendre en charge. Question de temps de paiement… Comme s’ils gagnaient un salaire de misère et ne pouvaient pas attendre quelques semaines …

    • Anonyme dit :

      Vous vous soignez aux frais des autres et vous râlez !!!

    • Anonyme dit :

      Michelle Pleux Genette je préfère soigner des personnes à la cmu à mes frais que de donner de l’argent à des banques et à des actionnaires.

    • Anonyme dit :

      Michelle Pleux Genette comme tout le monde j’ai eu besoin d’aide à un moment donné. Je travaille depuis assez longtemps pour payer votre retraite à laquelle je n’aurai peut être pas droit. Que dire des personnes qui abusent des urgences aux frais de la princesse, même principe. Et la je parle de personnes qui ont largement les moyens d’aller voir des médecins et spécialistes.

    • Anonyme dit :

      Michelle Pleux Genette c’est quoi cette réponse de merde? Vous connaissez sa situation a lepoque? Vive la vieille France !!!!!!! Hypocrisie car si vous y avait eu le droit vous en auriez profite également!!

    • Anonyme dit :

      Michelle Pleux Genette merci pour votre commentaire!
      Il est trop facile de critiquer même quand on ne donne pas un centime.
      Notre système de santé n’est pas parfait. Il est sûr que c’est actuellement difficile. Merci à certains de payer pour les autres qui trouvent moyen de râler !!!!
      N’oublions que notre système de santé est encore l’un des meilleurs au monde!!!

    • Anonyme dit :

      Ah que j’aime les personnes parfaites !… Il faut avoir été dans la merde pour comprendre. Si vous trouvez normal de ne pas avoir accès aux spécialistes faute de ne pas pouvoir avancer les frais, c’est que vous n’avez rien compris au problème. Il s’agissait la de dire que ce problème ne date pas d’aujourd’hui. Entre autres vos commentaires non comptant de ne pas être constructifs, sont inutiles.

  2. Anonyme dit :

    Réforme santé sauce macron ……..
    Bien voté son président c’est essentiel

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
268 rq / 1,428 sec